La langue française

Enfièvrement

Sommaire

  • Définitions du mot enfièvrement
  • Étymologie de « enfièvrement »
  • Phonétique de « enfièvrement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enfièvrement »
  • Citations contenant le mot « enfièvrement »
  • Traductions du mot « enfièvrement »

Définitions du mot enfièvrement

Trésor de la Langue Française informatisé

ENFIÈVREMENT, subst. masc.

Rare. Action d'enfiévrer, de s'enfiévrer; état de ce qui est enfiévré. C'était une petite académie, d'après un modèle (...) dont le corps « artistique » lui donnait une espèce d'enfièvrement dans le travail, un enfièvrement tel, me disait-il, qu'il sortait tout en sueur de ces séances du soir (Goncourt, Journal,1889, p. 1080).
Prononc. : [ɑ ̃fjεvʀ əmɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1876, 30 oct. (Cherville ds Le Temps, 3epage, 4ecol. ds Littré). Dér. du rad. de enfiévrer*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 6. Bbg. Gohin 1903, p. 344. − Quem. 2es. t. 1 1970.

Wiktionnaire

Nom commun

enfièvrement \ɑ̃.fjɛ.vʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’enfiévrer .
  2. État de celui qui est enfiévré.
    • Une maison dont le maître, dans l’enfièvrement de ses haines patriotiques… (Gaspard de Cherville, Le Temps, 30 octobre 1876, 3e page, 4e colonne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ENFIÈVREMENT (an-fiè-vre-man) s. m.
  • Action d'enfiévrer ; état de celui qui est enfiévré. Une maison dont le maître, dans l'enfièvrement de ses haines patriotiques…, Cherville, le Temps, 30 oct. 1876, 3e page, 4e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enfièvrement »

 Dérivé de enfiévrer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enfièvrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfièvrement ɑ̃fjɛvrœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « enfièvrement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfièvrement »

