La langue française

Encan

Définitions du mot « encan »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCAN, subst. masc.

Vente publique aux enchères. La guirlande de Julie a, je crois, été vendue 14 000 fr dans un encan public (Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 171).Enfin, sous Charles-Quint, ils ont reconnu qu'une grande salle leur était nécessaire pour les encans, pour les criées, pour les assemblées de bourgeois (Hugo, Rhin,1842, p. 92).
À l'encan. Acheter, mettre, vendre à l'encan. Toutes les défroques de la cour avaient été mises à l'encan et rachetées par des directeurs de théâtres (L. Schneider, Maîtres opérette fr.,1924, p. 171).
P. ext. et au fig. Mettre à l'encan. Faire trafic de :
Le traître, protégé de l'état-major, s'est enfui à Londres, d'où il met ses aveux à l'encan. Un jour, il avoue avoir fait le bordereau; le lendemain, il nie. Question de prix, tout simplement. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 240.
Rem. On rencontre ds la docum. le régionalisme encanter, verbe. Vendre à l'encan (Canada 1930). Acheter à l'encan (cf. Humbert, p. 176).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [1319 lat. médiév. incantus (Charta Ph. V. ds Du Cange, t. 4, p. 319b)]; ca 1389 a l'enchant (Maiz., Songe du vieil pel., I, 5, Ars. ds Gdf. Compl.). Adaptation du lat. inquantum « pour combien », peut-être, étant donné l'ancienneté et l'implantation du mot dans le domaine méridional (v. Du Cange, s.v. incantare) par l'intermédiaire de l'a. prov. encan (xiiies. d'apr. FEW t. 2, p. 1419b; cf. lat. médiév. incantus, Marseille, ca 1253 ds Mél. Wartburg t. 2, 1968, p. 227; dès 1244, le dér. incantare, Venise ds Fr. mod. t. 36, p. 62). Fréq. abs. littér. : 41. Bbg. Hoybye (P.). Notes lexicol. et étymol. Fr. mod. 1968, t. 36, p. 62.

Wiktionnaire

Nom commun

encan \ɑ̃.kɑ̃\ masculin

  1. Vente publique à l’enchère, au plus offrant et dernier enchérisseur.
    • Note : On ne l’emploie plus guère que pour la vente d’effets mobiliers, souvent avec un sens péjoratif, sauf au Québec, où le sens original est maintenu.
    • Une autre source de l’esclavage était la traite […] Le commerce se faisait ouvertement à Délos où, si l’on en croit Strabon, il y avait des jours où plus de 10 000 êtres humains étaient à l’encan. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
    • Il se disait sans doute, que de l’autre côté de la Manche on met à l’encan les titres de lord. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires : (I) Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Ce ne sont pas les pauvres, ou les membres des minorités ethniques qui ont vendu ce pays à l’encan, ce sont bien plutôt ceux qui ont profité de tout ce que le plus riche pays de la terre leur a offert. — (Joseph McCarthy, Discours de Wheeling, 20 février 1950)
    • L’imagination ne manquait pas à Julia. Elle ouvrit bientôt à l’autre bout de la ville un magasin d’antiquités, le premier sans doute qu'il y eût eu jamais dans le département, achetant tout ce qu’on lui offrait de rencontre sur son chemin ou dans les encans. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 366)
    • Derrière cette jeune personne amplement enjuponnée, j’aperçois les hardies filles en braies rayées qui suivaient leurs hommes en Macédoine ou sur les pentes du Capitole, et celles qui furent vendues à l’encan après les campagnes de César. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 295)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCAN. n. m.
Vente publique à l'enchère, au plus offrant et dernier enchérisseur. On ne l'emploie guère que lorsqu'il s'agit d'une Vente d'effets mobiliers. Vendre à l'encan. Mettre à l'encan. Acheter quelque chose à un encan.

Littré (1872-1877)

ENCAN (an-kan) s. m.
  • 1Vente publique à l'enchère.

    Vendre à l'encan. Mettre à l'encan. L'empire mis à l'encan par l'armée, Bossuet, Hist. I, 10. La papauté était à l'encan [en 1034], ainsi que presque tous les évêchés, Voltaire, Mœurs, 36.

