La langue française

Épiderme

Définitions du mot « épiderme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPIDERME, subst. masc.

A.− SC. NAT.
1. ANAT. Couche superficielle de la peau. Épiderme épais, lisse. Synon. vx surpeau (cf. Geoffroy, Méd. pratique, 1800, p. 58).L'épiderme (...) susceptible d'Amédée se rebiffait, s'enflammait, boutonnait, comme si le poil eût fait des façons pour sortir (Gide, Caves,1914, p. 761)
SYNT. Épiderme mince; épiderme corné; épiderme satiné; couche basale, couche cornée de l'épiderme; délicatesse de l'épiderme; grain de l'épiderme; tonifier l'épiderme.
En partic. [Épiderme en tant qu'organe du contact phys.] Du monde mal approprié et qui se liche et se pelote et se frottaille l'épiderme des uns contre les autres (Goncourt, Journal,1893, p. 399).Est-ce un mariage? N'est-ce pas bien plutôt ce contact de deux épidermes et cet échange de deux fantaisies auxquels Chamfort réduisait l'amour? (Du Bos, Journal,avr. 1927, p. 206).
P. métaph. ou au fig. À fleur d'épiderme. Synon. à fleur de peau :
1. Le masque que l'on peut mettre, enlever, remettre, et qu'on garde quelques heures pour s'amuser un soir de carnaval, le masque symbolise suffisamment cette frivole altérité à fleur d'épiderme qui donne si peu le change... Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 30.
[P. réf. à la sensibilité de l'épiderme] Cf. anticlérical ex. 5.(Avoir l')épiderme chatouilleux, dur, sensible, à vif. Olivier était sensible; il avait l'épiderme facilement écorché; un mot rude, surtout de quelqu'un qu'il aimait, le déchirait (Rolland, J.-Chr.,Maison, 1909, p. 1010).L'épiderme d'Arthur ne supportait ni les onctions écœurantes d'une tendresse apeurée ni les frictions de la maladresse (H. Bazin, Tête contre murs,1949, p. 121).Avoir qqn dans l'épiderme. Synon. avoir qqn dans la peau.Elle m'a dans l'épiderme [la veuve Mouaque] (Queneau, Zazie,1959, p. 212).
[P. réf. au caractère superficiel de l'épiderme] Lucien n'a qu'un courage d'épiderme, il succombera (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 505).Et il emporte un regret d'une heure (...) Avec une exquise délicatesse d'épiderme, il ne sent rien à fond (France, Vie littér.,1891, p. 4).
2. P. ext., BOT. Tissu de revêtement extérieur des parties aériennes d'une plante (feuilles, jeunes tiges), dont la fonction protectrice est assurée par la cuticule*. Les feuilles tendres, aux épidermes délicats et ténus (Pergaud, De Goupil,1910, p. 109).Rôles des stomates et des lenticelles, des parois cutinisées, perméabilité des épidermes dans les plantes sans stomates (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 462).
Spéc. Épiderme du fruit. Synon. épicarpe (cf. -carpe B 2 b).La couleur de l'épiderme du fruit (Boulay, Arboric et prod. fruit.,1961, p. 45).
B.− P. anal. Couche extérieure, surface d'un objet. Épiderme de la lave. Le temps ronge l'épiderme des marbres les plus durs (Adeline, Lex. termes art,1884).Un cailloutis pointu, résultat de la décomposition des roches, forme avec un peu de terre rousse l'épiderme du sol (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 368):
2. Le soleil, changeant de place, intercalait çà et là dans la solidité rompue du balcon ses inconsistantes mousselines et donnait à la pierre de taille un tiède épiderme, un halo d'or imprécis. Proust, Guermantes 1,1920, p. 308.
Rem. 1. Parfois au fém. Elle [la membrane] est revêtue d'une épiderme très mince (La Madelaine, Chant, 1852, p. 5). Des gens, en France, qui n'ont pas l'épiderme aussi dure (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 322). 2. On rencontre ds la docum. a) Épidermisation, subst. fém. ,,Processus de réparation de l'épiderme`` (Méd. Biol. t. 2 1971); fait d'acquérir les caractéristiques de l'épiderme. Au niveau des muqueuses, l'épithélium subit souvent l'épidermisation (Roussy ds Nouv. Traité Méd., fasc. 5, 2, 1929, p. 119). b) Épidermisé, ée, adj. Qui a subi l'épidermisation. Une cicatrice déjà épidermisée (Nicolas, ibid., fasc. 4, 1925, p. 625). c) Épidermite, subst. fém. ,,Inflammation de l'épiderme`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Radio-épidermite (Ce que Fr. a apporté à méd., 1946, p. 167). d) Épidermoïde, adj. ,,Qui a l'aspect ou les caractères histologiques de l'épiderme`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Il est exceptionnel de voir un embryome, un kyste épidermoïde ou dermoïde de l'ovaire, se comporter à la manière du cancer (Roussy ds Nouv. Traité Méd., fasc. 5, 2, 1929, p. 71). 3. Épiderme entre comme 1erélément de compos. dans la formation de mots sav. sous la forme épidermo- : a) épidermo(-)dermite, subst. fém. ,,Inflammation simultanée de l'épiderme et du derme`` (Méd. Biol. t. 2 1971); cf. Langeron ds Nouv. Traité Méd., fasc. 4, 1925, p. 522. b) Épidermomycose, subst. fém. ,,Dermatomycose dans laquelle les parasites restent dans l'épiderme`` (Méd. Biol. t. 2 1971). L'épidermomycose est une des formes les plus fréquentes des mycoses cutanées (Quillet Méd. 1965, p. 309). c) Épidermo-thérapie, subst. fém. Traitement de l'épiderme. Cette épidermo-thérapie ne semble pas avoir donné de bons résultats (Roger ds Nouv. Traité Méd., fasc. 4, 1925, p. 258). d) Épidermotrope, adj. « Qui a une affinité spéciale pour l'épiderme (Méd. Biol. t. 2 1971). Évolution épidermotrope de certains épithéliomas mammaires (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 149).
Prononc. et Orth. : [epidε ʀm̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1548-52 epidermis (Rabelais, Le Quart livre, chap. 31, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 380); 1560 epiderme (A. Paré, De l'Anatomie, I, IV, éd. Malgaigne, t. 1, p. 117); 2. a) 1752 conchyliologie (Trév.); b) 1771 bot. (ibid.). Empr. au b. lat. epidermis « épiderme » (gr. ε ̓ π ι δ ε ρ μ ι ́ ς). Fréq. abs. littér. : 263. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 622, b) 261; xxes. : a) 367, b) 225. Bbg. Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1972, t. 36, p. 231.

