Garde-malade : définition de garde-malade


Garde-malade : définition du Wiktionnaire

Nom commun

garde-malade \ɡaʁ.də.ma.lad\ ou \ɡaʁd.ma.lad\ masculin et féminin identiques (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Personne qui veille sur un malade.
    • Noble chevalier, vous ne feriez qu’aggraver votre mal par cet effort, répliqua la belle garde-malade. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le médecin qu’on était allé chercher déclara aussitôt qu’elle ne passerait sans doute pas la nuit et fit venir à son chevet une garde-malade âgée d’environ quarante ans. — (Stefan Zweig, trad. Dominique Tassel, Le Monde d’hier, Gallimard, 2013, page 528)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Garde-malade : définition du Littré (1872-1877)

GARDE-MALADE (gar-de-ma-la-d') s. m.
  • Celui, celle qui donne ses soins aux malades. Un garde-malade. Une garde-malade. Il change sa fonction de gouverneur en celle de garde-malade, Rousseau, Ém. I.

    Au plur. Des garde-malade ou malades, ou, suivant Laveaux (voy. GARDE 4), des gardes-malades.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « garde-malade »

Étymologie de garde-malade - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) De garde et malade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « garde-malade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
garde-malade gardœmalad play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « garde-malade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « garde-malade »

  • Mike, le vrai mari, n’a qu’à bien se tenir. Tiko, avec lequel il a pourtant de vrais moments de complicité, notamment des duos musicaux de siffleurs, a la jalousie féroce et ne manque pas de l’attaquer, de lui tirer les cheveux, de lui pincer les oreilles ou de lui donner un coup de bec sur la tête lorsqu’il embrasse sa femme. Le couple d’humains doit chasser le perroquet de sa chambre pour avoir un peu d’intimité. Mais, si Joanna est souffrante, Tiko se transforme en garde-malade attentionné et inquiet. Le Monde.fr, « Le perroquet qui m’aimait », ou ce qu’être humain veut dire
  • Me Bouzrou est pourtant un modèle de méritocratie républicaine. Il vient d’une famille modeste arrivée du Maroc dans les années 1960. Sa mère est garde-malade et son père chauffeur livreur. Avec ses quatre frères, il a vécu son enfance en cité, à Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine. Son exclusion définitive du collège en quatrième, après une bagarre générale, qui sera son premier scandale judiciaire, le conduit dans un internat privé au Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis, où il obtient son bac technologique au rattrapage. Il poursuivra finalement ses études en fac de droit, après avoir rêvé un temps, comme beaucoup d'adolescents, de devenir footballeur professionnel. Valeurs actuelles, Traoré, Pavlenski, Ramadan... Me Yassine Bouzrou, l'avocat brillant des personnalités sulfureuses | Valeurs actuelles
  • La femme a été constituée par Dieu la garde-malade de l'homme. Son dévouement ne surmonte pas le dégoût : il l'ignore. De Edmond et Jules de Goncourt / Idées et sensations

Images d'illustration du mot « garde-malade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « garde-malade »

Langue Traduction
Corse infermiera
Basque erizaina
Japonais ナース
Russe медсестра
Portugais enfermeira
Arabe ممرضة
Chinois 护士
Allemand krankenschwester
Italien infermiera
Espagnol enfermera
Anglais nurse
Source : Google Translate API

Synonymes de « garde-malade »

Source : synonymes de garde-malade sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires