La langue française

Greluchon

Sommaire

  • Définitions du mot greluchon
  • Étymologie de « greluchon »
  • Phonétique de « greluchon »
  • Citations contenant le mot « greluchon »
  • Traductions du mot « greluchon »
  • Synonymes de « greluchon »

Définitions du mot « greluchon »

Trésor de la Langue Française informatisé

GRELUCHON, subst. masc.

Vieilli. Amant de cœur d'une femme entretenue par un autre homme. Synon. gigolo.Payer les dettes de son greluchon (Rob.). Quelques amis qu'elle avait parmi les Jacobins l'avaient avertie que le bel Henry, son greluchon, devenait compromettant par ses violences trop outrées pour paraître sincères (A. France, Dieux ont soif,1912, p. 143).
REM.
Greluche, subst. fém.,péj. Jeune femme. Rien n'aurait pu me troubler davantage (...) treize filles piaffantes (...) treize greluches fardées, marquées, emperruquées (J. Chessex, Carabas, Paris, Grasset, 1971, p. 167).
Prononc. et Orth. : [gʀ əlyʃ ɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1835. Étymol. et Hist. 1725 « amant d'une femme entretenue » (Nicolas Ragot dit Grandval, Cartouche ou le Vice puni, IV ds Sain. Lang. par., p. 263). De saint Greluchon (var. 1560 Grelichon, P. Viret, Traicté de la vraye et fausse religion, VII, 35, p. 502; 1566 Guerlichon, H. Estienne, Apologie pour Hérodote, t. 2, p. 253, éd. 1735; Charost Guerluchon ds FEW t. 4, p. 202b), « saint fabuleux du Berry qui guérit la stérilité », cf. le dicton aller au pélerinage à Saint-Greluchon pour avoir des enfants frisés (Martellière, Gloss. Vendômois, 1893, p. 154). Le nom de ce saint de fantaisie est issu d'un calembour obscène sur greluchon et grelot (proprement « clochette » d'où « testicules » p. anal. de forme); suff. dimin. hypocoristique -uche* + -on* (cf. ses autres dénominations : saint Génitour, saint Phallien en Berry ds L. Réau, Iconographie de l'art chrétien, t. 3, p. 617). Fréq. abs. littér. : 14.

Wiktionnaire

Nom commun

greluchon \ɡʁə.ly.ʃɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : greluchonne)

  1. (Vieilli) Amant de cœur d’une femme entretenue par un autre homme, amant entretenu par une prostituée.
    • Un pamphlet de 1784 raillait le personnage de Chérubin, « greluchon de Madame et mignon du mari » dans Le Mariage de Figaro, parce qu’il reçoit du comte un baiser destiné à la comtesse.
    • Elle lui préfère un greluchon qui fait des vers ! un métier de crève-la-faim ! — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Et, sur une question de Lucy, il montra un jeune homme qui passait, en murmurant : — Le greluchon de Nana. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Je savais bien qu’une femme comme vous ne pouvait pas s’avouer vaincue et périr de désespoir ainsi qu’une midinette amoureuse ou une douairière qui a perdu son greluchon. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 252)
  2. (Péjoratif) (Familier) Amoureux considéré comme sans envergure.
    • « En tous cas, tu ne nous amènes pas ton greluchon à la maison », s’exclama ma mère.
  3. Nom hypocoristique donné à un enfant.
    • Allez mes petits greluchons, c’est l’heure de prendre votre bain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GRELUCHON (gre-lu-chon) s. m.
  • Terme familier et libre. Amant favorisé secrètement par une femme qui se fait payer par d'autres. Sitôt que la brave Fanchon Voit aux prises son greluchon, Elle vous prend à la cravate Le beau mignon…, les Porchecherons, III, p. 147, dans F. MICHEL, Argot. On pourrait bien à l'aventure Choisir un autre greluchon, Plus Alcide pour la figure, Et pour le cœur plus Céladon, Mais quelqu'un plus aimable ? non, Voltaire, Ép. 26. La tête me tourne ; je ne sais comment faire avec les dames, qui veulent que je loue leurs cousins et leurs greluchons, Voltaire, Lett. Cideville, 30 mai 1745. Le page [Chérubin dans le Mariage de Figaro] est, pour bien dire, un fieffé libertin, Protégé par Suzon, fille plus que rusée, Prenant aussi sa part du gentil favori, Greluchon de la femme et mignon du mari ; Quel bon ton ! quelles mœurs cette intrigue rassemble ! Épigr. contre Beaumarchais, aux premières représentations du Mariage de Figaro.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « greluchon »

D'après le Dictionnaire de Trévoux, il vient de grelu qui se dit en Bourgogne et ailleurs pour pauvre, misérable, de peu de valeur ; on ne sait d'où vient grelu, à moins qu'il ne soit pour grêlé. D'après Fr. Michel, Argot, c'est le nom de Saint Greluchon ou Guerluchon, auquel les femmes venaient demander la fécondité, et dont il est parlé dans H. Estienne, Apol. pour Hérodote, t. II, p. 253, la Haye, 1735.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De Saint-Greluchon (ou Grelichon, ou Guerluchon), également dénommé Saint-Génitour ou Saint-Phallien, « saint fabuleux du Berry censé guérir la stérilité », comme l’illustre le dicton aller au pélerinage à Saint-Greluchon pour avoir des enfants frisés. Le nom de ce saint repose sur un calembour avec grelot par analogie de forme avec « testicule », suffixé avec -uche et -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « greluchon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
greluchon grœlyʃɔ̃

Citations contenant le mot « greluchon »

  • D'abatteuse à vierge folle, en passant par bordelier, greluchon, soupeuse ou encore trimard, nous voilà plongés dans ce monde interlope. Chaque mot ou locution y est soigneusement défini, accompagné de son étymologie, rehaussé par quelques synonymes et des extraits explicites d'œuvres (Maupassant, Zola, Céline, l'érotomane Pierre Louÿs, Pierre Mac Orlan, Blaise Cendrars, Marcel Aymé, l'audacieux Raymond Queneau, le sulfureux Jean Genet, et dans un autre genre, Léo Malet, Auguste Le Breton, Georges Simenon et les indémodables San-Antonio…). Quelques femmes ont su se glisser dans ce choral majoritairement masculin, notamment Colette, Simone de Beauvoir, la regrettée Grisélidis Réal et, plus près de nous, Virginie Despentes, qui siège désormais à l'académie Goncourt. Le Figaro.fr, Nanas, hétaïres et gourgandines

Traductions du mot « greluchon »

Langue Traduction
Anglais greluchon
Espagnol greluchon
Italien greluchon
Allemand greluchon
Chinois 格雷卢洪
Arabe greluchon
Portugais greluchon
Russe greluchon
Japonais グルション
Basque greluchon
Corse greluchon
Source : Google Translate API

Synonymes de « greluchon »

Source : synonymes de greluchon sur lebonsynonyme.fr
Partager