La langue française

Gindre

Sommaire

  • Définitions du mot gindre
  • Étymologie de « gindre »
  • Phonétique de « gindre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gindre »
  • Images d'illustration du mot « gindre »
  • Traductions du mot « gindre »
  • Synonymes de « gindre »

Définitions du mot gindre

Trésor de la Langue Française informatisé

GINDRE, GEINDRE2, subst. masc.

Vx, rare. Ouvrier boulanger. Un boulanger et son gindre, tous deux très rouges, très poussifs, mais des profils superbes (A. Daudet, Lettres moulin,1869, p. 13).Les mains convulsées ainsi qu'un geindre dont les poings pétriraient un monde (Zola, Œuvre,1886, p. 89).Il fit de la pâtisserie, lui, très vite, laissant le gros ouvrage à des gindres plus épais (La Varende, Bric-à-brac,1953, p. 83).
Prononc. et Orth. : [ʒ ε ̃:dʀ ̥]. La graph. ds Ac. 1878 et 1932 est gindre. C'est aussi celle de Littré, DG, Guérin 1892. La var. geindre est admise ds Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 1975. Elle a l'inconvénient d'être homogr. avec le verbe geindre. Homon. geindre. Étymol. et Hist. Av. 1105 judéo-fr. joindre « apprenti » (Gl. de Raschi ds FEW t. 5, p. 74a); 1260 id. « compagnon d'un maître artisan » (E. Boileau, Métiers, 7 ds T.-L.); 1338 gaindre (Reg. des lett. franch., Arch. K 1511, fol. 5 rods Gdf. Compl., s.v. gaindresse). Anc. cas suj., issu du lat. junior nomin., compar. de l'adj. juvenis « jeune ». L'a. fr. joindre est issu de *jŭnior, altération du class. jūnior d'apr. jŭvenis. Junior est attesté en b. lat. comme subst. aux ive-ves. ds la langue militaire, synon. de tiro « jeune soldat, recrue » (Végèce, Mil., 1, 7 ds TLL s.v. juvenis, 739, 4) et ca 720 au sens de « apprenti » (Lex Alamannorum, v. M. Bambeck ds Z. rom. Philol. t. 77, p. 326); cf. le dér. lat. médiév. jundragium « droit payé pour la mouture du blé par les aide-boulangers » (1101-29, Cartulaire de S. Père de Chartres ds Bambeck Boden, p. 57-58). Cf. l'a. fr. joindre au sens de « cadet » (ca 1175, Horn, 2391 ds T.-L. s.v. juene) et, d'autre part, l'a. fr. gignor, subst. « aide d'un maître artisan » (ca 1160 Eneas, 4403, ibid.), issu de l'acc. juniorem.

Wiktionnaire

Nom commun

gindre \ʒɛ̃dʁ\ masculin

  1. (Désuet) Ouvrier d’une boulangerie, celui qui pétrit le pain.
    • Le gindre a le sentiment de la pâte; ses doigts exercés lui indiquent quand il doit redoubler d'énergie. — (Bulletin des travaux de la Société libre d'émulation du commerce et de l'industrie de la Seine-Inférieure, Rouen, 1857-1858)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GINDRE. n. m.
Ouvrier d'une boulangerie, celui qui pétrit le pain.

Littré (1872-1877)

GINDRE (jin-dr') s. m.
  • Premier ouvrier d'une boulangerie, celui qui pétrit le pain.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tous les talemeliers [boulangers] et les mestres vallès que l'on apele joindres, Livre des mét. 7.

XVe s. Item que tous musniers et leurs gendres se paieront doresenavant de leurs moultures et salaires en deniers contens, Du Cange, junior.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gindre »

Ménage a dit que gindre dérivait du latin gener, gendre, parce que ces ouvriers devenaient souvent les gendres de leurs maîtres ; d'autres ont dit que gindre dérivait de geindre, parce que le mitron geint en pétrissant. Ce sont des erreurs ; il vient de junior, étymologie depuis longtemps indiquée par du Cange, et signifie proprement jeune garçon. Júnior avec l'accent sur ju a donné régulièrement gindre, joindre, genvre, etc. ; on trouve dans les vieux textes juindre pour plus jeune ; gindre est donc le nominatif ; juniórem aurait donné au régime jegnor ; comparez mieudre et meillor.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin junior, comparatif de juvenis, « jeune » → voir joindre en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gindre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gindre ʒɛ̃dr

Évolution historique de l’usage du mot « gindre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « gindre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gindre »

Langue Traduction
Anglais ginder
Espagnol ginder
Italien ginder
Allemand ginder
Chinois 金德
Arabe جيندر
Portugais ginder
Russe ginder
Japonais ジンダー
Basque ginder
Corse ginder
Source : Google Translate API

Synonymes de « gindre »

Source : synonymes de gindre sur lebonsynonyme.fr
Partager