Embâter : définition de embâter


Embâter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EMBÂTER, verbe trans.

Mettre le bât. Embâter un cheval, un âne (Ac.).
Au fig., vieilli. Charger quelqu'un d'une personne ou d'une chose embarrassante ou ennuyeuse. Il parait urgent à Mmed'Athol d'éclaircir le vague inquiétant où flotte le noyau de sa fortune. Tel est le travail spirituel dont elle m'a embâté (Feuillet, Scènes et prov.,1851, p. 333).Gabriel Ivanovitch et ses fils m'ont embâté d'une diablesse (Mérimée, Hist. règne Pierre le Gdds Journal des Savants, 1864-68, p. 542).
Rem. 1. Lar. Lang. fr. enregistre un emploi pronom. subjectif, vx et fam. : « se charger de quelqu'un ou de quelque chose qui embarrasse ou importune » : ,,J'avais bien affaire vraiment de m'embâter de lui et de son frère (Sue)``. 2. On rencontre ds les dict. le subst. masc. embâtage. Action d'embâter; résultat de cette action. L'embâtage d'une bête de somme (Lar. 19e).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bɑte]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1535 Abraham ... embasta son âne (Calvin, Bible franç., Genese 22 [LVI, 32] ds Hug.). Dér. de bât*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.

Embâter : définition du Wiktionnaire

Verbe

embâter \ɑ̃.bɑ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Charger d’un bât.
    • Embâter un cheval, un âne.
    • – À qui est le cheval qui hersait l’autre matin ?
      – C’est un mulet, dit l’homme qui avait eu le fusil.
      Embâte-le et sors-le, dit Angelo.
      — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 414)
  2. (Vieilli) (Figuré) (Familier) Charger quelqu’un d’une chose qui l’incommode.
    • On l’a embâté d’une affaire bien désagréable.
  3. Se dit aussi en parlant des personnes.
    • Qui est-ce qui m’a embâté d’un pareil imbécile ?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Embâter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBÂTER. v. tr.
Charger d'un bât. Embâter un cheval, un âne. Il signifie, figurément et familièrement, Charger quelqu'un d'une chose qui l'incommode. On l'a embâté d'une affaire bien désagréable. Il se dit aussi en parlant des Personnes. Qui est-ce qui m'a embâté d'un pareil imbécile? Il est vieux.

Embâter : définition du Littré (1872-1877)

EMBÂTER (an-bâ-té) v. a.
  • 1Garnir du bât une bête de somme. Embâter les mulets.
  • 2 Fig. et familièrement, embarrasser ou ennuyer. Embâter quelqu'un d'une affaire désagréable. Vous nous avez embâtés d'un homme insupportable. Le chancelier déclara à M. de Chevreuse qu'il pouvait faire son fils duc et pair s'il voulait, et embâter le roi de ses beaux raisonnements, Saint-Simon, 313, 114.

HISTORIQUE

XVIe s. Que le mulet aie le dos uni, non beaucoup pendant des deux costés, ains approchant celui du cheval, afin de tant mieux tenir la selle, ce qui n'est considerable au mulet à bast, qui s'embaste bien en dos d'asne, c'est à dire pendant, De Serres, 315.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « embâter »

Étymologie de embâter - Littré

En 1, et bât ; provenç. enbastar ; ital. imbastare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « embâter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embâter ɑ̃bate play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « embâter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embâter »

  • Et puis quand elle est donnée aux résidents, la parole se lâche. « Il faut davantage de personnels, lance l'un d'eux depuis son fauteuil roulant. On essaye de ne pas embâter les infirmières mais elles ont beaucoup, beaucoup de boulot. Il fait chaud dans les chambres et c'est la croix et la bannière pour obtenir un ventilateur. Quant aux repas… » leparisien.fr, Canicule : Philippe et Buzyn prennent le frais dans les Hauts-de-Seine - Le Parisien

Traductions du mot « embâter »

Langue Traduction
Corse vargogna
Basque embarrass
Japonais 恥ずかしい
Russe смущать
Portugais embaraçar
Arabe يحرج
Chinois 不好意思
Allemand in verlegenheit bringen
Italien embarrass
Espagnol avergonzar
Anglais embarrass
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires