La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « embesogné »

Embesogné

Définitions de « embesogné »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMBESOGNÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de embesogner*.
II.− Adj.., vieilli. Occupé à une besogne. Un vieux qui fauchait du trèfle vit deux hommes et une femme tout embesognés sortir de derrière le château des Chapioux (Pourrat, Gaspard,1925, p. 120).
[Suivi d'une prop. inf. introduite par à ou par de] L'araignée (...) est tout embesognée à dérouler son fil (M. de Guérin, Poésies,1839, p. 82).La postérité chicanera M. Hugo (...) Elle le trouvera (...) trop embesogné de montrer l'esprit qui lui manque (Veuillot, Odeurs de Paris,1866, p. 221).
Rem. ,,Il est familier et ne se dit que par plaisanterie`` (Ac. 1835, 1878).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bəzɔ ɳe]. Barbeau-Rodhe 1930 admet une var. sans [ə]. Ds Ac. dep. 1718. Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Adjectif - français

embesogné \ɑ̃.bə.zɔ.ɲe\

  1. Qui est très occupé à une besogne embarrassante.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBESOGNÉ, ÉE. adj.
Qui est fort occupé à quelque besogne embarrassante.

Littré (1872-1877)

EMBESOGNÉ (an-be-zo-gné, gnée) adj.
  • Terme familier. Qui est fort occupé à quelque besogne. Vous voilà bien embesogné. Pallas même y prit la cognée Pour faire de l'embesognée, Scarron, Virg. travesti, dans LE ROUX, Dict. comique.

HISTORIQUE

XIIe s. Car de ferir sui trop enbesogniez, Ronc. p. 66.

XIIIe s. Il paroit bien à son atour Qu'ele iere [était] poi embesoignie, Quant ele s'iere bien pignie Et bien parée et atornée, la Rose, V. 596. Ou quant il est embesogniés des besongnes son seigneur ou des besongnes au soverain, Beaumanoir, XXI, 4.

XVe s. Et l'embesogna [prit à son service le chevalier Jean Haccoude] pape Urbain, tant qu'il vesqui, contre les seigneurs de Milan, Froissart, II, II, 51.

XVIe s. L'estude et la contemplation embesongnent aulcunement nostre ame à part du corps, Montaigne, I, 68. Ceux là s'embesongnoient aprez les paroles ; ceulx cy aprez les choses, Montaigne, I, 152. Je suis despit de quoy nostre vie s'embesongne toute à cela [à apprendre à parler], Montaigne, I, 193. Tout chacun s'embesoigna aux barricades [se mit à les faire], Carloix, V, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « embesogné »

En 1, et besogne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « embesogné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embesogné ɑ̃bœsɔnje
embesognée ɑ̃bœsɔnje

Évolution historique de l’usage du mot « embesogné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « embesogné »

Langue Traduction
Anglais embesogné
Espagnol embesogné
Italien embesogné
Allemand embesogné
Chinois embesogné
Arabe embesogné
Portugais embesogné
Russe embesogné
Japonais エンベソグネ
Basque embesogné
Corse embesogné
Source : Google Translate API

Synonymes de « embesogné »

Source : synonymes de embesogné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « embesogné »

Embesogné

Retour au sommaire ➦

Partager