Haï : définition de haï


Haï : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

1, HAÏ, subst. masc.

MAR. Reflux en tourbillons de l'eau d'une rivière provoqué par la rencontre d'un obstacle.
Rem. 1. Attesté ds Lar. 19e, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill. 2. Esn. 1966 signale que le mot est souvent utilisé au plur.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [ɑi]. 2. Homon. et homogr. − Homon. : haï part. passé de haïr. Homogr. : 2, 3, 4. − Rem. Littré traite le mot sous la vedette haï.
Étymol. ET HIST. − 1866. mar. (Lar. 19e: [...] Nom sous lequel les pêcheurs et les mariniers désignent un courant rétrograde au cours d'une rivière sur ses bords, et finissant par un tourbillon. C'est un endroit dangereux pour de petites embarcations). Orig. obsc. Peut-être de aïe*, interj.
BBG. − Esn. 1966.

Haï : définition du Wiktionnaire

Adjectif

haï (h aspiré)\a.i\

  1. Détesté, abhorré, exécré, honni.

Forme de verbe

haï \a.i\

  1. Participe passé masculin singulier de haïr.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Haï : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HAÏR. (H est aspirée.) (Je hais, tu hais, il hait; nous haïssons, vous haïssez, ils haïssent. Je haïssais. Je haïs. Je haïrai. Je haïrais. Hais. Que je haïsse. Haïssant. Haï.) v. tr.
Avoir quelqu'un en haine. Haïr ses ennemis. Haïr son prochain. Haïr quelqu'un sans raison, sans sujet. Haïr quelqu'un à mort, le haïr mortellement. Haïr les méchants. Je le haïssais bien cordialement. Il déteste son crime, il se hait lui-même. Ces deux hommes, ces deux peuples se haïssent depuis longtemps. Il signifie aussi Avoir quelque chose en aversion. Haïr le vice. Haïr le péché. Haïr l'erreur. Haïr le mensonge. Par exagération : Haïr les compliments, les cérémonies. Fig., Haïr quelqu'un ou quelque chose, comme la peste, comme la mort, Haïr extrêmement quelqu'un ou quelque chose.

Haï : définition du Littré (1872-1877)

HAÏ (ha-i, ie) part. passé de haïr
  • Qui est en butte à la haine. Qui vit haï de tous ne saurait longtemps vivre, Corneille, Cinna, I, 2. Il vaut mieux être invité avec affection à manger des herbes, qu'à manger le veau gras lorsqu'on est haï, Sacy, Bib. Prov. de Sal. XV, 17. Je l'avouerai, mon cœur ne veut rien qu'ardemment ; Je me croirais haï d'être aimé faiblement, Voltaire, Zaïre, I, 2. Ses peuples [de la Prusse] accoururent sur notre passage pour contempler nos blessures… il fallut repaître leurs avides regards de nos misères, et, traînant notre infortune au travers de leur odieuse joie, marcher sous l'insupportable poids d'un malheur haï, Ségur, Hist. de Nap. XII, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « haï »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
haï ai play_arrow

Citations contenant le mot « haï »

