La langue française

Houseaux

Sommaire

  • Définitions du mot houseaux
  • Étymologie de « houseaux »
  • Phonétique de « houseaux »
  • Citations contenant le mot « houseaux »
  • Images d'illustration du mot « houseaux »
  • Traductions du mot « houseaux »
  • Synonymes de « houseaux »

Définitions du mot « houseaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

HOUSEAU, subst. masc.

HIST. DU COST. [Gén. au plur.] Jambières protectrices, généralement de cuir ou de toile, dont le bas s'adapte sur la chaussure. Synon. guêtres.Houseaux d'étoffe; houseaux lacés, boutonnés; mettre, retirer ses houseaux. Dans un coin, à terre, une paire de houseaux encore couverts de boue sèche (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 35).Bruant (...) est apparu en chemise de soie, sang de bœuf; au dos, un veston de velours; aux jambes, des houseaux de cuir verni (Goncourt, Journal,1892, p. 210).Le capitaine ne sortait pas de sa chambre (...). Il restait là, bretelles lâches, assis contre sa table. Il ne mettait plus ni houseaux, ni souliers (Giono, Gd troupeau,1931, p. 173).
Loc. Laisser ses houseaux quelque part. Mourir quelque part (cf. Ac.).
Prononc. et Orth. : [uzo] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Vx : houzeau (Boiste 1834), housseau (Besch. 1845). Étymol. et Hist. Ca 1170 huesel « botte, guêtre » (G. de St-Pair, Mont-Saint-Michel, éd. P. Redlich, 516). Dér. de l'a. fr. hose/huese « botte, guêtre » ([fin xies. Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 1929, no584]; ca 1100 Roland, éd. J. Bédier, 641), lequel vient du germ. hosa, de même sens (cf. la forme latinisée husas dans les Gloses de Reichenau, éd. H.-W. Klein et A. Labhardt, t. 1, 1038 et l'all. Hose « culotte, pantalon »); suff. dimin. -eau*. Fréq. abs. littér. : 21.

Wiktionnaire

Nom commun

houseaux (h aspiré) \u.zo\ masculin pluriel

  1. Sorte de fausses bottes sans semelles servant à garantir le bas de la jambe contre la pluie et la boue, comme sont les guêtres. Il s’emploie figurément dans cette locution figurée,.
    • Laisser ses houseaux quelque part, Y mourir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOUSEAUX. (H est aspirée.) n. m. pl.
Sorte de fausses bottes sans semelles servant à garantir le bas de la jambe contre la pluie et la boue, comme sont les guêtres. Il s'emploie figurément dans cette locution figurée, Laisser ses houseaux quelque part, Y mourir.

Littré (1872-1877)

HOUSEAUX (hou-zô) s. m. pl.
  • Sorte de chaussure de jambes contre la pluie et la crotte.

    Fig. Laisser ses houseaux quelque part, y mourir. Mais le pauvret, ce coup, y laissa ses houseaux, La Fontaine, Fabl. XII, 23.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et fu de bons housiaus chaucie, Et de robe à homme vestue, Rutebeuf, 265.

XVe s. Durant lequel temps il y eut un noble chevalier de Picardie qui dit à son poursuivant une joyeuseté, par maniere de gaberie, touchant la mort du roi d'Angleterre [Henri V] ; ce fut messire Sarrazin d'Arly… Messire Sarrazin lui demanda [à son poursuivant], par sa foi, s'il l'avoit bien avisé [le corps exposé de Henri V], et il repondit qu'oui. Or me dis, par ton serment, s'il n'avoit point ses housseaux chaussés. - Ah ! monseigneur, dit-il, nenni, par ma foi. - Lors, lui dit messire Sarrazin, beau ami jamais ne me crois s'il ne les a laissés en France, Monstrelet, I, 274. Que ces Allemands estoient ords et qu'ils jetoient leurs houseaulx sur les lits richement parés, Commines, II, 8.

XVIe s. Quant aulcun se vouldra passer maistre du dict mestier de cordonnier, sera tenu de faire une botte ou houzeau, deux paires de souliers à usage d'homme…, Statuts des cordonniers de Coulommiers, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 571.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « houseaux »

Diminutif de l'ancien français hose, botte ; du germanique : anc. h. allem. hosa, chausse ; allem. mod. Hose. Le celtique a aussi ce mot : kimry, hos ; bas-breton, heûz.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « houseaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
houseaux uzo

Citations contenant le mot « houseaux »

  • Deux longues pattes que l’on dirait cuirassées de houseaux rose foncé, un plastron noir impeccable et un manteau vert irisé de pourpre avec des reflets de bronze aux nuances violacées. C’est sous cette parure à l’élégance tout impériale d’un oiseau prairial que le vanneau huppé annonce les premiers frimas. Ses plages d’hiver ? Les prairies humides ouvertes désertées par les bovins. Journal Paysan Breton, Un impérial prairial | Journal Paysan Breton
  • Le couvre-feu fut bientôt déclaré sans que cela ralentît la diffusion du fléau : en effet, dans les faubourgs des grandes cités du royaume, les jeunes revêtus de houseaux Nike et portant un chaperon en guise de couvre-chef continuaient à circuler en toute impunité pour se livrer à leurs activités favorites — pillages, commerce de poudre du Levant, incendie de carrosses et lapidation de la maréchaussée — sous l’œil paternel et bienveillant des magistrats. Causeur, Conte de Pâques - Causeur

Images d'illustration du mot « houseaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « houseaux »

Langue Traduction
Anglais covers
Espagnol cubre
Italien coperture
Allemand abdeckungen
Chinois 盖子
Arabe أغلفة
Portugais capas
Russe крышки
Japonais カバー
Basque azalak
Corse copre
Source : Google Translate API

Synonymes de « houseaux »

Source : synonymes de houseaux sur lebonsynonyme.fr
Partager