La langue française

Fauvette

Sommaire

  • Définitions du mot fauvette
  • Étymologie de « fauvette »
  • Phonétique de « fauvette »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fauvette »
  • Citations contenant le mot « fauvette »
  • Traductions du mot « fauvette »
  • Synonymes de « fauvette »

Définitions du mot « fauvette »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAUVETTE, subst. fém.

A.− ORNITH. Oiseau de petite taille (famille des Sylviidés), au plumage à dominante fauve ou brunâtre, aux formes fines, aux ailes longues, à la queue large, au bec droit, effilé, au chant agréable. Le timide bouvreuil, la sensible fauvette, Sous la blanche aubépine ont choisi leur retraite (Michaud, Printemps proscrit,1803, p. 47).J'élevais deux fauvettes de différents nids et de différentes variétés : l'une à poitrine jaune, l'autre à corsage gris (...) la fauvette est le plus intelligent et le plus précoce de nos petits oiseaux (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 17).Tous les petits oiseaux à bec droit : le rossignol, les fauvettes (...) sont les plus puissants auxiliaires de l'homme pour la destruction des insectes (Gressent, Parcs et jardins,1891, p. 780).
Fauvette + adj. ou compl. déterminatif.Fauvette babillarde. Fauvette à face dorsale grisâtre, à gorge blanche. Fauvette babillarde (Sylvia carruca)... Le midi de la France est le séjour habituel de cette espèce qui préfère les buissons très touffus où elle se sait à l'abri des regards (Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 151).Fauvette couturière*. Fauvette grise/grisette. Fauvette à face dorsale brunâtre, à tête et à cou gris, à gorge blanche, à ailes brun rouge. La fauvette grise qui fendait l'air (Adam, Enfant Aust.,1902, p. 111).Fauvette pitchou. Fauvette caractérisée chez le mâle par une face dorsale olivâtre et une tête grise. Fauvette pitchou (Sylvia provincialis), appelée aussi Pitchou... Les plumes de la gorge sont souvent tachetées de blanchâtre (Coupin, Animaux de nos pays,1909p. 152).Fauvette à tête noire. Fauvette caractérisée chez le mâle par une face dorsale brun grisâtre, une face ventrale blanche, une calotte noire et chez la femelle par un brun plus accentué et une calotte rousse. La reine du marché était une fauvette à tête noire, oiseau artiste de grand prix (...) elle voletait, svelte et charmante; en elle tout était grâce (Michelet, Oiseau,1856, p. 244).La capricieuse vocalise d'une fauvette à tête noire (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 60).Fauvette des jardins. Fauvette à face dorsale brun grisâtre, à face ventrale beige. Fauvette des jardins (Sylvia hortensis)... Elle habite les jardins, les taillis et, au printemps, fait entendre son gai ramage (Coupin, Animaux de nos pays,1909p. 151).Fauvette des roseaux. La fauvette des roseaux glisse, pour le plaisir, sans cesse, le long des hampes, et éclate chaque fois de joie (Colette, Naiss. jour,1928, p. 27).
B.− P. métaph. Personne à l'apparence délicate, à l'allure gracieuse, à la voix agréable. Elle était si jeune − et Provençale encore! Une fauvette de mai, un poète, je ne sais quoi de fragile et de chantant! (Bernanos, Joie,1929, p. 582):
... la petite fille persiste dans la jeune fille, et c'est une fauvette. On pense en la voyant : qu'elle est aimable de ne pas s'envoler! Le doux être familier prend ses aises dans la maison, de branche en branche, c'est-à-dire de chambre en chambre, entre, sort, s'approche, s'éloigne, lisse ses plumes ou peigne ses cheveux, fait toutes sortes de petits bruits délicats, murmure on ne sait quoi d'ineffable à vos oreilles. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 91.
Prononc. et Orth. : [fovεt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1223 fauvete ornith. (G. de Coinci, Miracles de Nostre Dame, éd. V. F. Kœnig, II Ch. 9, 1330). Dér. de fauve*; suff. -ette*. Fréq. abs. littér. : 171.

Wiktionnaire

Nom commun

fauvette \fo.vɛt\ féminin

  1. (Ornithologie) Petit oiseau passereau insectivore et chanteur à bec court, tête souvent bombée et queue étroite, parfois redressée. Au sens strict, les fauvettes sont les 18 espèces du genre Sylvia.
    • Soit pour des mésanges, des fauvettes, des becs fins comme les hirondelles : ça détruit la vermine! Mais les mauvis […]? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Comme pour tous les passereaux insectivores, la migration des fauvettes se déroule de nuit, avec un départ environ une heure après le coucher du soleil et s’arrête peu avant l’aube, vers 5-6 heures du matin. — (LPO, La migration des fauvettes bat son plein ! [1])
    • Avec elles, je me fais l'effet d'être dans une ménagerie, sauf que mes fauves sont des vieilles fauvettes ! — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 37.)
  2. (Ornithologie) (Canada) Nom sous lequel ont été longtemps mais erronément désignées les parulines à cause de la ressemblance de leurs moeurs et de leur apparence générale, en dépit de leur appartenance à une famille complètement différente (i.e. celle des parulidés).
    • Comme élément générique, paruline est attesté depuis Ouellet et Gosselin (1983), où il a été introduit pour remplacer fauvette dans la désignation de tous les Embérizidés de la sous-famille néarctique des Parulinés. — (Christiane Hageman. 2000. Histoire des noms techniques des oiseaux du Québec de l'ordre des passériformes évolution des éléments génériques (1861-1993)., Mémoire présenté pour l'obtention de la maîtrise en études françaises, Université de Sherbrooke, Bibliothèque Nationale du Canada, p. 131)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAUVETTE. n. f.
Petit oiseau chanteur de l'ordre des Passereaux, de plumage tirant sur le fauve. Un nid de fauvette. Fauvette à tête noire. Le chant de la fauvette.

Littré (1872-1877)

FAUVETTE (fô-vè-t') s. f.
  • Passereau du genre sylvie, dont le plumage tire sur le fauve dans certaines espèces. La fauvette fut l'emblème des amours volages, comme la tourterelle de l'amour fidèle, Buffon, Ois. t. IX, p. 172, dans POUGENS. La fauvette à tête noire est de toutes les fauvettes celle qui a le chant le plus agréable et le plus continu ; il tient un peu de celui du rossignol, et l'on en jouit bien plus longtemps, car plusieurs semaines après que ce chantre du printemps s'est tu, on entend les bois résonner partout du chant de ces fauvettes, Buffon, ib. p. 185.

    Dans la zoologie, fauvette ne sert qu'à désigner la sylvie des jardins.

    Fauvette, nom donné par Buffon à la sylvie Orphée ; fauvette des Alpes, à l'accentor alpin ; fauvette babillarde, à la sylvie curruque de Latham ; fauvette des roseaux, à la sylvie polyglotte de Vieillot (sylvie Hippolaïs, de Temminck), Legoarant

    Fig. Dénicheur de fauvettes, homme adroit et d'intrigue, surtout en affaires de femmes.

    Fig. Chanteuse agréable. C'est une vraie fauvette. On dit aussi : Elle a un gosier de fauvette.

REMARQUE

Richelet donne le masculin fauvet, dû, dit-il, au chevalier de Rivière, auteur d'un recueil de pièces galantes.

HISTORIQUE

XIIIe s. De roxingnox [rossignols] et de fauvetes, Fabliaux, Barbazan, t. IV, p. 91.