  • Comment en sommes-nous arrivés, nous autres Occidentaux, à la situation désabusée qui est la nôtre aujourd’hui? Comment les Etats-Unis, fer de lance de la lutte contre le communisme en sont-ils arrivés à la situation où l’héritier de Ronald Reagan, Donald Trump, est à ce point haï par ses adversaires politiques qu’ils sont prêts à toutes les manoeuvres antidémocratiques pour l’empêcher d’être réélu, et ceci alors même qu’il a eu le courage de dénoncer, avant les autres, la résurgence totalitaire du Parti Communiste Chinois ? Comment en est-on arrivé, dans l’Eglise, à ce que le pontificat de Jean-Paul II, le pape des libertés, soit, littéralement, oublié, laissant la place à un affrontement très dur entre traditionalistes et sécularisateurs? Comment en est-on arrivé à la situation où le seul fait, pour les nations d’Europe centrale, de penser la démocratie dans la nation et de chérir les frontières comme la plus sûre protection des libertés civiques, vaut aux peuples il y a peu fêtés d’être honnis et même mis au ban de l’Union Européenne?  Atlantico.fr, Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés | Atlantico.fr
  • Lorsque tu as débarqué, je t’ai d’abord haï, d’une force incommensurable. J’étais triste, angoissée et par ta faute, seule avec mes démons. Au plus bas. Au fil des jours, j’ai commencé à t’apprécier et même, à m’attacher à toi. Car à la vitesse où va la vie, je n’avais pas l’occasion de voir la personne que j’aime le plus sur terre : ma mère. , Neuf+Trois - Récits d'étudiants confinés : "Je t'ai d'abord haï", par Sofia Zeghoudi - Libération.fr
  • Un infectiologue tout autant haï qu’adulé, qui continue de faire couler beaucoup d’encre et qui suscite toujours autant d’interrogations, tant sur ses méthodes pour traiter les malades infectés, que sur son état d’esprit « anti-système ». Compte rendu des principales réponses apportées, ce mercredi, par Didier Raoult. www.lamontagne.fr, Tests, conseil scientifique... Le professeur Didier Raoult égratigne le gouvernement sur sa gestion de la crise - Paris (75000)
  • Pour rester dans le thème des agents secrets, nous vous présentons Tobin Fros, le traître le plus haï et le plus redouté de la CIA. Après avoir échappé au contre-espionnage pendant près de dix ans, il refait enfin surface et doit, pour sa protection, à tout prix être protégé par Matt Weston, un jeune « bleu » qui sera son ange gardien (malgré lui). Widoobiz, Le zapping du dimanche - Widoobiz
  • Aujourd’hui dénommé Sebastian Marroquin, celui-ci témoigne à visage découvert. L’architecte installé à Buenos Aires brosse un portrait plus personnel et nuancé de l’homme le plus aimé et haï de Colombie. Le quadragénaire décrit un père attentionné (il a aussi eu une fille, Manuela, née en 1984), qui n’aurait raté une fête d’anniversaire pour rien au monde. myCANAL, Moi, fils de Pablo Escobar, un film pour démythifier le parrain de la drogue
  • Sans doute l'homme ne mérite-t-il d'être intégralement ni un objet d'amour ni un objet de haine pour l'homme. Bien connaître quelqu'un, c'est l'avoir tour à tour aimé et haï. Aimer et haïr, ce n'est qu'éprouver avec passion l'être d'un être. De Marcel Jouhandeau / Défense de l'enfer
  • On ne peut battre son adversaire que par l’amour et non la haine. La haine est la forme la plus subtile de la violence. La haine blesse celui qui hait, et non le haï. De Gandhi
  • Il vaut mieux être invité avec affection à manger des herbes, qu'à manger le veau gras lorsqu'on est haï. De La Bible / Le livre des proverbes
  • Bien connaître quelqu'un, c'est l'avoir aimé et haï. De Marcel Jouhandeau / Algèbre des valeurs morales
  • Pour apprendre à aimer, il faut avoir haï. De Eugène Cloutier / Les témoins
  • Il y a des hommes dont il est glorieux d'être haï. De Denis Diderot
  • Quiconque se sent méprisé fait tout au monde pour être haï. De Johan Henrik Kellgren / Aphorisme
  • Cœur las de haïr n'apprendra jamais à aimer. Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov, Tais-toi, ô muse de vengeance et de tristesse
  • Il est naturel à l'homme de haïr celui qu'il a offensé. Tacite en latin Publius (ou Caius) Cornelius Tacitus, Vie d'Agricola, 42
  • Je le haïrais davantage si je le méprisais moins. Jean-Jacques Rousseau, Correspondance, à M. Moulton
  • Ah ! Je l'ai trop aimé pour ne le point haïr ! Jean Racine, Andromaque, II, 1, Hermione
  • Qui ne saurait haïr peut-il vouloir qu'on meure ? Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Amphitryon, II, 6, Alcmène Don Garcie de Navarre, I, 5
  • Aimer et haïr, ce n'est qu'éprouver avec passion l'être d'un être. Marcel Jouhandeau, Algèbre des valeurs morales, Gallimard
  • Je hais la foule. André Gide, Prétextes, Mercure de France
  • On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé Et le feu mal éteint est bientôt rallumé. Pierre Corneille, Sertorius, I, 3, Sertorius
  • Ô Ciel ! Que de vertus vous me faites haïr ! Pierre Corneille, La Mort de Pompée, III, 4, Cornélie
  • Rome, si tu te plains que c'est là te trahir, Fais-toi des ennemis que je puisse haïr. Pierre Corneille, Horace, I, 1, Sabine
  • Va, je ne te hais point. Pierre Corneille, Le Cid, III, 4, Chimène
  • Qui m'aima généreux me haïrait infâme. Pierre Corneille, Le Cid, III, 4, Rodrigue
  • Plus on est haï, je trouve, plus on est tranquille […]. Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, Bagatelles pour un massacre, Denoël

Images d'illustration du mot « haï »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « haï »

Langue Traduction
Corse odiò
Basque gorrotatu
Japonais 嫌い
Russe ненавистный
Portugais odiado
Arabe مكروه
Chinois 讨厌的
Allemand gehasst
Italien odiato
Espagnol odiado
Anglais hated
Source : Google Translate API

Synonymes de « haï »

Source : synonymes de haï sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « haï »


Mots similaires