La langue française

Enthymème

Définitions du mot « enthymème »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTHYMÈME, subst. masc.

LOG. Forme de raisonnement dans laquelle le syllogisme est réduit à deux termes, l'antécédent* et le conséquent*. Un enthymème célèbre est celui de Descartes « Je pense, donc je suis » (Ac.1798).Les orateurs se servent plus ordinairement de l'enthymème que du syllogisme (Ac.1835-1932).Se démontrer par de vaillants enthymèmes la sagesse du parti que fatalement elle [Marie] va prendre (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 614).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃timεm]. Ds Ac. 1694-1932. Écrit enthymême ds Land. 1834 et Gattel 1841. Étymol. et Hist. xves. emptimeme (Ballade anonyme ds Ch. d'Orléans, éd. P. Champion, CCIIIi, 14); 1690 enthymeme (Fur.). Empr. au lat. class.enthymema (gr. ε ̓ ν θ υ ́ μ η μ α proprement « ce qu'on a dans l'esprit », en partic. terme de rhét. « enthymème, sorte de syllogisme, fondé sur le probable »). Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

enthymème \ɑ̃.ti.mɛm\ masculin

  1. (Logique) Forme de raisonnement dans laquelle on réduit le syllogisme à deux propositions, dont la première est appelée « antécédent » et la seconde « conséquent ».
    • Voyons un peu si, sans employer les enthymèmes des Stoïciens, je pourrai vous prouver cela par quelque bon exemple bien saisissable. — (Érasme, Éloge de la Folie, 1509, traduction par G. Lejeal.)
    • [« Je pense, donc je suis »] n’est pas un enthymème dont la majeure serait : « Point de phénomène sans substance », ou : « Point d’action sans agent. » — (Jules Simon, Introduction de Œuvres de Descartes, édition Charpentier, Paris, 1845)
    • On peut même sous-entendre l'une des deux prémisses, lorsqu'elle est évidente ; c'est ce qui fait l'enthymème, syllogisme abrégé qui convient beaucoup mieux à un raisonnement rapide, et que préfère l'orateur lorsqu'il veut être véhément et pressant. — (Jean-François Marmontel, Élém. litt. Oeuv. t. IX, p. 507, dans POUGENS).
    • Si l'on dit que c'est le matin, car le soleil se lève, on fait un enthymème, car on omet la prémisse majeure du raisonnement (le soleil se lève toujours le matin), prémisse qui est souvent considérée vraie par expérience ou probabilité, sans être cependant fondée logiquement ou dans les faits. — (Charles Le Blanc, Le complexe d'Hermès, Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, p. 116)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTHYMÈME. n. m.
T. de Logique. Forme de raisonnement dans laquelle on réduit le syllogisme à deux propositions, dont la première est appelée Antécédent et la seconde Conséquent. Un enthymème célèbre est celui de Descartes : " Je pense, donc je suis ". Les orateurs se servent plus ordinairement de l'enthymème que du syllogisme.

Littré (1872-1877)

ENTHYMÈME (an-ti-mê-m') s. m.
  • Terme de logique. Raisonnement qui n'est qu'un syllogisme réduit à deux propositions, dont la première est appelée antécédent, et la seconde conséquent. La célèbre proposition de Descartes : Je pense, donc je suis, est un enthymème. On peut même sous-entendre l'une des deux prémisses, lorsqu'elle est évidente ; c'est ce qui fait l'enthymème, syllogisme abrégé qui convient beaucoup mieux à un raisonnement rapide, et que préfère l'orateur lorsqu'il veut être véhément et pressant, Marmontel, Élém. litt. Œuv. t. IX, p. 507, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVe s. Emptimeme sans quelque consequence, Orléans, Bal. 111.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enthymème »

Ἐνθύμημα, réflexion, pensée, de ἐνθυμεῖσθαι, avoir dans l'esprit, de ἐν, en, et θυμὸς, esprit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle)[1] Du latin enthymema[1] emprunté au grec[2] ἐνθύμημα, enthúmêma (« ce qu'on a dans l'esprit, réflexion, pensée », « argument, enthymème »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enthymème »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enthymème ɑ̃timɛm

Évolution historique de l’usage du mot « enthymème »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enthymème »

  • Dans une perspective discursive, le silence n'est pas situé à l'extérieur du discours mais il en fait partie. C'est que le silence est constitutif du discours et y est inscrit d'une manière ou d'une autre. En effet, nos divers discours sont remarquablement imprégnés par le silence qui se matérialise à travers les pauses que nous marquons dans nos répliques ou interventions, de nombreux aspects typographiques (points de suspension, blancs, …), syntaxiques (présupposition, ellipse, zeugme, interjections, onomatopées, etc.) et énonciatifs (enthymème, périphrase, euphémisme, métaphore, litote, prétérition, synecdoque, antiphrase, ironie, etc.). , Ecrire le Silence
  • Je suis un peu « tanné » d’entendre l’argument fallacieux: « Il faut créer la richesse avant de la distribuer ». C’est un sophisme, c’est-à-dire un argument qui semble logique et rigoureux, mais qui n’est pas valide (pour les spécialistes, c’est précisément un enthymème au sens aristotélicien). L’argument ne tient pas pour deux raisons (outre le fait qu’il n’est pas démontré et que ses prémisses ne sont pas clairement énoncés): 1) Il suppose qu’on crée d’abord de la richesse, puis qu’ensuite on la distribue. Mais à quel moment doit-on arrêter de créer de la richesse pour la distribuer ? Jamais, puisque le processus de création de richesse est continue (même dans un système économiquement stable et équilibré, il faut quand même créer de quoi se nourrir et remplacer ce qui s’use). Il s’en suit, qu’à moins d’arrêter de « créer de la richesse » (donc de commencer à « appauvrir » la société), on ne distribuera jamais la richesse créée. L’actualité, Le rêve américain n’est-il qu’un rêve ? | L’actualité
  • d- Conclusion :’’ tous les gens ‘’bien’’ s’éclairent au pétrole’’. Cette conclusion cache un syllogisme ou enthymème mutilé ou sous entendu  qu’il convient de découvrir et de développer. OujdaCity, Chapitre III de La Boîte à Merveilles de Ahmed Séfrioui ou L’art de conduire une argumentation - OujdaCity

Traductions du mot « enthymème »

Langue Traduction
Anglais enthymeme
Espagnol entimema
Italien entimema
Allemand enthymem
Chinois 辅酶
Arabe انتيميم
Portugais entimema
Russe энтимема
Japonais エンザイム
Basque enthymeme
Corse entimè
Source : Google Translate API

Synonymes de « enthymème »

Source : synonymes de enthymème sur lebonsynonyme.fr

Enthymème

Retour au sommaire ➦

Partager