Entendeur : définition de entendeur


Entendeur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENTENDEUR, subst. masc.

A.− Vx. Celui qui entend (bien ou mal) de l'oreille, qui sait écouter attentivement et comprendre. D'une chanson en « aine » il fait une chanson en « erre » : mais c'est qu'elle était déjà une chanson en « erre ». Hugo, bon entendeur, l'avait entendue pour nous. Hugo l'avait entendue [la chanson de Chérubin] comme elle était (Péguy, Clio,1914, p. 118).
Loc. À bon diseur, bon entendeur. Les personnes qui parlent bien doivent avoir de bons auditeurs (d'apr. Hautel t. 1 1808).
B.− Celui qui comprend. Bon entendeur. Cette mort [d'un candidat] laisse un vide (...). À un entendeur tel que toi, ce mot suffit (Balzac, Député d'Arcis,1847, p. 398).Ces paroles (...) prévenaient, en même temps, les bons entendeurs d'Europe que, ... (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 16):
1. Elle avait seulement soin de faire de temps en temps l'éloge des gens discrets qu'on ne voit jamais que quand on leur fait signe, avertissement moyennant lequel elle adressait aux bons entendeurs du genre Cottard, Bontemps, etc., son plus gracieux et hautain salut. Proust, La Fugitive,1922, p. 668.
Locutions
À bon entendeur un mot suffit. Cf. Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 108.
À bon entendeur (,) salut. [P. allus. probable à la parole de l'Évangile « Que celui qui a des oreilles pour entendre, entendre » (Matth., XIII)] Celui qui sait comprendre à temps trouve là son salut, peut en tirer profit. Cette fille était la providence de notre troupe. Nous reçumes bientôt (...) un avis (...) : c'était que tel jour partiraient deux milords anglais, allant de Gilbraltar à Grenade par tel chemin. A bon entendeur, salut (Mérimée, Carmen,1847, p. 56).[Souvent avec une nuance de menace] Les officiers intéressés voudront bien se le tenir pour dit une fois pour toutes. « À bon entendeur, salut. » (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 98).Quand je dis qu'il me l'a avoué... il me l'a plutôt fait savoir. À bon entendeur salut! File doux avec moi, sinon qu'est-ce que tu prendras dans mon journal! (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 9).
[Avec une réinterprétation de salut au sens de « salutation »] :
2. Je défends que quelqu'un le ridicoculise. lise. − Mais... cyrano, qui a élevé la voix assez pour être entendu du galant. À bon entendeur... (Il salue le mousquetaire (...)) lise, au mousquetaire qui a simplement rendu son salut à Cyrano. Vraiment, vous m'étonnez! ... Rostand, Cyrano de Bergerac,1898, II, 4, p. 74.
Rem. Entendeur n'est gén. employé que dans l'une de ces loc. ou dans un cont. contenant une allusion à l'une d'elles (les ex. de Balzac et de de Gaulle supra se rapportent à la 1re, celui de Proust à la 2e).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tɑ ̃dœ:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1225 entendere « celui qui écoute attentivement » (Vie de Saint Jean l'Évangéliste, éd. E. Westberg, 215), seulement en a. fr.; 2. av. 1248 « celui qui comprend » (A. Contredit, Chansons, BN 844 [xiiies.] ds Gdf.). Dér. du rad. de entendre*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 21.

Entendeur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

entendeur \ɑ̃.tɑ̃.dœʁ\ masculin

  1. (Rare) Celui qui comprend bien quelque chose.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Entendeur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTENDEUR. n. m.
Celui qui comprend bien quelque chose. Il n'est usité que dans ces façons de parler : À bon entendeur salut, Que celui qui entend bien ce que je dis en fasse son profit. À bon entendeur peu de paroles, Peu de paroles suffisent pour se faire comprendre d'un homme intelligent.

Entendeur : définition du Littré (1872-1877)

ENTENDEUR (an-tan-deur) s. m.
  • Celui qui entend et comprend. Je crois que les bons entendeurs pourront profiter à cette lecture, Voltaire, Lett. d'Argental, 17 mars 1765.

    Il se dit surtout en ces deux locutions : À bon entendeur salut, c'est-à-dire celui qui comprend ce qu'on dit doit en faire son profit ; À bon entendeur peu de paroles, ou demi-mot, c'est-à-dire une longue explication est inutile à un homme intelligent.

    À bon entendeur salut, paraît signifier : Celui qui comprend bien se sauve, trouve son salut, son profit.

HISTORIQUE

XVe s. Si apprens donc à bien entendre, Pour quoy tu ne puisses reprendre Les livres ne les bons facteurs, Lesquelz sont parfaicts entendeurs, La Fontaine, 612. J'ay à faire à un entendeur, Pathelin.

XVIe s. À bon entendeur il ne faut qu'un mot, H. Estienne, De la précell. p. 187.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « entendeur »

Étymologie de entendeur - Littré

Entendre. On trouve aussi entendant. XIIIe s. Et ce souffise à bon entendant, Hist. litt. de la Fr. t. XXII, 727.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de entendeur - Wiktionnaire

De entendre, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entendeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entendeur ɑ̃tɑ̃dœr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « entendeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entendeur »

  • Alexis Aubenque n'aime pas s'ennuyer, et c'est l'énergie qu'il nous partage dans son roman, loin de la France, sur les plages de la côte ouest des Etats-Unis. Auteur prolixe de fantasy, de polar, et peut-être un jour de séries télévisées à suspens (à bon entendeur !) il poursuit l'aventure californienne de La Fille de la Plage avec cette nouvelle sortie idéale pour l'été. Ce n'est pas un polar sombre, mais une histoire pleine de messages positifs : la célébrité et l'argent ne font pas le bonheur, c'est l'amour qui est la clef.  France Bleu, Les livres de votre été avec France Bleu Périgord : "La fille de l'océan" par Alexis Aubenque
  • TV5MONDE France Belgique SuisseÀ bon entendeur - Comment ont-ils traversé la crise ? TV5MONDE, À bon entendeur - Comment ont-ils traversé la crise ?

Traductions du mot « entendeur »

Langue Traduction
Corse ascoltatore
Basque entzulearen
Japonais 聞き手
Russe слушатель
Portugais ouvinte
Arabe المستمع
Chinois 听众
Allemand hörer
Italien ascoltatore
Espagnol oyente
Anglais hearer
Source : Google Translate API

Synonymes de « entendeur »

Source : synonymes de entendeur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires