La langue française

Enlevure

Sommaire

  • Définitions du mot enlevure
  • Étymologie de « enlevure »
  • Phonétique de « enlevure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enlevure »
  • Traductions du mot « enlevure »
  • Synonymes de « enlevure »

Définitions du mot enlevure

Trésor de la Langue Française informatisé

ENLEVURE, subst. fém.

A.− B.-A. Sculpture qui s'enlève, se détache en relief sur un fond (cf. Gay t. 1 1887).
Rem. Attesté ds Littré, DG, Rob., Lar. Lang. fr.
B.− TECHNOL. Matière que l'on enlève à la masse. [Par le] système du remblai en talus naturel [on abat] le massif de charbon par enlevures descendantes parallèles à ce talus (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 153).
Rem. Ac. 1798-1878 ne connaît qu'un sens vx : ,,Petite vessie ou bube qui vient sur la peau. Il a le visage tout couvert d'enlevures``.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃lvy:ʀ]. Ds Ac. 1694-1978. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 sculpt. enleveure « relief » (Eneas, 4460 ds T.-L.); 2. 1812 ganterie (Mozin-Biber). Dér. du rad. de enlever*; suff. -ure*.

Wiktionnaire

Nom commun

enlevure \ɑ̃l.vyʁ\ masculin

  1. (Vieilli) (Technique) Sculpture se détachant en relief sur un fond → voir ronde-bosse et haut-relief.
  2. Matière que l'on enlève à la masse.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ENLEVURE (an-le-vu-r') s. f.
  • 1Ampoule qui vient sur la peau. On dit plutôt aujourd'hui élevure.
  • 2Partie d'acier que l'on a séparée de la masse à laquelle elle tenait.

    Retaille des peaux dont on fait les gants.

  • 3 Terme de peinture. Élévation de la couleur qui se détache de la toile.

    Terme de sculpture. Relief, saillie.

  • 4Saillie faite par de gros fils écrus dans une broderie.

HISTORIQUE

XVIe s. Les dartres sont asperités du cuir, comme petites enleveures avec grande demangeaison, qui jettent une matiere sereuse, Paré, XXII, 15. Incision [sorte de fracture du crâne] contient sous soy : deperdition ou enleveure, en laquelle la piece est emportée, dont il y a perdition de substance, Paré, VIII, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENLEVURE, s. f. (Ouvriers en fer.) Tous les ouvriers en fer donnent ce nom à toute piece forgée, lorsqu’elle est séparée de la barre dont on l’a tirée.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enlevure »

(XIIe siècle) De enlever avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enlevure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enlevure ɑ̃lvyr

Évolution historique de l’usage du mot « enlevure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « enlevure »

Langue Traduction
Anglais removal
Espagnol eliminación
Italien rimozione
Allemand entfernung
Chinois 清除
Arabe إزالة
Portugais remoção
Russe удаление
Japonais 除去
Basque kentzea
Corse rimuzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « enlevure »

Source : synonymes de enlevure sur lebonsynonyme.fr
Partager