La langue française

Épouiller

Définitions du mot « épouiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPOUILLER, verbe trans.

A.− Débarrasser (quelque chose ou quelqu'un) de ses poux ou d'autres parasites des êtres vivants. Une chatte qui épouille son petit (Ac.1932).Le logement est sévèrement épouillé (Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 239).Elle les lavait, les décrassait, elle épouilla sans dégoût les petits Duydt (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 397).
Emploi pronom. réciproque. J'avais vu des singes, rue Cadet, s'épouiller avec plus de fraternité que des hommes (Goncourt, Journal,1856, p. 261).
Emploi pronom. réfl. Il s'était réveillé le matin sur le trottoir tandis que s'épouillait un Polonais pâle comme l'aurore (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 443).
B.− Au fig.
1. Examiner (quelqu'un) minutieusement pour chercher ses fautes. Emploi pronom. Comme on aimerait les connaître, ces honnêtes gens qui ne signent pas leurs lettres, (...) faire avec eux cet examen [de conscience], s'épouiller en commun (Mauriac, Journal 1,1934, p. 34).
2. Examiner (quelque chose) avec un soin méticuleux pour supprimer des erreurs. Épouiller un texte. Les correcteurs ont deux maladies, les majuscules et les virgules, deux détails qui défigurent ou coupent le vers. Je les épouille le plus que je peux (Hugo, Corresp.,1859, p. 298).
Rem. La docum. atteste épouillage, subst. masc. Action de débarrasser (quelqu'un) de ses poux. L'épouillage des nouvelles recrues. Mais le service de santé militaire allemand (...) fit pratiquer l'épouillage soigneux des contingents venus du front oriental (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 21). Le service de santé maritime comporte une « station de désinfection et d'épouillage » (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 200).
Prononc. et Orth. : [epuje], (j')épouille [epuj]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiies. espooler (Audigier, O. Jodogne, 144). Dér. de peoil, pou*; préf. é-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 11. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 30. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 321.

Wiktionnaire

Verbe

épouiller \e.pu.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser quelqu’un de ses poux.
    • Une chatte qui épouille son petit.
    • Un gueux qui s’épouille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPOUILLER. v. tr.
Débarrasser quelqu'un de ses poux. Une chatte qui épouille son petit. Un gueux qui s'épouille.

Littré (1872-1877)

ÉPOUILLER (é-pou-llé, ll mouillées, et non pas é-pou-yé) v. a.
  • 1Chercher les poux à quelqu'un. Vous me parlez fort complaisamment de ce saint qui vous est tombé à Aix et qu'on épouille à tout moment, Sévigné, 278.
  • 2S'épouiller, v. réfl. Chercher ses poux. Un gueux qui s'épouille.

HISTORIQUE

XIVe s. Ils mettoient leurs faucons au soleil pour eulx espoueiller, et semblablement tuent leurs poulz emprès leurs faucons, Modus, ms. f° 145, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épouiller »

É- pour es- préfixe, et pou.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épouiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épouiller epwijr

Évolution historique de l’usage du mot « épouiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épouiller »

  • Pas surprenant alors que ce mode de communication soit bien ancré dans les jeux de pouvoir des animaux politiques que nous sommes. N’en déplaise aux intégristes de la pureté, on continue, pour le meilleur et pour le pire, de s’épouiller grâce à la tromperie qui semble inscrite dans nos gènes. Par exemple, si laid soit le poupon, qui oserait dire à un nouveau papa : « Votre bébé est la preuve que le bon Dieu devrait parfois s’inspirer de l’industrie automobile et faire des rappels pour défaut de fabrication ! » Personne ne ferait une critique aussi blessante. Alors, on fait comme tout le monde et on raconte aux parents qu’il est beau. Même s’il est blond aux yeux bleus, on dira à Boucar qu’il est son portrait tout craché pour flatter un peu sa fierté. La Presse, Parle-ment et Trumperie ?
  • Je crois que vous auriez fait un bon africain en fait. A vous gratter le derrière et vous épouiller en famille à l'ombre des baobabs pour l'éternité. Avant que les occidentaux ne se mettent à leur vendre des smartphones et des produits de beauté. Liberté d'expression, Macronie : le poisson pourrit par la tête - Liberté d'expression
  • Soumiya peut confirmer. Ce vendredi après-midi, cette mère de famille est venue faire épouiller sa fille de quatre ans qui se grattait la tête depuis la veille. « C'est le pharmacien qui m'a envoyée ici en m'avouant que les produits ne serviraient à rien », explique-t-elle, pendant qu'Olivier passe la chevelure de Jade au peigne fin. « Ma sœur a eu le même problème. Elle a dépensé 50 € en produits inefficaces. » Ce jour-là, Soumiya déboursera 54 €. leparisien.fr, Mantes-la-Jolie : profession « traqueurs de poux » - Le Parisien
  • Même quand le pays brûle, quand les eaux débordent ou quand un virus misanthrope se déchaîne. Même si, alors, on n'en a rien à cirer. Et que, faute de matière, ils en sont réduits à épouiller les moucherons avec une pince à épiler. Marianne, Pour affronter le cataclysme qui s'annonce, une solution : la dissolution | Marianne
  • Assise devant un joli miroir, sous une grande télé, dans une salle qui a (presque) tout l'air d'un salon de coiffure, elle se fait méticuleusement épouiller par une experte en épouillage. Les poux sortent à la pelle. Les lentes aussi. La Presse, La guerre aux poux
  • Comme alternative à "spoiler / divulgâcher", on peut revenir à l'étymologie : après tout "to spoil" vient de l'ancien français espoiller, d'après le latin spoliāre "piller, ruiner" (qui donne "spolier" par emprunt), donc je vous proposerais bien d'épouiller vos films et séries ! , Le top 15 des tweets geek de la semaine #246
  • On imagine alors la scène avec cette petite créature, se délectant probablement du sang d’un primate. Soudain, un second spécimen en train d’épouiller le premier tombe sur la tique. Il l’arrache et la jette sur le sol du haut de sa branche. Manque de bol, elle termine sa course dans de la sève d’un arbre et reste collée. Puis elle meurt pour finalement être retrouvée 45 millions d’années plus tard. Sciencepost, Une chenille vieille de 44 millions d'années mise au jour en Birmanie

Traductions du mot « épouiller »

Langue Traduction
Anglais delous
Espagnol despiojar
Italien delous
Allemand delous
Chinois 发疯
Arabe هذي
Portugais delous
Russe delous
Japonais 恐ろしい
Basque delous
Corse deliziosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « épouiller »

Source : synonymes de épouiller sur lebonsynonyme.fr

Épouiller

Retour au sommaire ➦

Partager