XVIe s. Je connois une grande et habile dame qui fist bailler l'ordre à son mary et l'eut luy seul avec les deux plus grands princes de la chrestienté ; elle lui disoit souvent : Ha ! mon amy, que tu eusses couru longtemps fauvette [sollicité en vain], avant que tu eusses eu ce diable que tu portes au col ! Brantôme, Dames gal. t. I, p. 133, dans LACURNE. Nous serions bien sottes, dit la femme d'un petit avocat, de porter de moindres estoffes que cela ; ce que nous en faisons donne d'avantage de courage à nos maris de travailler et plumer la fauvette sur le manant, pour nous entretenir, Caquets de l'accouchée, 1re journée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAUVETTE, s. f. (Hist. nat. Ornitholog.) curruca. Cet oiseau est presque aussi gros que la farlouse ou la gorge rouge ; son bec est mince, alongé & noir ; sa langue est fourchue, dure, tendineuse & noire à l’extrémité ; les narines sont oblongues ; l’iris des yeux est couleur de noisette ; les oreilles sont grandes & couvertes ; les plumes des épaules & du dessus du dos sont noires dans le milieu autour du tuyau, & de couleur rousse sur les bords : la tête & le cou sont un peu cendrés avec des taches au milieu des plumes qui sont plus foncées ; le bas du dos & le croupion sont de couleur jaunâtre avec une teinte de verd sans aucune tache noire ; les grandes plumes des aîles sont brunes, à l’exception des bords extérieurs qui sont roussâtres ; les plumes intérieures du second rang, ont chacune à la pointe deux petites taches de couleur blanchâtre ; les plus petites plumes des aîles sont de la même couleur que les plumes du dos ; la premiere grande plume est très-courte ; la queue a environ deux pouces de longueur ; elle est entierement brune ; le dessous de l’oiseau est de couleur cendrée, cependant le ventre est un peu blanchâtre ; & dans quelques individus, cette couleur est plus grise, & même plombée ; les jambes & les pattes sont de couleur de chair jaunâtre ; les ongles sont bruns ; le doigt de derriere est le plus gros & le plus long ; le doigt extérieur tient au doigt du milieu à sa naissance, comme dans les autres petits oiseaux. Celui-ci niche dans les haies ; il donne aisément dans toute sorte de piéges. Willugb. Ornit.

Fauvette à tête noire, atricapilla seu ficedula, Ald. oiseau qui est très-petit, & qui a le sommet de la tête noir, comme son nom le désigne. Le cou est de couleur cendrée, & le dos d’un vert foncé ; la poitrine a une couleur cendrée pâle ; le ventre est d’un blanc jaunâtre ; le bec noir, & plus mince que celui de la mesange ; les piés sont d’une couleur livide. Ray, synop. meth. avium. pag. 79. Voyez Oiseau. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fauvette »

Diminutif de fauve.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de fauve ; wallon, fâbitte, fâbette ; namur. faubite ; génev. favette ; lorrain, fâvatte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fauvette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fauvette fovɛt

Évolution historique de l’usage du mot « fauvette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fauvette »

  • Cet oiseau est une Fauvette à tête noire. C’est la plus commune des quatre espèces de fauvettes présentes en Lorraine. Dès lors qu’il y a des arbres et des buissons, elle est à l’aise et ce, jusque dans les parcs et dans les jardins de nos agglomérations. Elle est bien plus largement répartie dans divers milieux que les autres fauvettes plus spécialisées et localisées. , Courrier-service | Ornithologie : la fauvette
  • Bergeronnettes, merles, mésanges, fauvettes, pinsons, moineaux, rouges-gorges,... une symphonie dans les arbres... AgoraVox, Il est où le bonheur ? Il est là... - AgoraVox le média citoyen
  • Ce matin, lorsque j’ai ouvert ma fenêtre, la fauvette chantait. , Ma vie en confinement: «La fauvette m’a promis de...

Traductions du mot « fauvette »

Langue Traduction
Anglais warbler
Espagnol curruca
Italien uccello canoro
Allemand trällerer
Chinois
Arabe الدخلة
Portugais toutinegra
Russe певчая птица
Japonais ウグイス
Basque txinboa
Corse warbler
Source : Google Translate API

Synonymes de « fauvette »

Source : synonymes de fauvette sur lebonsynonyme.fr
Partager