  • L'enfièvrement populaire et le culte du chef charismatique, la propension corporatiste et le rejet de la démocratie parlementaire, l'inclination antisémite et l'exaltation du pouvoir autoritaire : chacune de ces dimensions idéologiques fait ici l'objet d'une enquête sans préjugés, mais aussi sans concessions. Un livre qui fera date sur les méthodes et les finalités en historiographie contemporaine. AlianceFR.com, Livre juif : L’histoire refoulée La Rocque, Les Croix de feu et le fascisme français de Zeev Sternhell ( | Alliance le premier magazine de la communauté juive, actualité juive, israel, antisémitisme info
  • D’une : ils sont, l’un et l’autre, régulièrement pris d’enfièvrements qui les plongent dans un état d’exaltation un peu intimidant – où l’un déclame très sérieusement qu’il est le « champion du monde » de l’infectiologie quand l’autre, chez qui l’acmé de l’aventure consiste à papoter avec ses potes éditocrates, proclame sans rire qu’il est d’antique souche « viking ». Politis.fr, Champions du monde par Sébastien Fontenelle | Politis
  • Les thèses complotistes en constituent un ciment incontournable : elles fournissent un système explicatif qui altère la réflexion mais comble l’angoisse, en substituant une version simplifiée du monde à sa réalité complexe. Le communisme, le national-socialisme ou l’islamisme radical illustrent de manière exemplaire cette adhésion qui évolue facilement de l’enfièvrement au fanatisme, et se montre semblable à une corrosion intérieure. En toute logique et comme pour toute maladie tenace, le corollaire de l’infection est la difficulté à défaire/se défaire de l’idéologie, ce dont témoigne bien la question complexe de la dénazification ou de ce que l’on a appelé, jusqu’à une période récente, la « déradicalisation ». L’hypothèse d’une impossible désidéologisation de l’ennemi ouvre alors sur l’option de son éradication définitive. Au coeur de l'antiracisme, Le racisme et l’antisémitisme, ces autres « pandémies » : l’étranger, un corps malade (1/7) – Au coeur de l'antiracisme
  • Juliet, expatriée australienne, rencontre un garçon fascinant, mystérieux. Mais le garçon est encore marqué par la présence de Laura, une fille explosive, "explosée" même selon Line Papin. Pendant 250 pages, l'auteure franco-vietnamienne déroule leur histoire, s'insinue dans leurs pensées et désirs les plus secrets. A cet enfièvrement, vient se greffer Hanoï, ville étouffante, tumultueuse et gorgée de sensualité. S'il est ambitieux et abouti, le roman de Line Papin n'est pas mature. Ode à la jeunesse, à l'énergie et la mélancolie qui s'y rattachent, L'éveil, c'est l'âge des sentiments forts et absolus. Rencontre avec l'une des plus jeunes plumes de cette rentrée 2016, l'une des plus inoubliables aussi. , "L'éveil" de Line Papin, le roman le plus enfiévré de la rentrée littéraire 2016 - Terrafemina
  • Même si certains contestataires du jeu de Robert Casadesus diraient qu’il aimait avoir tout prévu, force est de constater que, de temps à autre, son expression révèle un emportement et un enfièvrement plus ou moins éphémères, comme par exemple dans la cadence clôturant le premier mouvement du Concerto pour piano et orchestre n° 3 en ut mineur de Beethoven, proposé en concert le 23 février 1957, en compagnie du New York Philharmonic dirigé par Dimitri Mitropoulos. Pareillement pour le deuxième mouvement du Concerto pour piano n° 20 en ré mineur K. 466, joué avec le Columbia Symphony Orchestra sous la direction impétueuse (écoutez le début du finale) de George Szell, dans un enregistrement studio du 10 novembre 1956. Dans cette optique, affirmer que son jeu est froid, comme d’aucuns voudraient le voir, témoigne de la méconnaissance de son style, pénétré de subtilité et de sincérité. En revanche, on pourrait éventuellement lui reprocher l’inflexibilité de la conception interprétative, dans le sens où celle-ci ne change pas tellement pour les différentes lectures disponibles des mêmes morceaux, ou, tout au moins, pas assez. Pour en donner un exemple, comparons une gravure de studio de 1950 et un enregistrement live de 1960 des quatre Ballades de Chopin, pour lesquelles la durée de chacune d’elles est presque identique. Sous les doigts de Casadesus, ces Ballades sont majestueuses et manifestent le sens du panache, mais aussi de l’empressement (comme dans les climax de la Ballade en la bémol majeur op. 47) et de la lourdeur (dans les derniers accords de l’exécution postérieure de la Ballade en fa mineur op. 52). Sinon, avouons-le, cette hâte marque le jeu de Casadesus au sceau de la spontanéité. Pour ce qui est des autres compositions pour piano seul présentes de cette parution, évoquons ses Scarlatti, de même que ses interprétations de la musique française, avec un accent mis sur les Debussy et les Ravel, marmoréens et monumentaux, et, toutefois, exempts de pathos. , L’intégrale des enregistrements de Robert Casadesus pour Columbia « À Emporter « ResMusica
  • Faut-il commencer par elles ou elle ou lui ? Chacun décrivant l’autre au point d’en être indissociable comme le halo de la flamme. Quand l’histoire devient le mythe entretenu du progrès rectiligne et que c’est le père Guillotin qui corrige la copie, les pensées et les têtes qui demeurent à la postérité ont voué toutes les autres au fil de la lame d’une époque qui a vigoureusement tranché. Elles sont les recherches de Nicolas Brucker, sur les antiphilosophes et leurs dialogues vipérins, enroulés jusqu’à l’étouffement avec ceux des lumières. La mémoire collective en retient le plus souvent les « jean-foutre », les satires et autres savoureuses invectives qui régalaient alors les gazettes, la poésie, le théâtre et les romans. Tout l’enfièvrement de la mutation, des valeurs et clivages d’un siècle, qui accoucherait d’une révolution dans ses dernières heures, façonne ce versant glissé dans l’ombre des passés. The Conversation, Portrait de chercheur Nicolas Brucker : de l’ombre dans la lumière
  • Dans "Exploration du flux", il est aussi beaucoup question des réseaux sociaux: "C'est le lieu où le contemporain se joue, avec ses ambivalences. A la fois dotés d'un fort potentiel démocratique, comme on l'a vu pendant les printemps arabes, les réseaux sociaux sont aussi un piège, un substitut à l'espace public, un enfièvrement collectif sans possibilité d'agir sur le réel. Le virus du clic et du like ne fait que renforcer le spectacle de notre paralysie", dit la traductrice et écrivaine vivant à Genève. rts.ch, Marina Skalova: "Les réseaux sociaux sont le spectacle de notre paralysie" - rts.ch - Livres

Traductions du mot « enfièvrement »

Langue Traduction
Anglais feverishness
Espagnol fiebre
Italien feverishness
Allemand fieber
Chinois 发烧
Arabe حمى
Portugais febre
Russe лихорадочное
Japonais 熱狂
Basque feverishness
Corse febrità
Source : Google Translate API
Partager