La langue française

Hoqueton

Sommaire

  • Définitions du mot hoqueton
  • Étymologie de « hoqueton »
  • Phonétique de « hoqueton »
  • Traductions du mot « hoqueton »
  • Synonymes de « hoqueton »

Définitions du mot « hoqueton »

Trésor de la Langue Française informatisé

HOQUETON, subst. masc.

A. − Longue casaque brodée à manches, portée du Moyen Âge à la Révolution par les archers de la prévôté, les gardes. J'aurais cent fois sacrifié fortune et monarchie au bonheur de ne pas endosser trois ou quatre fois par jour un hoqueton brodé (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 300).Cent-vingt archers de guet (...) portant la jaquette à longs plis Sous le hoqueton bleu semé de fleurs de lys, Veillent du haut en bas, six devant chaque porte (Hugo, Fin Satan,1885, p. 936) :
1. Le cri en avait été fait la veille à son de trompe dans les carrefours, par les gens de monsieur le prévôt, en beaux hoquetons de camelot violet, avec de grandes croix blanches sur la poitrine. Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 12.
P. méton. Celui qui porte une telle casaque. Les hoquetons du parlement. Il fut conduit par deux hoquetons, au For l'Évêque, qui était situé sur le quai du Louvre (Nerval, Illuminés,1852, p. 41) :
2. ... M. le chancelier (...) eut ordre du roi d'assister aux séances, et il y vint avec son cortège de cérémonies, huissiers et hoquetons, sous prétexte de maintenir l'ordre et de commander la liberté, mais, dans le vrai, pour surveiller et faire incliner les voix. Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 533.
B. − P. ext. Casaque (en général). Les enfants de l'école viennent avec fracas Vêtus de hoquetons et jouant de l'harmonica (Apoll., Alcools,1913, p. 60).Toujours vêtu de hoquetons de veau souple, guêtré de cuir jusqu'aux genoux, sautant de montagne en montagne avec son pas de Juif-errant, sec, moulinant des bras qu'il balançait (Giono, Angelo,1958, p. 29).
Prononc. et Orth. : [ɔktɔ ̃] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1180-90 auqueton « étoffe de coton » (A. de Paris, Alexandre, II, 72 in Elliott Monographs, 37, p. 75) − 1360-70 (Baudouin de Sebourc ds T.-L.). B. 1. a) ca 1130 alqueton « tunique militaire couvrant le torse et le haut des cuisses » (Gormont et Isembart, éd. A. Bayot, 271); b) xiiies. agn. hauketon (J. de Garlande, Dict., éd. A. Scheler, p. 295); 2emoitié xves. [date des mss] hauqueton (Perceforest, I, 335 vods J. Lods, Le Roman de Perceforest, p. 206); 2. 1465 hoqueton « casaque brodée portée par les archers du roi » (J. de Roye, Chron. scandaleuse, éd. B. de Mandrot, t. 1, p. 126); d'où p. ext. 3. 1636 « archer du roi » (Monet). Empr. à l'hispano-ar.al quṭun « coton » (cf. coton; le coton a été introduit par les Arabes en Espagne dès la 1remoitié du xes., v. Cor., s.v. algodón); l'apparition du h initial est prob. due à l'infl. de huque* (v. FEW t. 19, p. 102b, note 5). Fréq. abs. littér. : 16. Bbg. Kidman (J.). Les Empr. lexicol. du fr. à l'espagnol... Paris, 1969, pp. 130-137 - Rupp. 1915, p. 67.

Wiktionnaire

Nom commun

hoqueton (h aspiré)\ɔk.tɔ̃\ masculin

  1. (Armement) Casaque brodée que portaient les archers du grand prévôt, du chancelier, etc., et les gardes de la manche.
    • Bienheureux Abraham ! s’écria-t-il, c’est un brave jeune homme, et mon cœur saigne de voir le sang couler sur son riche hoqueton brodé et sur son corselet d’étoffe précieuse ; …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Par extension) Toute sorte de casaque.
    • Les enfants de l’école viennent avec fracas
      Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica.
      — (Guillaume Apollinaire; « Les Colchiques » in Alcools -1913)
  3. (Par extension) (Militaire) Archer qui portait le hoqueton.
    • Il était suivi de deux hoquetons.
  4. Casaque courte et sans manche portée sous le haubert (voir aussi gambison).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOQUETON. (H est aspirée.) n. m.
Sorte de casaque brodée que portaient les archers du grand prévôt, du chancelier, etc. Il se dit aussi de la Casaque que portaient les gardes de la manche. Il s'est dit de plus de Toute espèce de casaque. Il se disait, par extension, de l'Archer qui portait le hoqueton. Il était suivi de deux hoquetons.

Littré (1872-1877)

HOQUETON (ho-ke-ton) s. m.
  • 1Casaque brodée que portaient les archers du grand prévôt, du chancelier, etc. et aussi les gardes de la manche.

    Par extension, archer qui était revêtu du hoqueton, bas officier de ville. L'on méditait quelque chose contre le public, on voyait aller et venir des hoquetons, Retz, II, 138. Mme la duchesse s'avisa d'en envoyer enlever [des ouvriers] par des hoquetons de chez le duc de Rohan, Saint-Simon, 51, 105. Le chancelier Séguier se transportait au parlement, précédé d'un lieutenant et de plusieurs hoquetons, Voltaire, Louis XIV, 4.

  • 2Casaque, en général. Il mourut, et c'est tout vous dire… J'en ai pris le noir hoqueton, Scarron, Virg. III. Il s'habille en berger, endosse un hoqueton, La Fontaine, Fabl. III, 3.

HISTORIQUE

XIIe s. Blanche [il] ot la barbe aussi come auqueton, Ronc. p. 125.

XIIIe s. D'un dart envenimé [il] feri le prou Odon, Qu'il li fausa l'auberc en après l'auqueton, Dedens le cors li trenche le foie et le pormon, Ch. d'Ant. VIII, 910. Bien chaucié et vestu d'un paile d'auqueton, ib. VII, 757.

XVe s. Mais perça la targe, les plates et l'auqueton, et lui entra dedans le corps et poignit droit au cœur, Froissart, I, I, 113. Leur vestirent blanches chemises et leurs hocquetons dessus et leurs haubers, Perceforest, t. I, f° 87.

XVIe s. Qui a le loup pour compaignon, porte le chien sous l'hocton, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hoqueton »

→ voir huque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. alcato ; esp. algodon, alcoton ; port. alcotô. Il y a dans l'ancien français houque, sorte de cape, et des étymologistes ont tiré de là hoqueton. Mais, outre qu'une telle dérivation ne serait pas très facile, elle est mise à néant par les formes auqueton, alcoto, algodon, qui conduisent à l'arabe : article al, le, et coton (voy. COTON). Remarquez en confirmation que, dans plusieurs passages de l'historique, auqueton a le sens d'étoffe, non de casaque.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hoqueton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hoqueton ɔktɔ̃

Traductions du mot « hoqueton »

Langue Traduction
Anglais hiccup
Espagnol hipo
Italien singhiozzo
Allemand schluckauf
Chinois 打ic
Arabe حازوق
Portugais soluço
Russe икота
Japonais しゃっくり
Basque hiccup
Corse sughjettu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hoqueton »

Source : synonymes de hoqueton sur lebonsynonyme.fr
Partager