épiderme*, -

épiderme, -,

Wiktionnaire

Nom commun

épiderme \e.pi.dɛʁm\ masculin

  1. (Histologie) Partie de la peau qui couvre le derme.
    • Près de trois semaines s’écoulent ; et des cloches se forment et crèvent, en rendant, du sang et de l’eau ; puis l’épiderme se tigre de taches jaunes, le suintement cesse et alors l’huile sort, blanche, limpide, parfumée, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Cet homme a l’épiderme sensible : (Figuré) Il s’offense, il se blesse facilement.
  2. (Botanique) (Par analogie) Pellicule mince et transparente qui forme l’enveloppe extérieure des plantes herbacées et des jeunes rameaux.

Nom commun

épiderme \e.pi.dɛʁm\ masculin

  1. (Histologie) Partie de la peau qui couvre le derme.
    • Près de trois semaines s’écoulent ; et des cloches se forment et crèvent, en rendant, du sang et de l’eau ; puis l’épiderme se tigre de taches jaunes, le suintement cesse et alors l’huile sort, blanche, limpide, parfumée, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Cet homme a l’épiderme sensible : (Figuré) Il s’offense, il se blesse facilement.
  2. (Botanique) (Par analogie) Pellicule mince et transparente qui forme l’enveloppe extérieure des plantes herbacées et des jeunes rameaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPIDERME. n. m.
Partie de la peau qui couvre le derme. Ce coup n'a fait que lui effleurer l'épiderme. Enlever, écorcher l'épiderme. Fig., Cet homme a l'épiderme sensible, Il s'offense, il se blesse facilement. Il se dit par analogie, en termes de Botanique, de la Pellicule mince et transparente qui forme l'enveloppe extérieure des plantes herbacées et des jeunes rameaux.

Littré (1872-1877)

ÉPIDERME (é-pi-dèr-m') s. m.
  • 1Membrane transparente qui fait partie de la peau et recouvre toute la surface du derme.

    Par extension. Une petite drôlerie [traduction] dont vous me demandez des nouvelles, est assez dégrossie, j'en suis à l'épiderme, Courier, Lett. I, 219.

