La langue française

Esculape

Définitions du mot « esculape »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESCULAPE, subst. masc.

MYTH. ANTIQUE. [P. réf. au fils d'Apollon, dieu de la méd. chez les Grecs et les Romains] Art d'Esculape. Médecine (attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Quillet 1965).
Disciple d'Esculape. Médecin (attesté ds Rob. et Quillet 1965); un Esculape, vx et p. plaisant., médecin (en renom). Voyons, il faut en interroger un autre (...) il avisa la figure pleine et vermeille du docteur Peel (...). − Ah! monsieur, − répondit l'Esculape, après avoir entendu la question du colon (Sue, Atar Gull,1831, p. 26).Première visite de mon troisième Esculape, du docteur Millard, qui a une bonne figure réconfortante et qui écrit une ordonnance avec des rires d'un comique du Palais-Royal (Goncourt, Journal,1894, p. 536).
Prononc. et Orth. : [εskylap]. Ds Ac. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1690 « médecin » (Boileau, Poés. div. VII, éd. Gidel, p. 238 : un faux Esculape, à cervelle ignorante); 2. 1735 serpent d'Esculape (A. Seba ds R. Arveiller d'apr. R. Ling. rom. t. 40, p. 230); 1754 esculape (Seba, Thes. II, tab. XLII, fig. 1, ibid.). Empr. au lat. Aesculapius, gr. Α σ κ λ η π ι ο ́ ς « Esculape, dieu de la médecine ». Fréq. abs. littér. : 9. Bbg. De Leenheer (G.). À propos d'un manuel de naturaliste du 18es. R. belge Philol. Hist. 1970, t. 48, p. 785. − Quem. DDL t. 6.

Wiktionnaire

Nom commun

esculape \ɛs.ky.lap\ masculin

  1. (Vieilli) Très bon médecin ; personne qui démontre un talent exceptionnel en médecine.
    • […]; l’hygiène militaire est donc une partie de l’hygiène générale, qui par son importance a occupé les loisirs des Esculapes de tous les siècles : […]. — (Chevalier J. Rom. Louis Kirckhoff, Hygiène militaire à l’usage des Armées de terre, dans le Messager des sciences et des arts, publié par la Société Royale des Beaux-Arts et des Lettres de Gand, décembre 1823, page 291)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ESCULAPE (è-sku-la-p') s. m.
  • 1Terme du polythéisme. Nom du dieu de la médecine.
  • 2Nom donné quelquefois à un médecin en renom. Il [M. Hunauld] est le seul médecin de Paris qui ait expliqué publiquement les œuvres classiques de cet Esculape de nos jours [Boerhaave], Mairan, Éloges, Hunauld. Mon Esculape a renversé mon verre ; Plus de gaîté ! mon front se rembrunit, Béranger, Malade.
  • 3 Terme d'astronomie. La constellation du Serpentaire.
  • 4Espèce de couleuvre. En ce sens il ne prend pas de majuscule.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ESCULAPE, s. m. (Myth.) dieu de la Medecine. Il est fils d’Apollon & de Coronis ; il perdit sa mere ; il fut alaité par une chevre ; le centaure Chyron l’éleva ; il apprit de ce maître la Médecine & les propriétés des plantes. Les nombreuses guérisons qu’il opéra exciterent les plaintes du dieu des morts ; Jupiter le foudroya à la sollicitation de Pluton ; Apollon pleura sa mort, & la vengea sur les cyclopes qui avoient forgé le foudre ; Jupiter en fit, à la sollicitation d’Apollon, la constellation du serpentaire. Epidaure lieu de la naissance d’Esculape, lui éleva les premiers autels qu’il ait eus. On le représenta tantôt sous la forme d’un serpent, tantôt sous la figure d’un homme qui tient à sa main un bâton autour duquel un serpent est entortillé ; le coq fut encore un de ses symboles. Il eut pour fils tous les grands medecins de l’antiquité ; on lui donne pour filles Hygie & Iaso, ou la santé & la guérison. Ses temples étoient en plaine campagne ; il y rendoit des oracles ; ceux d’Epidaure & de Pergame eurent beaucoup de célébrité ; il opéra plusieurs guérisons miraculeuses ; sa statue étoit d’ivoire à barbe d’or. La longue peste qui désola Rome l’an 462, fit passer dans cette capitale du monde le culte du dieu d’Epidaure. Sur l’avis des prêtres & des livres sibyllins, on alla chercher Esculape dans sa patrie ; le serpent qu’on y adoroit comme tel, s’offrit de lui-même, se promena dans les rues d’Epidaure pendant trois jours, se rendit de-là sur le vaisseau des ambassadeurs romains, s’empara de la chambre principale, & se laissa transporter paisiblement jusqu’à Antium où il s’élança hors du vaisseau, alla droit au temple qu’il avoit dans cet endroit, s’entortilla à une palme, & fit douter de son retour. Cependant il rentra dans le vaisseau, & se laissa conduire à Rome, où l’on eut à peine touché un des bords du Tibre, que le dieu serpent se jetta dans le fleuve, le traversa, & entra dans l’isle, où l’on bâtit dans la suite son temple. Mais le merveilleux de l’histoire, c’est qu’à peine fut-il arrivé que la peste cessa. Cet Esculape donné par les Epidauriens aux ambassadeurs romains, n’étoit apparemment qu’un de ces serpens qu’ils élevoient & qu’ils rendoient familiers ; & la cessation de la peste à l’arrivée du serpent ne doit être regardée que comme le concours fortuit de deux évenemens. Plus il y a d’évenemens combinés, plus l’esprit du peuple se porte fortement au prodige ; il ne peut concevoir que le cas qui l’étonne, quelque compliqué qu’il soit, n’est pas moins possible qu’un autre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « esculape »