  • 2 Fig. Ce malheur est venu de quelques jeunes veaux Qui mettent à l'encan l'honneur…, Régnier, Sat. IV. La justice à l'encan, l'innocent oppressé, Régnier, ib. VI.

HISTORIQUE

XVe s. Tellement que comme à l'inquant se bailloient les dites prelatures, Arrest du parlement, dans MÉNAGE, encan. Mettre à l'encant, Du Cange, incantare. Un acheteur de biens vendus à l'encant, Ménage, encan. En encan se vend autant bran que farine, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 129.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCAN, s. m. (Jurisp.) est une vente de meubles qui se fait par autorité de justice, ou du moins publiquement par le ministere d’un huissier ou sergent, au plus offrant & dernier enchérisseur. Ce mot vient du latin in quantum, d’où l’on a fait inquant, terme qui est encore usité dans quelques provinces ; & en d’autres, par corruption, on a dit encan. Menage & Ducange font venir ce mot d’incantare, qui signifie crier ; mais l’autre étymologie paroît plus naturelle. Les meubles vendus à l’encan, ne peuvent plus être révendiqués après les huit jours de recousse, dans les coûtumes qui accordent au saisi ce droit de recousse ou forgage. Voyez Recousse. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encan »

Du latin médiéval inquantum, « pour combien » composé de in et de quantum, devenu inquant (XIV), puis enquent, puis encant (fin XVI), et enfin encan.
Francois Mazuy (Essai historique sur les mœurs et coutumes de Marseille, 1853, page 271) : Place Vivaux (Marseille 2e arrondissement) : « son premier nom fut Place des Inquans ou Encans par la raison qu’on y faisait des ventes des saisies à son de trompette ». Narbonne : on peut y voir la Maison des Inquants où l’on criait les cours de l’activité drapière au XIIIe et XIVe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. incan, inquant ; provenç. enquant, encant ; catal. encant ; anc. espagn. encante ; espagn. mod. encanto ; ital. incanto ; du latin in quantum, à combien. Les formes inquant, enquant, et le sens prouvent cette origine ; ce qui écarte le verbe incantare, crier en une sorte de chant ; bien qu'on ne puisse nier qu'incantare ait agi par une fausse assimilation, et ait produit, par exemple, enchantement, pour action de mettre à l'encan : XIIIe s. Se vendre à l'enchantement, Du Cange, incantare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « encan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encan ɑ̃kɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « encan »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encan »

