La langue française

Émier

Sommaire

  • Définitions du mot émier
  • Étymologie de « émier »
  • Phonétique de « émier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « émier »
  • Traductions du mot « émier »
  • Synonymes de « émier »

Définitions du mot « émier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMIER, verbe trans.

Vx ou littér. Réduire quelque chose en petits fragments. Émier de la cassonnade, de l'alun (Ac. 1798-1878). Aux moineaux de Paris, dont l'essaim amical De petits cris joyeux charmaient sa solitude, Il [l'inconnu] émia son pain, selon son habitude (Coppée, Poés., t. 3, 1865-1908, p. 71).
Emploi pronom. à sens passif. Des barques viennent sans cesse nous apporter de la terre pour consolider notre talus qui s'émie (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 66).
Prononc. et Orth. : [emje]. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1165-70 « mettre en pièces » (Rois, éd. Curtius, p. 150). Dér. de mie*, préf. é-*, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

émier \e.mje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réduire en petites particules en serrant avec la main.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉMIER (é-mi-é), j'émiais, nous émiions, vous émiiez, que j'émie, que nous émiions, que vous émiiez v. a.
  • Froisser un corps entre les doigts de manière à le réduire en petites parties. Émier de l'alun. Émiant, quant à moi, du pain entre mes doigts, Régnier, Sat. X.

HISTORIQUE

XIIe s. [Nef] Qui va là où vens l'empaint [pousse], Si que toute esmie et fraint, Couci, III. Puis entrad li poples de la terre el temple Baal, et destruistrent les altels, e les imagenes esmierent vassalement [bravement], Rois, p. 388.

XIIIe s. … Si dent [ses dents] Ensamble si s'entrehurtoient Que por un poi ne s'esmioient, Lai du trot. Nous eussions hurté à tout plein de roches qui estoient couvertes, là où nostre nef eust esté toute esmiée, et nous touz peris et noiez, Joinville, 283.

XVIe s. Du pain esmié, De Serres, 252. Comme la terre se rend fertile, plus elle est esmiée et profondement remuée, Montaigne, IV, 235.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émier »

Du sens ancien de mie (1), à savoir "miette".
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

É- pour es- préfixe, et mie au sens de parcelle (voy. MIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « émier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émier emie

Évolution historique de l’usage du mot « émier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « émier »

Langue Traduction
Anglais emit
Espagnol emitir
Italien emettere
Allemand emittieren
Chinois 发射
Arabe ينبعث
Portugais emitir
Russe испускают
Japonais 放つ
Basque igortzen
Corse emettenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « émier »

Source : synonymes de émier sur lebonsynonyme.fr
Partager