La langue française

Euh

Définitions du mot « euh »

Trésor de la Langue Française informatisé

EUH1, mot inv.

A.− [Dans le cadre d'un dialogue]
1. [Euh retarde le moment de répondre à la question d'un interlocuteur, question qui embarrasse ou surprend le locuteur] Gabrielle, s'asseyant. − Eh! bien, parlez, monsieur! de quoi s'agit-il? Le Duc. − de quoi?... euh!... (Brusquement, pivotant sur les talons.) J'peux pas vous le dire! (Feydeau, Dame Maxim's,1914, III, 3, p. 58).Bibiche... elle est pas là, s'il vous plaît? L'autre balbutia : − Euh... c'est-à-dire... (Benjamin, Gaspard,1915, p. 151):
1. margherita. − (...) je serai libre aussi, moi! bartholomeo. − Nous te trouverons un compagnon. N'est-ce pas Giaccomo? giaccomo. − Euh... euh... margherita, trop tendre. − Giaccomo!... Salacrou, Terre ronde,1938, I, 1, p. 135.
Emploi subst. V. eugénique2, ex.
2. [Euh retarde le moment de donner une réponse à un interlocuteur, réponse qui peut surprendre, décevoir ou choquer l'interlocuteur] Le demi aile. − (...) À propos, nous revenons ensemble? Peyrony. − Euh... non, ce n'est pas possible. Maman veut que je prenne le train de 6 h 32 et tu pars toujours plus tard... Silence (Montherl., Olymp.,1924, p. 293).Vous n'entrez pas? insiste le señor Fuentès. Je cherche une excuse : − Euh... non... merci... (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 83).
3. [Euh retarde le moment d'accomplir un acte ordonné ou demandé par l'interlocuteur] La Môme. − Mais embrasse-moi donc, imbécile! (Elle est face au public et tend sa joue droite.) Le Duc, absolument annihilé. − Euh!... oui, madame! (Feydeau, Dame Maxim's,1914II, 5, p. 39).
B.− [Dans le cadre d'un dialogue ou d'un discours suivi; euh se trouve entre deux constituants ou deux propositions]
1. [Euh suspend l'énonciation d'un constituant de phrase à la suite d'un trouble psychol. (trouble d'ordre affectif ou trouble de la mémoire) du locuteur et/ou à la suite ou en prévision de la réaction de l'interlocuteur à ce qui vient d'être dit ou à ce qui va être dit] Vous l'avez point connu, vous, eç' Durand-là... même qu'on l'app'lait... euh... on l'app'lait Chandernagor, oui, Chandernagor! (Martin du G., Gonfle,1928, I, 5, p. 1187).Es-tu... euh... es-tu heureuse? − Mais oui, dis-je légèrement (Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 128):
2. Je vous demande mille pardons, monsieur, de venir ainsi vous troubler au milieu de vos occupations (...). Il faut vous dire qu'en me nommant à Vanne-en-Bresse, M. le Ministre des Beaux-Arts ne m'a pas... euh, comment dirais-je? ... exceptionnellement favorisé. Mon Dieu non. À beaucoup près, même. Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 1ertabl.. 3, p. 49.
2. [Euh introduit une auto-correction ou une restriction portant sur la proposition précédente ou un terme de cette proposition] Je ne m'attendais pas à te voir trahir ainsi l'affection... euh... la protection que je t'ai données (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 30).Ça marche, euh, ça marche... comme tout, en ces temps, Mademoiselle Gise! il faut s'adapter (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 778).
Prononc. et Orth. : [ø], [ø:]. Ds Ac. 1878 et 1932. Var. heu ds DG et Dub. Homon. eux, œufs, heu. Étymol. et Hist. a) 1662 interj. exprimant la contrariété, l'irritation (Molière, École des femmes, II, 2); b) 1708 exprimant l'embarras, l'hésitation (Regnard, Légataire universel, p. 332 : Et sa fille Isabelle, euh! la connois-tu?). Onomatopée.

EUH2, onomat.

