La langue française

Hosanna

Définitions du mot « hosanna »

Wiktionnaire

Nom commun

hosanna \ɔ.za.na\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Bible) (Religion) Acclamation religieuse originairement en usage chez les hébreux et qui est employée dans certains offices de l’Église.
    • Hosannah sur le cistre et dans les encensoirs,
      Notre dame, hosannah du jardin de nos limbes !
      — (Stéphane Mallarmé, Les Fleurs, 1887)
    • crier hosanna, Faire une ovation à quelqu’un ; ou se réjouir de quelque chose.

Nom commun

hosanna \Prononciation ?\ indéclinable

  1. (Religion) Louange, bénédiction.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOSANNA. (On prononce les deux N.) n. m.
T. de Liturgie. Acclamation religieuse originairement en usage chez les Hébreux et qui est employée dans certains offices de l'Église. Il entra dans l'église pendant l'hosanna. Chanter un hosanna. Fig. et fam., Crier hosanna, Faire une ovation à quelqu'un; ou se réjouir de quelque chose.

Littré (1872-1877)

HOSANNA (o-za-nna) s. m.
  • 1Prière que les Juifs prononcent pendant la fête des Tabernacles.
  • 2 Terme de liturgie. Hymne qui se chante le jour des Rameaux et qui commence par le mot hosanna.

    Le dimanche hosanna, le dimanche des Rameaux.

  • 3 Par extension, louange, bénédiction, cri de joie. Tant ceux qui marchaient devant que ceux qui suivaient, criaient : Hosanna, salut et gloire, Sacy, Bible, St Marc, XI, 9. Les séraphins sont invités à répéter avec le chœur des fidèles l'hosanna éternel, Chateaubriand, Génie, IV, I, 6. Chaque heure a son tribut, son encens, son hommage, Qu'elle apporte en mourant aux pieds de Jéhova ; Ce n'est qu'un même sens dans un divers langage ; Le matin et le soir lui disent : hosanna ! Lamartine, Harm. II, 6. Quelque chose de grand s'épandra dans les cieux ! Ce sera l'hosanna de toute créature ! Hugo, Crép. 22.

    Au plur. Des hosannas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HOSANNA, s. m. (Théologie.) est le nom que les Juifs donnent à une priere qu’ils récitent le septieme jour à la fête des tabernacles. Voyez Tabernacle. Ce mot signifie sauvez-nous, conservez-nous.

R. Elias dit que les Juifs donnent aussi le nom d’hosanna, aux branches de saule qu’ils portent en cette fête ; parce qu’en agitant de tous côtés ces branches de saules dans la cérémonie de ce jour-là, ils chantent fréquemment hosanna. Ce qu’Antonius Nebrissemis, dans son commentaire des mots hébreux de l’Ecriture, applique aux Juifs qui reçurent Jesus-Christ comme le Messie en chantant hosanna. Grotius dans son commentaire sur le chap. xxj. de S. Matthieu, V. 9. observe que les fêtes des Juifs, & en particulier celle des tabernacles, ne signifioient pas seulement leur sortie d’Egypte, dont ils célébroient la mémoire, mais aussi l’attente du Messie, & que même encore les Juifs modernes, le jour qu’ils portent ces rameaux, disent qu’ils souhaitent célébrer cette fête à l’avénement du Messie qu’ils attendent. D’où il conclut que le peuple en portant ces rameaux devant J. C. témoignoit sa joie, le reconnoissant pour le Messie. Simon, Supplément aux cérémonies des Juifs.

Il y a plusieurs de ces hosannas : les Juifs les nomment hoschannoth, c’est-à-dire les hosannas. Les uns se récitent le premier jour, les autres le second, &c. & s’appellent l’hosanna du premier jour, l’hosanna du second, &c.

Hosanna rabba, ou grand hosanna, est le nom que les Juifs donnent à leur fête des tabernacles, qui dure au moins huit jours, parce qu’ils y demandent fréquemment le secours de Dieu, la rémission de leurs péchés, & sa bénédiction sur l’année qui vient de commencer ; & pour ces demandes ils se servent fréquemment des hoschannoth, ou prieres dont nous avons parlé.

Les Juifs donnent encore le nom d’hosanna rabba en particulier, au septieme jour des tabernacles, parce que c’est ce jour-là qu’ils demandent plus particulierement le secours de Dieu. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hosanna »

Mot hébreu, formé de hoscha, sauve, verbe à l'impératif, venant de ischa, salut (d'où le nom de Jésus), et na, présentement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Emprunt au latin hosanna, qui est emprunté de l’hébreu ancien. (Vers 980) osanna. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’hébreu ancien הוֹשַׁענָא, hošana.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hosanna »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hosanna ɔzana

Citations contenant le mot « hosanna »

  • Sanctus sanctus sanctus sanctus dominus deus sabaoth Pleni sun caeli et terra Gloria tua, hosanna in excelsis Le Jour du Seigneur, Textes et chants : Solennité de la fête de l’Épiphanie – Messe du 3 janvier 2021 à Lille - Le Jour du Seigneur

Images d'illustration du mot « hosanna »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « hosanna »

Langue Traduction
Anglais hosanna
Espagnol hosanna
Italien osanna
Allemand hosanna
Chinois 霍桑娜
Arabe أوصنا
Portugais hosana
Russe осанна
Japonais ホサンナ
Basque hosanna
Corse hosanna
Source : Google Translate API

Synonymes de « hosanna »

Source : synonymes de hosanna sur lebonsynonyme.fr

Hosanna

Retour au sommaire ➦

Partager