Lat. AEsculapius.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Antonomase de Esculape, dieu de la médecine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « esculape »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
esculape ɛskylap

Évolution historique de l’usage du mot « esculape »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « esculape »

  • J'ai la chance de rencontrer régulièrement des couleuvres esculape sur mon terrain, en forêt de Fontainebleau ; il y en a de différentes tailles. J'ai même pu assister à une copulation l'année dernière, les 2 animaux étant enroulés ensemble : le temps d'aller prendre mon APN, elles s'étaient séparées. La semaine dernière j'ai trouvé une juvénile, et ce soir je voyais mon chat qui jouait avec quelque chose : il s'agissait d'une esculape de taille moyenne, que j'ai laissé repartir ; dans un premier temps elle a arrêté de bouger, en faisant la morte, avant que je la déloge. Binette & Jardin, La couleuvre, une alliée contre les rongeurs du jardin
  • Avec la compagnie du Nord, les Compaings d’esculape et Aisling 1198, vous serez immergés dans le monde viking en visitant des habitats reconstitués (camp, tente), en pratiquant des jeux de plateaux, d’adresse ou de force (Hnefatafl, Tabut, Kubb, Toga Honk, Knattleikr…), en découvrant l’artisanat et les rites divinatoires, en assistant à des combats en tenues d’époque… , Près du Havre, une grande fête du jeu autour du thème des Vikings | 76actu
  • Benoît Baudin, spécialiste des reptiles, avec une petite couleuvre d’esculape qu’il a trouvé le jour-même sur la pelouse de sa maison à Saint-Mars-sur-la-Futaie. , Les serpents et les vipères en Mayenne - Laval.maville.com
  • Il court le Valais qu’il maîtrise sous toutes ses coutures. «Certains coins à reptiles sont connus des amateurs mais je peux néanmoins passer deux jours dans un endroit où les serpents prolifèrent, sans rencontrer âme qui vive.» Sa vocation qui consiste aujourd’hui à observer et contrôler les populations de serpents indigènes fut précoce. «J’avais 12 ans quand mon père François Brunelli, prof de math au collège des Creusets et mycologue averti, m’a ramené une couleuvre d’esculape. Le coup de foudre!» Yves Brunelli prend ses marques avec des serpents exotiques, des boas, couleuvres, cobras. Sa maison est peuplée de terrariums et il se taille trèsrapidement une jolie réputation de spécialiste dans le domaine. «Au bout de 30 ans, j’ai compris que mes connaissances pouvaient être utiles à la protection des reptiles indigènes.» Du fin fond de la vallée de Conches au Bas-Valais, l’arpenteur recherche de nouvelles stations de vipères. Une passion chronophage, d’autant qu’il photographie soigneusement chaque spécimen en annotant ses visuels d’informations précises. Sa photothèque compte quelques 35000 clichés.  , Magazine «Terroirs»: «ne touchez jamais un serpent...

Traductions du mot « esculape »

Langue Traduction
Anglais aesculapius
Espagnol esculapio
Italien esculapio
Allemand aesculapius
Chinois 七叶树
Arabe إسكولابيوس
Portugais esculápio
Russe эскулап
Japonais アスクレピオス
Basque aesculapius
Corse aesculapius
Source : Google Translate API

Synonymes de « esculape »

Source : synonymes de esculape sur lebonsynonyme.fr

Esculape

Retour au sommaire ➦

Partager