  • Le Sherbrookois a décidé de vendre sa fermette et il avait planifié un encan au mois d'avril, cette année. Le Journal de Montréal, Cancer généralisé: un Sherbrookois veut un encan pour partir en paix | JDM
  • Comme revanche de l’ignorance, la mise en l’encan de l’histoire marque un pas de plus dans le progrès d’un âge obscur. Le scientifique n’est pas dupe qui comprend bien que les causes dites « sociétales » de notre temps, se prévalent-elles d’histoire, sont surtout portées par les frustrations sociales de populations déclassées qui trouvent dans leur histoire biaisée à la fois des excuses à leur domination et des espoirs de revanche. Ils ont donc de bonnes raisons, cela ne se discute pas. Mais peut-on accepter que le passé soit réécrit selon leurs passions du moment ? Le Monde diplomatique, L'histoire à l'encan, par Alain Garrigou (Les blogs du Diplo, 1er juillet 2020)
  • Pour une rare fois, on apprend que le Concept de la Ford Mustang GT Cabriolet 2003 sera mis à l’encan le 6 juillet prochain. Évidemment, il s’agit d’une pièce unique que seul le nouvel acheteur pourra se vanter de posséder. À cela, on ajoute le caractère historique de la voiture. C’est à partir de ce concept qu’a découlé la génération de 2005, celle qui a marqué le grand retour du style rétro de la Mustang. Bien que le temps ait passé, 17 ans plus tard, la Mustang subit toujours l’influence des traits de ce concept. On se souvient d’ailleurs que la présentation du véhicule s’est faite en grande pompe lors du Salon de l’auto de Detroit en janvier 2003. , Rare occasion : le Concept Ford Mustang Cabriolet 2003 à l’encan
  • Si l’un des modèles proposés à l’encan vous séduit, il vous est encore possible d’enchérir en s’inscrivant sur le site de la maison de vente, où l’on peut également suivre l’évolution des enchères en direct. Actuellement, et à quelques heures/jours de la clôture de la vente, peu de modèles ont encore atteint l’estimation basse. Pour ne parler que des modèles de la collection Petitjean, une Fiat Dino Coupé de 1967, estimé entre 40 et 50 000 euros n’avait atteint hier soir que 18 500 euros (hors frais). Une Porsche 356 B Cabriolet était bloquée à 35 000 euros alors que l’estimation tourne entre 80 000 et 100 000 euros. Dans la même veine, l’enchère maximum enregistrée pour une Aston Martin DB2/4 Drophead Coupé, pourtant estimée entre 150 et 200 000 euros, était de 66 000 euros… Et pour la Jensen Healey 1973 évoquée plus haut, la meilleure enchère était de 1 050 euros… A contrario, la Renault Sport Spider de 1996 est actuellement à 22 000 euros alors qu’elle est estimée entre 20 et 30 000 euros. Au vu du format d’enchères en ligne, il est fortement probable que les prix décollent dans les heures à venir, mais peut-être aurons-nous au final quelques surprises ? Leblogauto.com, La collection de Marcel Petitjean actuellement à l'encan - Leblogauto.com
  • Les 112 œuvres de cet encan sont exposées à la Galerie Heffel de Montréal jusqu’à samedi. Même si la vente Heffel aura lieu au musée Design Exchange de Toronto, la grande majorité des enchérisseurs la suivront depuis le confort de leur maison, l’encanteur ayant ajusté son infrastructure numérique pour tenir compte de la pandémie. La Presse, Visite des œuvres de l’encan Heffel
  • La Fondation Hôpital Pierre-Boucher a mis en ligne un encan virtuel afin de recueillir des fonds pour poursuivre sa mission auprès de l’hôpital. Le Courrier du Sud, La Fondation Hôpital Pierre-Boucher tient un encan virtuel - Le Courrier du Sud
  • La maison de vente aux enchères de Christie’s a défendu cette mise à l’encan, affirmant que les oeuvres d’art avaient été légitimement acquises et que la vente se poursuivrait comme prévu. L’actualité, Vente à l'encan contestée d'oeuvres africaines chez Christie's à Paris | L’actualité
  • La vente aux enchères d’objets de la collection personnelle de l’ancien hockeyeur Bob Gainey a permis d’amasser plus de 300 000 $, a-t-il été indiqué mercredi, soit au lendemain de la fin de l’encan en ligne. TVA Sports, Encan de Bob Gainey: plus de 300 000 $ amassés - TVA Sports
  • Pendant trois années consécutives, les Oilers ont parlé au premier rang lors de l’encan annuel. Avec cette première opportunité de frapper un grand coup, Edmonton s’est tourné vers l’attaquant des Spitfires de Windsor, Taylor Hall. RDS.ca, Repêchage LNH : retour sur l'encan de 2010 | RDS.ca
  • C’est finalement 21 000 $ qui seront remis des œuvres de charité luttant contre l’insécurité alimentaire après qu’un partisan eut effectué une mise de ce montant à l’encan proposé par le propriétaire du Canadien de Montréal Geoff Molson, dans le cadre de l’All In Challenge. TVA Sports, Une mise gagnante de 21 000 $ pour l’encan de Geoff Molson - TVA Sports

Traductions du mot « encan »

Langue Traduction
Anglais auction
Espagnol subasta
Italien vendita all'asta
Allemand versteigerung
Chinois 拍卖
Arabe مزاد علني
Portugais leilão
Russe аукцион
Japonais 競売
Basque enkantean
Corse à l'asta
Source : Google Translate API

Synonymes de « encan »

Source : synonymes de encan sur lebonsynonyme.fr

Encan

Retour au sommaire ➦

Partager