La langue française

Ferreur

Sommaire

  • Définitions du mot ferreur
  • Étymologie de « ferreur »
  • Phonétique de « ferreur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ferreur »
  • Citations contenant le mot « ferreur »
  • Traductions du mot « ferreur »
  • Synonymes de « ferreur »

Définitions du mot ferreur

Trésor de la Langue Française informatisé

FERREUR, subst. masc.

Celui qui ferre les chevaux, les bœufs, les mulets, etc. Le roi rencontra le maréchal de Duras (...) qui lui parla du ferreur de chevaux avec sa liberté ordinaire (France, J. d'Arc,t. 2, 1908, p. 468).
Celui qui pose des ferrets, des ferrures. Ferblantier en tôlerie fine. Ferreur en carrosserie (Encyclop. éduc.,1960, p. 164).
Prononc. et Orth. : [fε ʀ œ:ʀ], [fe-]. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1160-74 « maréchal ferrant » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, 6470 : boens ferreors); 2. 1622 « ouvrier qui pose les ferrets » (Caquets de l'accouchée, éd. C. Marpon et E. Flammarion, 4ejournée, p. 127 : simple mercier et ferreur d'esguillettes). Dér. de ferrer*; suff. -eur2*. Bbg. Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Nom commun

ferreur \fɛ.ʁœʁ\ masculin

  1. (Maréchalerie) Celui qui ferre les chevaux.
    • Pendant que le ferreur opère sur le pied de devant, si le cheval tire au renard, il peut, en engageant ses membres postérieurs en avant, blesser le ferreur au niveau des talons. — (Université de Liège. Faculté de médecine vétérinaire, Annales de médecine vétérinaire - Volume 61, 1912)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FERREUR (fè-reur) s. m.
  • Ouvrier qui met des ferrets.

    Ouvrier qui pose des serrures.

    Celui qui applique les plombs sur les pièces d'étoffe.

HISTORIQUE

XVIe s. Le bourreau, avec un pillon de la mesme longueur et façon que ceux des ferreurs de fillace, mais de fer, leur rompit et brisa les membres, Carloix, III, 11.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FERREUR. Ajoutez :

Ouvrier qui garnit de cuivre les lacets.

Ferreur en blanc, l'officier qui plombait les étoffes avant la teinture. Les règlements généraux de la manufacture de la ville d'Amiens, qui ont été homologués par lettres patentes du mois d'août 1666… à l'exécution desquels… les égards-ferreurs en blanc étaient chargés de veiller, Arrêt du Conseil, 19 nov. 1722. (pour égard, voy. ÉGARD 2 au Dictionnaire).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FERREUR, s. m. (Comm.) celui qui plombe & qui marque avec un coin d’acier les étoffes de laine. A Amiens il y a six esgards ou jurés de la sayetterie, que l’on appelle ferreurs en blanc ; d’autres qu’on nomme ferreurs en noir, & d’autres encore qu’on nomme ferreurs de gueldes. Dictionn. de Comm. de Trévoux & Chambers. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ferreur »

Ferrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de ferrer avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ferreur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ferreur fɛrœr

Évolution historique de l’usage du mot « ferreur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ferreur »

  • Le filtoupier est un batteur de chanvre. Il était chargé de le “préparer en brisant la tige avec un outil ferré. On le dit aussi ferron, ferreur ou chanvrier. On le trouve entre Blois, Tours, Poitiers et Vierzon. Cette profession est en plein essor entre les années 1700 et 1800.” Le Huffington Post, Connaissez-vous les noms de ces vieux métiers ? | Le Huffington Post LIFE
  • Les travaux de petite fatigue, pour les forçats de bonne conduite, regroupent les tâches à accomplir pour la vie du bagne. « Lorsqu’il se conduit mieux encore, il peut obtenir des postes de plus en plus avantageux : de “payot” (écrivain de salles), “fricotier” (marchand), “fougonnier” (cuisinier), “garde-biton” (allumeur), “chaloupier” (ferreur), “barberot” (perruquier), “blanchisseur”, “servant” les hôpitaux (infirmier), canotier » (4). www.lamarseillaise.fr, [#MemoriaDauPaïs] Marseille : après les galères... la naissance du bagne
  • « À l’époque, j’étais coiffeuse à la Chiffogne. Pierre, lui, était serrurier-ferreur chez Peugeot. Le matin du 11 juin 68, la radio était allumée dans le salon où je travaillais et j’ai entendu qu’un jeune ouvrier de 18 ans venait de mourir, cage thoracique enfoncée. Pierre et moi avions tous les deux 24 ans. Je me souviens avoir dit à ma patronne : “Je plains les parents de ce garçon lorsqu’ils apprendront la nouvelle !” Puis, sur les coups de midi, je suis allée faire mes courses dans une petite épicerie. C’est en bas de l’immeuble où nous habitions que deux amis âgés d’une quarantaine d’années m’ont appris le décès de mon mari. Ils m’ont dit : “Yolande, ils ont tué Pierre !” J’ai lâché mes commissions et, ne me demandez pas pourquoi, j’ai fait volte-face et je suis retournée au salon de coiffure pour me jeter dans les bras de ma patronne et pleurer. » , Edition Belfort-Héricourt-Montbéliard | « Yolande, ils ont tué Pierre ! » : le témoignage de la veuve de Pierre Beylot, tué par un CRS en 1968 à Sochaux (25)

Traductions du mot « ferreur »

Langue Traduction
Anglais error
Espagnol error
Italien errore
Allemand error
Chinois 错误
Arabe خطأ
Portugais erro
Russe ошибка
Japonais エラー
Basque error
Corse errore
Source : Google Translate API

Synonymes de « ferreur »

Source : synonymes de ferreur sur lebonsynonyme.fr
Partager