La langue française

Évangéliaire

Définitions du mot « évangéliaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVANGÉLIAIRE, subst. masc.

Livre liturgique contenant les passages d'Évangile lus ou chantés à la messe pour chaque jour de l'année liturgique. Synon. usuel lectionnaire.,,Éloï, Éloï, Lamma sabacthani? Le peuple, autrefois, croulait sur les dalles, quand ces mots hébreux étaient lus dans l'évangéliaire plein d'enluminures, à l'office du deuxième jour de la Semaine douloureuse`` (Bloy, Journal, 1894, p. 105). Je touchai l'évangéliaire de ma main droite que recouvrait celle de l'évêque (Billy, Introïbo,1939, p. 141).
En partic., ARCHÉOL. CHRÉT. Livre manuscrit contenant le texte intégral des quatre Évangiles, souvent enluminé et finement ouvragé. Reliures d'évangéliaires. Un évangéliaire anglais d'avant la conquête normande, écrit pour la fille de Baudouin comte de Flandre (Morand, New-York,1930, p. 135).
Rem. La docum. atteste un emploi adj. Le latin des proses évangéliaires (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1890, p. 41).
Prononc. et Orth. : [evɑ ̃ ʒeljε:ʀ]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. [1362 .II. euvangeliers (Inv. du trés. de Fécamp, Arch. S.-Inf. ds Gdf.)]; 1487 ung epistolaire et ung euvangeliaire (Arch. Nord, B 3501, no123744, fo65 ds IGLF). Empr. au lat. médiév. euangeliarium de même sens, 1245 ds Latham. Fréq. abs. littér. : 7.

évangéliaire « livre contenant les passages des évangiles lus ou chantés à la messe »

Wiktionnaire

Nom commun

évangéliaire \e.vɑ̃.ʒe.ljɛʁ\ masculin

  1. (Religion) Volume qui contient les évangiles que les chrétiens lisent ou chantent à la messe.
    • Henno Gui convint qu’en effet, malgré ces fines rides et cette peau blafarde, la face allongée et les pommettes creusées de cet homme avaient une familiarité étonnante avec cette représentation sacrée que les icônes et les évangéliaires répandaient à travers le monde. — (Romain Sardou, Pardonnez nos offenses, p. 441)
    • Deux plaque de cuivre émaillées et relevées de figures de cuivre proviennent sans doute d’un évangéliaire. Les plaques ont été exécutées à Limoges au début du XIIIe siècle avec le Christ en croix et les anges, alors que les figures centrales ont été remplacées au XVe siècle. — (Alain Erlande-Brandeburg, Saint-Nectaire, page 14, 2003, Édition Jean-Paul Gisserot)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVANGÉLIAIRE. n. m.
Volume qui contient les évangiles qu'on lit ou qu'on chante à la messe.

Littré (1872-1877)

ÉVANGÉLIAIRE (é-van-jé-li-ê-r') s. m.
  • Livre qui contient les évangiles lus ou chantés à chaque messe et qu'on dit avoir été composé par saint Jérôme. Parmi les livres que léguait aux frères mineurs et aux frères prêcheurs le testament de saint Louis, se trouvait un évangéliaire grec, envoyé au roi, en 1269, par l'empereur Michel Paléologue, Le Clerc, Hist. litt. de la France, t. XXIV, p. 92.

HISTORIQUE

XIVe s. Un evangelier et un epistolier de grans volumes, Du Cange, evangeliarium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « évangéliaire »

(1721). De l'ancien français euvangelier (1362). Le mot est issu du latin médiéval evangeliarium (variante euangeliarium) (1245). Mais on trouve vers (1196) la forme evangelistarium (variante euangelistarium) dont la paternité n'est pas entièrement avérée. Il est possible que les deux formes latines aient coexisté et que seule evangeliarium ait perduré.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. evangeliarium, de evangelium, évangile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « évangéliaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
évangéliaire evɑ̃ʒeljɛr

Évolution historique de l’usage du mot « évangéliaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « évangéliaire »

  • Parce qu’il présente une valeur d’un intérêt majeur pour le patrimoine national, l’évangéliaire de Saint-Mihiel, propriété de l’Université catholique de Lille, qui souhaite s’en séparer, a vu son certificat d’exportation refusé. Une décision qui le classe dans la liste fermée des trésors nationaux. LA VDN, L’Université catholique de Lille voulait vendre un manuscrit du XIe siècle, l’État refuse
  • C’est le curé Charles Didiot qui, en le découvrant chez un libraire de Saint-Mihiel, dans la Meuse, vers 1830, l’attribua à l’abbaye bénédictine qui se trouvait là. Le nom lui est resté, mais il est possible que l’évangéliaire provienne plutôt du monastère de Saint-Mansuy, près Le Figaro.fr, Adrien Goetz: «Qui achètera l’évangéliaire de Saint-Mihiel?»
  • C’est un trésor inestimable, inconnu du grand public, que recèle la bibliothèque de l’Institut catholique de Lille. Réalisé vers 1040, l’évangéliaire dit de Saint-Mihiel, servant à la proclamation des quatre évangiles lors des principales fêtes liturgiques et des messes de l'année, réside dans les murs de la Catho depuis 1881. « C’est un chef-d’œuvre de l’enluminure », explique Éric Palazzo, professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge à l’université de Poitiers.  La Vie.fr, “Vends trésor national, manuscrit du XIe siècle”
  • Une page de l'évangéliaire de Saint-Mihiel. Bilan, L'Université catholique de Lille va vendre un des plus beaux manuscrits médiévaux - Bilan
  • Incontestablement, cet établissement se soucie de son patrimoine qui, outre l’immobilier (dont une partie a déjà été restaurée) comprend une importante bibliothèque ancienne (actuellement conservée en lieu sûr), riche - outre l’évangéliaire de Saint-Mihiel - de 32 incunables dont certains enluminés et plusieurs très importants (même s’ils le sont moins que l’évangéliaire), et d’un millier d’ouvrages rares entre 1540 et 1600 [2]. Tout cela nécessitait des fonds importants, à la fois pour la restauration de la chapelle, et pour la mise en valeur de la bibliothèque (aménager un local à l’atmosphère contrôlée, restaurer les livres, recruter une conservatrice, ouvrir au chercheurs…). Le choix a été fait de vendre l’évangéliaire (ill. 6) pour financer tout cela, plus le maintien de la chaire de théologie, sachant que le produit de la vente ne peut servir à rien d’autre. On peut, certes, discuter une telle décision qui serait inacceptable pour un musée ou pour une bibliothèque publique. Mais il ne s’agit pas ici d’un établissement public : la Catho n’est financée que pour 8 % par l’État. La Tribune de l'Art, Catho de Lille : de la chapelle à la chapelle - La Tribune de l'Art
  • Des mesures sont prises afin de permettre que chaque objet ne soit touché que par une seule personne. Il s’agit du micro, l’évangéliaire, le calice etc. , mediacongo.net - Actualités - La CENCO prend des mesures sanitaires pour la reprise des messes publiques

Traductions du mot « évangéliaire »

Langue Traduction
Anglais evangelical
Espagnol evangélico
Italien evangelico
Allemand evangelisch
Chinois 福音
Arabe إنجيلي
Portugais evangélico
Russe евангельский
Japonais 福音主義の
Basque ebanjelioko
Corse evangelica
Source : Google Translate API

Synonymes de « évangéliaire »

Source : synonymes de évangéliaire sur lebonsynonyme.fr

Évangéliaire

Retour au sommaire ➦

Partager