[Euh est employé dans le discours écrit pour noter et transcrire des émissions vocales inarticulées] Je perds un peu la mémoire, ayant l'habitude de m'empiffrer à chaque repas (quel plaisir pour un homme comme moi, euh, euh, bâtin!) (Flaub., Corresp.,1840, p. 76).Bénin bâilla, fit « euhh! », plus fort qu'un veau (Romains, Copains,1913, p. 122).Euh! euh! euh! (son rire grondait, sourd) (Blanche, Modèles,1928, p. 8).
Prononc. et Orth. : [ø:]. Homon. eux, œufs, heu. Étymol. et Hist. 1668 onomat. exprimant la toux (Racine, Plaideurs, III, 3). Onomatopée.

Wiktionnaire

Interjection

euh \ø(ː)\, \œ(ː)\ ou \ə(ː)\

  1. Interjection qui marque le doute, l’incertitude, l’étonnement ou une certaine contradiction.
    • Euh ! Avait-il fait cela ?
    • « Sus à l’ennemi !
      — Oui. Sis à l’ennemu ! Euh… à l’ennemi ! Çonfons ! Euh… Fonçons ! »
      — (Blanche-Neige et les Sept Nains, 1937)
    • « Qu’est-ce qui est petit, rond, vert, et qui va très vite ?
      Euh… Je ne sais vraiment pas.
      — Un chou de Bruxelles accroché à la queue d’un avion. »
      — (Téléchat, épisode 122)
  2. On s’en sert encore, et plutôt en la redoublant, pour laisser entendre ce qu’on ne veut pas exprimer.
    • Comment est-il dans ses affaires ?
      Euh !
    • Euh… Ah oui ?
    • Euh… Des menaces ?
    • Euh… Allez-y vous !
    • Euh… T’as des congés ?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

EUH (eu) interj.
  • qui sert à marquer l'étonnement, l'appréhension, l'ennui, l'impatience, surtout quand elle est redoublée. Quoi ! L'avez-vous surprise [la servante] à n'être pas fidèle ?- C'est pis que tout cela. - Pis que tout cela ! - Pis ! - Comment ! Diantre, friponne ! euh ! a-t-elle commis ?…, Molière, F. sav. II, 6. Eh bien ! ne voilà pas votre tendre maudit Qui vous prend à la gorge ! euh ! Regnard, Joueur, II, 11.

    Elle exprime aussi l'enrouement. L'intimé…- Laissez-nous. - S'enroue. - Hé ! laissez-nous. Euh ! euh ! - Reposez-vous, Et concluez, Racine, Plaid. III, 3.

    On s'en sert encore en la redoublant pour se dispenser de répondre d'une manière positive. Comment va le malade ? - Euh ! euh ! euh !

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « euh »

D’une onomatopée. Apparait à l’écrit, en 1662 comme interjection exprimant la contrariété, l’irritation chez Molière, dans L’École des femmes (acte II, scène 2).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

D’une onomatopée. Apparait à l’écrit, en 1662 comme interjection exprimant la contrariété, l’irritation chez Molière, dans L’École des femmes (acte II, scène 2).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « euh »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
euh ø

Évolution historique de l’usage du mot « euh »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « euh »

  • « Je m’appelle Timothy Williams, tout le monde m’appelle Tim Willy pour faire court », se vante Tim dans son introduction. « Je suis un agent de sécurité privé pour les riches et les célèbres. Je ne vais pas dire de nom, mais euh, Oprah! Mon mauvais. » News 24, Aperçu de Cannonball: regardez l'ancien garde de sécurité d'Oprah affronter la méga-diapositive! - News 24

Traductions du mot « euh »

Langue Traduction
Anglais uh
Espagnol uh
Italien uh
Allemand äh
Chinois
Arabe اه
Portugais uh
Russe эм
Japonais ええと
Basque uh
Corse uh
Source : Google Translate API

Synonymes de « euh »

Source : synonymes de euh sur lebonsynonyme.fr

Euh

Retour au sommaire ➦

Partager