La langue française

Hoqueter

Sommaire

  • Définitions du mot hoqueter
  • Étymologie de « hoqueter »
  • Phonétique de « hoqueter »
  • Citations contenant le mot « hoqueter »
  • Traductions du mot « hoqueter »
  • Synonymes de « hoqueter »

Définitions du mot hoqueter

Trésor de la Langue Française informatisé

HOQUETER, verbe intrans.

Avoir le/un hoquet. En une minute je le vis rire, parler, boire, manger, hoqueter, se curer les dents, les oreilles, les ongles (Giraudoux, Suzanne,1921, p. 209).
P. anal.
[En partic. au cours d'une violente émotion] À ce moment, Adrienne fondit si bruyamment en larmes que M. Thibault, troublé, faillit lui-même éclater en sanglots. Il hoqueta, mais se ressaisit (Martin du G., Thib., La Sorell., 1928, p. 1156).
[En parlant d'une chose] Les chevaux battaient le fer; les roues hoquetaient; la caisse de la voiture (...) craquait à chaque secousse (Nerval, Nouv. et fantais.,1855, p. 146).Le vin sortit en hoquetant du trou (Pourrat, Gaspard,1930, p. 266).
Rem. Hoqueter peut avoir un emploi trans. Les radiateurs à gaz, hoquetant leur flamme bleue prête à s'éteindre (Vialar, Pt jour, 1947, p. 353). Je vous jure, capitaine! hoqueta Beppo au bord des larmes (Gracq, Syrtes, 1951, p. 122).
Prononc. : [ɔkte] init. asp., (il) hoquète [ɔkεt]. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xiiies. hoqueter « chanter le hoquet [une voix se tait quand l'autre chante, le silence pouvant se trouver après chaque note] » (A. de La Halle, Motet, 5 ds Henry Chrestomathie, no127, p. 235); 2. 1538 « avoir le hoquet » (Est. d'apr. FEW t. 4, p. 451a). Même orig. onomatopéique que hoquet*. Fréq. abs. littér. : 27.

hoqueter* -

Wiktionnaire

Verbe

hoqueter (h aspiré)\ɔk.te\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Avoir le hoquet.
    • Il hoquète.
  2. (Par extension) Être pris de spasmes et pousser des hoquets.
    • Une main sur la gorge, elle hoquetait, comme si le cœur lui manquait. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • […] parce que je suis une rustre qui engloutit ses sashimis comme elle le ferait de patates, je hoquette spasmodiquement et, sentant avec épouvante la miette d’éternité se coincer dans ma gorge, tente avec une distinction de gorille de la recracher céans. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 389)
    • Ça hoquetait tous azimuts avec cocktail de chouinade et reniflettes entrecoupé de tentatives désespérées pour s'exprimer. Comme de juste l'infirmière en chef Jasounette réconfortait l’éplorée. — (Louise Rennison, Le journal intime de Georgia Nicolson, t.4 : A plus Choupi-Trognon, Gallimard Jeunesse, 2012)
  3. (Technique) Fonctionner avec de fréquents à-coups comparables au hoquet, en menaçant de s’arrêter.
    • Notre nouvelle voiture se mit à hoqueter au beau milieu d’un carrefour.

Verbe

hoqueter \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Secouer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Frapper avec des mouvements saccadés.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Hoqueter, avoir le hoquet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. Chanter un hoquet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HOQUETER (ho-ke-té) v. n.
  • Avoir le hoquet, Richelet.

HISTORIQUE

XVe s. Quant le suppliant ne trouvoit point l'huis ouvert, il faisoit tant en le hoquetant et sourdant, que il ouvroit, Du Cange, hoquetus.

XVIe s. Hoqueter [avoir le hoquet], Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hoqueter »

(1538) De l’ancien français hoqueter. (XIIe siècle) Dans le sens de « secouer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dénominal de hoquet (en particulier pour le sens de « avoir le hoquet ») ou composé de hocquier, hochier (« secouer ») avec le suffixe -eter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hoqueter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hoqueter ɔkte

Citations contenant le mot « hoqueter »

  • C’est la commune qui annonce le début de la presqu’île et qui jouxte Lège-Cap-Ferret, lorsqu’on arrive de Bordeaux sur la départementale D106. Une commune que le touriste repère aux deux enseignes de supermarchés nationales qu’il a l’habitude de côtoyer dans les grandes villes et à l’enseigne de fast-food dont il n’imagine pas se passer (même en vacances) et qu’il n’est pas prêt de trouver plus loin. Puis, il passe tel un bolide ou plutôt il fait hoqueter son bolide dans la longue file d’attente estivale qui va le conduire vers la pointe. SudOuest.fr, Prés salés d’Arès (33) : la réserve naturelle, star de la biodiversité
  • L’Américain a commencé à hoqueter en 1922 alors qu’il abattait un porc. La crise est alors aiguë : Charles Osborne hoquète en moyenne 40 fois par minute, contre 6 tressaillements habituellement. On estime d’ailleurs qu’il hoquetait 24 000 fois par jour, soit quelque 595 680 000 fois au cours de sa vie. Invité sur les plateaux télé et radio d’émissions comme "Ripley's Believe It or Not", "That's Incredible" et "The Tonight Show", il avait même acquis une certaine notoriété outre-Atlantique, au point de figurer en bonne place dans le Livre Guinness des Records. www.pourquoidocteur.fr, Cet homme a eu le hoquet pendant... 68 ans !

Traductions du mot « hoqueter »

Langue Traduction
Anglais hiccup
Espagnol hipo
Italien singhiozzo
Allemand schluckauf
Chinois 打ic
Arabe حازوق
Portugais soluço
Russe икота
Japonais しゃっくり
Basque hiccup
Corse sughjettu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hoqueter »

Source : synonymes de hoqueter sur lebonsynonyme.fr
Partager