La langue française

Esclaffer

Sommaire

  • Définitions du mot esclaffer
  • Étymologie de « esclaffer »
  • Phonétique de « esclaffer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « esclaffer »
  • Citations contenant le mot « esclaffer »
  • Traductions du mot « esclaffer »
  • Synonymes de « esclaffer »

Définitions du mot esclaffer

Trésor de la Langue Française informatisé

ESCLAFFER(S'),(ESCLAFFER, ESCLAFFERS) verbe pronom.

A.− Vx ou arg. Éclater. La terre ne sonne pas sous les pieds (...) Elle ne s'esclaffe pas non plus en flaques de boue aux fusées jaillissantes (Richepin, Pavé,1883, p. 110).Un autre angliche gros, rouge, qu'on croit qui s'en va s'esclaffer de tant qu'il a le sang (Musette, Cagayous poilu,1919, p. 24).
B.− Au fig., fam. S'esclaffer (de rire). Rire bruyamment. (Quasi-)synon. éclater, pouffer (de rire), rire aux éclats.La farce des mannequins les [les comédiens] avait mis en belle humeur, et ils s'esclaffaient de rire comme un cent de mouches (Gautier, Fracasse,1863, p. 81).On s'esclaffe en se rappelant l'un à l'autre les bons mots d'une comédie (Hist. spect.,1965, p. 13):
Des cris d'étonnement s'élevèrent, puis des rires éclatants. Une puce! ah! elle était bien bonne, bien bonne! Caniveau se tapait sur la cuisse, Césaire Horlaville fit claquer son fouet; le curé s'esclaffait à la façon des ânes qui braient, l'instituteur riait comme on éternue, et les deux femmes poussaient de petits cris de gaieté pareils au gloussement des poules. Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Bête à Maît' Belh., 1885, p. 201.
Rem. S'esclaffer de rire est considéré comme un pléonasme par Rob., qui se place, sous ce rapport, à un point de vue hist.; il s'agit en fait d'un renforcement expressif.
Prononc. et Orth. : [εsklafe], (je m')esclaffe [εsklaf]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1534 s'esclaffoyent de ryre (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, X, p. 81, 28). Empr. aux parlers méridionaux : a. toulousain (s')esclafa « s'écacher, s'écraser, éclater » (xviies. Doujat, Dict. langue toulousaine, publ. en annexe des Œuvres de P. Goudelin, éd. J.-B. Noulet; v. aussi Mistral) dér. de l'onomat. klapp exprimant le bruit d'un coup, d'un claquement, cf. aussi a. franco-prov. s'esclaffer « éclater ». Fréq. abs. littér. : 86. Bbg. Pauli 1921, p. 58. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 329.

Wiktionnaire

Verbe

esclaffer \ɛs.kla.fe\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’esclaffer)

  1. (Pronominal) (Familier) Éclater de rire bruyamment.
    • À peine avait-il commencé à faire le mouvement de tête et d’épaules de quelqu’un qui s’esclaffe qu’aussitôt il se mettait à tousser comme si, en riant trop fort, il avait avalé la fumée de sa pipe. Et la gardant toujours au coin de sa bouche, il prolongeait indéfiniment le simulacre de suffocation et d’hilarité. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 99)
    • Mais le plus drôle, c'était quand les deux mâles de la tribu Sauveterre, flanqués d’Eugénie, s’esclaffaient devant une toile du peintre placée contre le mur. C'était à crever de rire, à se rouler par terre. Feu roulant de lazzis ! blagues sans nom ! — (Pierre Dominique, « Les poux du lion », dans Les Œuvres Libres, n° 69, février 1927, Paris : chez Arthème Fayard et Cie, page 212)
    • Tacherot s’esclaffa, sa bedaine tressautant d’aise, les paupières plissées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 13)
    • On a mis en avant la semaine dernière l’exploit médiatique qui a consisté à réunir devant l’écran la moitié des Québécois désireux de traverser l’année en s’esclaffant en chœur. C’est bien connu, le Québec adore le rire et l’unanimité. — (Le Devoir, 13-14 janvier 2007)
    • « Écrivez aussi que j’ai la grippe aviaire, comme ça j’aurai plus de place dans le stade », lance-t-il, en réprimant difficilement une envie de s’esclaffer. — (Le Monde, 7 février 2007)
    • […] des pondeuses d’insignifiances élevées au rang d’esprit de bottine, sorties d’un pyjama party avec la certitude que ce qui les a fait rigoler entre elles fera aussi s’esclaffer n’importe quel auditoire. — (Le Devoir, 17 septembre 2007)
  2. (Transitif) (Sud de la France) Faire éclater.
    • Si je tape trop fort, je vais esclaffer cette noix.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESCLAFFER (S'). v. pr.
Éclater de rire bruyamment. Il est familier.