    Fig. Il a l'épiderme sensible, c'est-à-dire il est facile à toucher, à offenser.

    Chatouiller à quelqu'un l'épiderme, le flatter.

  • 2 Par extension, pellicule mince servant d'enveloppe aux plantes herbacées et aux jeunes rameaux.

    Peau qui recouvre quelquefois les coquilles.

  • 3Il se dit quelquefois de la couche extérieure qui enveloppe quelque chose. À peine connaissons-nous l'épiderme de notre globe, Bonnet, Paling. XII, 6.

REMARQUE

Le genre de ce mot a été incertain ; Molière l'a fait du féminin : La beauté du visage est un frêle ornement, Une fleur passagère, un éclat d'un moment, Et qui n'est attaché qu'à la simple épiderme, F. sav. III, 6. Aujourd'hui il est masculin.

HISTORIQUE

XVIe s. L'epiderme, le vray cuir…, Paré, I, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épiderme »

(Siècle à préciser) Du latin epidermis → voir épi- et derme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἐπιδερμὶς, de ἐπὶ, sur, et δέρμα, peau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épiderme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épiderme epidɛrm

Évolution historique de l’usage du mot « épiderme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épiderme »

  • Se marier, c'est consommer le même épiderme jusqu'à la nausée. De Régis Hauser / Les murs se marrent
  • Oindre. Graisser un roi ou tout autre dignitaire à l'épiderme déjà suffisamment glissant. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Nous avons tous un épiderme sensible aux tziganes et aux marches militaires. De Jean Cocteau / Le Rappel à l'ordre
  • L'amour, tel qu'il existe dans la société, n'est que l'échange de deux fantaisies et le contact de deux épidermes. Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées
  • L’oeil humain est spontanément attiré par la régularité des traits, l’épiderme lisse et la superficie des lèvres. De Frédéric Beigbeder / Au secours pardon
  • Conseil à un adolescent : si la jeune fille est rousse, c’est bien connu, elle a l’épiderme sucré. Il convient donc de faire l’amour vers les 4 heures de l’après-midi. Pour le goûter. De Guy Bedos / Journal d’un mégalo
  • Spas et formules de soins promettent de stimuler l’immunité de l’organisme comme celle de l’épiderme. Une cosmétique anti-inflammatoire post-Covid? Le Figaro.fr, Ces bactéries qui font la peau belle
  • Tout le secret de sa formule réside dans son action à deux niveaux à la surface de l’épiderme. Sur la face externe, la texture sèche en douceur, sans aucune sensation de tiraillement, pour un effet tenseur absolument bluffant. En un instant, grâce aux extraits d’olivier et d’hamamélis, les traits sont lissés, les contours sont raffermis et le teint rayonne d’un nouvel éclat. Bien vu, le Baume Beauté Eclair est aussi parfait en base de maquillage puisqu’il fixe les pigments. Sur la face interne, la texture reste crémeuse pour régénérer l’épiderme pendant la journée, grâce à un dérivé de camomille adoucissant et à un actif nutrimarine riche en vitamines. Au fil des applications, le renouvellement cellulaire se relance, alors que le processus de dégradation des fibres de collagène ralentit. Vogue Paris, Ce produit de backstage Clarins se vend toutes les 10 minutes en France ! | Vogue Paris
  • La peau est formée de trois couches: l’épiderme, le derme et l’hypoderme. l-express.ca, Nourrir sa peau? D'abord hydrater son corps - l-express.ca
  • Les crèmes de CBD : elles sont constituées de CBD et d’autres produits actifs pour l’épiderme, afin de pouvoir déposer le CBD directement sur la peau. Les e-liquides de CBD : il s’utilise comme un e-liquide à cigarette électronique normale, et permettent de profiter du CBD en vapotant. Marie France, magazine féminin, CBD: Qu’est-ce que le cannabidiol ?

Traductions du mot « épiderme »

Langue Traduction
Anglais epidermis
Espagnol epidermis
Italien epidermide
Allemand epidermis
Chinois 表皮
Arabe البشرة
Portugais epiderme
Russe эпидермис
Japonais 表皮
Basque epidermis
Corse epidermide
Source : Google Translate API

Synonymes de « épiderme »

Source : synonymes de épiderme sur lebonsynonyme.fr

Épiderme

Retour au sommaire ➦

Partager