La langue française

Goitre

Sommaire

  • Définitions du mot goitre
  • Étymologie de « goitre »
  • Phonétique de « goitre »
  • Citations contenant le mot « goitre »
  • Traductions du mot « goitre »
  • Synonymes de « goitre »

Définitions du mot goitre

Trésor de la Langue Française informatisé

GOÎTRE,(GOITRE, GOÎTRE) subst. masc.

A. − PATHOL. Tumeur grosse et spongieuse sur la partie antérieure du cou, entre la peau et la trachée-artère, formée par une augmentation du corps thyroïde. Les femmes sont en général plus sujettes aux goitres que les hommes (Ac.1835, 1878).L'une avait un goître comme la tête, suspendu dans un mouchoir de cotonnade bleu (Goncourt, Journal,1864, p. 53).Le goitre exophtalmique s'accompagne presque toujours de modifications dans l'état mental du sujet (Codet, Psych.,1908, p. 69).V. crétin ex. 1 :
On avait depuis longtemps soupçonné le rôle de l'eau de boisson dans la genèse du goitre endémique, très répandu dans certaines régions montagneuses comme le Valais suisse. Bariéty, Coury, Hist. méd.,1963, p. 742.
P. métaph. On trouvait partout des arbres gonflés d'abeilles, et des poches grésillantes pendaient, goitres noirs aux aisselles des chênes (La Varende, Sorcière,1954, p. 291).
B. − P. anal. Expansion membraneuse plus ou moins considérable qui pend à la partie inférieure du cou de certains sauriens, de certains oiseaux, etc. Ni les iguanes, ni les dragons n'ont aucun sac pareil [à celui du caméléon] quoiqu'on leur voie des goîtres à l'extérieur; mais ces proéminences n'ont pas de rapport aux organes de la voix (Cuvier, Anat. comp., t. 4, 1805, p. 537).Ils [les petits du pélican] courent à leur père avec des cris de joie, En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux (Musset, Nuit mai,1835, p. 67).La surface de l'eau, trouée de petites têtes [de grenouilles] au goître blanc (Pergaud, De Goupil,1910, p. 167).
Rem. Qq. aut. emploient le mot au fig. ou p. métaph., p. allus. au goître endémique, souvent associé au crétinisme. Tous les critiques sont des ânes (...) Le public? un goître immense à trois étages de mentons (A. Daudet, Nabab, 1877, p. 251). Il y aurait du goitre ou de la malice à supposer que ce que l'Église nomme une « vallée de larmes » est, au contraire, un endroit lumineux et confortable (Bloy, Journal, 1895, p. 188).
Prononc. et Orth : [gwɑ:tʀ ̥], [-a:-]. Ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694-1740 et, de nouv., dep. 1878 goitre; Ac. 1762-1835 -î-, v. aussi Littré. Étymol. et Hist. 1492 goyetre (N. Prevost, La Cirurgie de maistre Guillaume de Salicet, tr. 1, sommaire ds R. Ling. rom. t. 34, p. 181); 1552 goitre (Est. d'apr. FEW t. 4, p. 353b). Mot qui paraît originaire des parlers de la région rhodanienne (v. les formes ds Dur. no4560 et FEW t. 4, p. 353b), dér. régr. de l'a. fr. goitron (xiie-xives. ds T.-L. et Gdf.) « gorge, gosier », dér. d'un lat. pop. *gutturio, lui-même du lat. class. guttur « gorge, gosier ». Fréq. abs. littér. : 43.

Wiktionnaire

Nom commun

goitre \ɡwatʁ\ masculin

  1. (Médecine) Tumeur formée par une augmentation du corps thyroïde au-devant de la trachée-artère et du larynx et qui déforme le cou.
    • Le goitre est endémique dans certaines vallées des Alpes.
    • Elle [la duchesse de Bourgogne] avait le cou long avec un soupçon de goitre qui ne lui seyait point mal. — (Saint-Simon, 321, 194 — cité par Littré)
    • Leur égoïsme monstrueux pousse comme un goitre à la place de leur cœur atrophié. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 103)
    • Vers dix heures, un vieillard parut au seuil de la coutellerie, et rien de lui ne me frappa d’abord, sinon un goitre que dérobait mal un foulard de soie blanche. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 162)
    • Quand tout va bien, la petite glande se tient coite. C’est donc par l’une de ses déviances majeures qu’elle parvint tout d’abord à attirer l’attention : le goitre, caractérisé par un corps thyroïde de volume supérieur à la normale, aurait été mentionné dès 2800 avant J.-C. par un empereur chinois. — (Catherine Vincent, Histoire d’une glande : la thyroïde sous toutes les coutures sur LeMonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 27 octobre 2017, consulté le 6 décembre 2017)
  2. (Zoologie) Expansion cutanée qui pend sous le cou de plusieurs batraciens, reptiles ou oiseaux.
    • La rainette, atteinte en plein flanc, écartait les pattes et ouvrait la gueule en montrant son goitre blanc. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Nom commun

goitre \ˈɡɔɪ.tə(ɹ)\

  1. (Médecine) (Royaume-Uni) Goitre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GOITRE. n. m.
T. de Médecine. Tumeur formée par une augmentation du corps thyroïde au-devant de la trachée-artère et du larynx et qui déforme le cou. Le goitre est endémique dans certaines vallées des Alpes.

Étymologie de « goitre »

Du latin guttur « gosier, gorge », en ancien français utilisant goitron au sens de « gosier ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « goitre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
goitre gwatr

Citations contenant le mot « goitre »

  • Hypothyroïdie, hyperthyroïdie, goitre, nodule... Il existe différentes pathologies, plus ou moins graves, de la thyroïde. Lesquelles ? Quels sont leurs symptômes et comment les prendre en charge ? Quels sont les traitements et qui consulter ? Le Docteur Alain Scheimann, endocrinologue, nous éclaire. , Les maladies de la thyroïde
  • L'apparition d'un goitre est également possible lorsque l'on souffre d'hypothyroïdie et d'une sous-production d'hormones. , Magazine Santé | Quand la thyroïde se dérègle
  • Tout d’abord, au niveau visuel, la particularité de la maladie de Basedow est qu’elle est à l’origine d’un goitre et peut provoquer une atteinte au niveau des yeux appelée orbitopathie. Les yeux sont alors gonflés, rouges et douloureux. Doctissimo, Maladie de Basedow et Grossesse
  • Si le goitre est volumineux, il comprime la partie haute de la gorge. Une échographie, voire un scanner, est réalisée pour évaluer la taille du goitre et sa position par rapport à la trachée. Ensuite, la décision d’opérer ou pas est prise, ce qui est généralement le cas. « En cas de nodules douteux, il faut évaluer le risque en recherchant si l’un d’eux est cancéreux : pour cela, on réalise une analyse cytologique », dit le Dr Frédérique Albarel, endocrinologue. Enfin, dans le cas d’un goitre, la chirurgie peut répondre à une demande esthétique. Santé Magazine, Quand faut-il opérer les nodules thyroïdiens ? | Santé Magazine

Traductions du mot « goitre »

Langue Traduction
Anglais goitre
Espagnol coto
Italien gozzo
Allemand kropf
Chinois 甲状腺肿
Arabe تضخم الغدة الدرقية
Portugais bócio
Russe зоб
Japonais 甲状腺腫
Basque golo
Corse goitre
Source : Google Translate API

Synonymes de « goitre »

Source : synonymes de goitre sur lebonsynonyme.fr
Partager