Étymologie de « esclaffer »

De l’occitan esclafar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « esclaffer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
esclaffer ɛsklafe

Évolution historique de l’usage du mot « esclaffer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « esclaffer »

  • Voilà le constat étant posé, par ceux là même qui ont mis cette pagaille en intensifiant l'exploitation de la planète et des hommes à un niveau insoutenable, le temps est venu de proposer une solution pour que nous les petites gens ayont un meilleur avenir. Enfin, c'est comme cela que c'est présenté. Rappelez-vous toujours de l'arbre qui cache la forêt et si ces gens étaient si bienveillants à notre égard, ils nous laisseraient, que dis-je, ils claironneraient ce qui se trame à Davos. C'est vraiment pas de bol pour nous qu'il y ait autant de policiers nous empêchant de les approcher de près lors de leurs petites sauteries. Cela nous permettrait de s'esclaffer avec eux quand Christine Lagarde fait rire son auditoire à propos du chiffre 7 magique lors d'un discours pour initiés triés sur le volet uniquement. AgoraVox, Ca va faire mal... ou pas... - AgoraVox le média citoyen
  • Sa silhouette est restée gravée dans les esprits de tous ceux qui l’ont connu de près ou de loin, c’est une icône du championnat Algérien, il était reçu en vedette sur tous les stades où il faisait son show de supporter à la fois chauvin et drôle, attirant la sympathie avec sa bonhomie, victime de sa joie de vivre, clown au visage cassé avec sa dentition il faisait s’esclaffer les tribunes par ses pas de danse et ses courses sur le terrain face à des policiers souvent complices. , Il y a 25 ans, l'assassinat de « Yamaha », l'icône des tribunes en Algérie - Algerie360
  • « Tout passe par le respect de l’autre. Il y a 40 ans, un adolescent avait un père et une mère. Ça s’est multiplié, puis sont venus les beaux-pères, les belles-mères, sans oublier le travailleur social, l’avocat de la famille. Je dois avoir obtenu un bac en psychologie sur le terrain », de s’esclaffer Goyette. La Tribune, Monsieur Basket prend sa retraite | Sports | La Tribune - Sherbrooke
  • A tous ces films s’ajoute une sélection de cinq « comédies », toutes françaises. C’est rare que le Festival propose aux spectateurs de s’esclaffer ! En les citant, les sélectionneurs riaient encore au souvenir de « Antoinette dans les Cévennes » de Caroline Vignal avec Laure Calamy, « Les Deux Alfred » de Bruno Podalydès, avec Sandrine Kiberlain, et Denis Podalydès, « Un triomphe » d’Emmanuel Courcol avec Kad Merad et Marina Hands, «  L’origine du monde  » un premier film de Laurent Lafitte et «  Le discours » de Laurent Tirard. , Retour sur la sélection du Festival de Cannes confiné et (...) - Art Côte d'Azur
  • Je vais te surprendre? Oui. Avec des ecouteurs, comme ca le son du film ne derange pas l’autre, mais on peut entendre l’autre parler, murmurer, s’esclaffer, rigoler ou pleurer a la seconde près, on a le ressenti au meme instant. Une petit fenetre Skype dans un angle tout au long du film. Faut bien qu’elle serve a qq chose cette technologie quand meme 😊🤓 iGeneration, Prime Video permet de regarder le même programme à plusieurs, chacun chez soi | iGeneration

Traductions du mot « esclaffer »

Langue Traduction
Anglais to laugh
Espagnol reír
Italien ridere
Allemand lachen
Chinois
Arabe لتضحك
Portugais rir
Russe смеяться
Japonais 笑う
Basque barre egin
Corse riri
Source : Google Translate API

Synonymes de « esclaffer »

Source : synonymes de esclaffer sur lebonsynonyme.fr
Partager