La langue française

Écorcheur, écorcheuse

Sommaire

  • Définitions du mot écorcheur, écorcheuse
  • Étymologie de « écorcheur »
  • Phonétique de « écorcheur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « écorcheur »
  • Citations contenant le mot « écorcheur »
  • Traductions du mot « écorcheur »
  • Synonymes de « écorcheur »

Définitions du mot « écorcheur, écorcheuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCORCHEUR, EUSE, adj. et subst.

I.− Emploi subst. masc. Personne dont le métier est d'écorcher les bêtes de boucherie. Envoyer un cheval à l'écorcheur. Synon. boucher, équarrisseur.Se rappelant son ancien métier d'écorcheur de chevaux (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 278):
1. ... il répondait à ceux qui l'interrogeaient qu'il était l'écorcheur de veaux et que ceux qui voulaient être les premiers écorchés se hâtassent. France, Rabelais,1924, p. 236.
P. métaph. Urbain. − Tu me fais mourir à petit feu. Ruffin. − Et vous me nourrissez de fumée. Frontin, (à part). − Regardez si le rustre sait bien son métier d'écorcheur d'hommes (Camus, Esprits,1953, I, 3, p. 455).
P. anal.
HIST., au plur. Brigands qui désolèrent la France durant la guerre de Cent ans. [En France, au XVesiècle] quand les Anglais sont chassés, les écorcheurs et capitaines d'aventure vivent sur le paysan, le rançonnent et le pillent à plaisir (Taine, Philos. art,t. 1, 1865, p. 128).Il s'y conduisit en capitaine d'écorcheurs, saccageant tout, violant les femmes (Grousset, Croisades,1939, p. 180).
Arg., vx. ,,Élève de l'école vétérinaire d'Alfort`` (A. Bruant, Dict. fr.-arg., 1901, p. 182).
II.− Au fig. et fam., emploi subst. et adj.
A.− [En parlant d'un hôtelier, d'un marchand] Qui fait payer trop cher. C'est un écorcheur (Ac.1798-1932).
Rem. On dit aussi dans ce sens une écorcheuse.
B.− (Personne, instrument) qui irrite l'oreille ou le bon goût. Elle [la création d'une académie] serait, en face des écorcheurs du journalisme et de la basse littérature, la conservatrice de la tradition française (Gourmont, Esth. lang. fr.,1899, p. 103).Au son d'instruments étranges, qu'on devine stridents, hurleurs, écorcheurs et dans lesquels soufflent des musiciens aux masques hors de la vie (Vialar, Bal sauv.,1946, p. 132):
2. Au tronc d'un arbre mort, le rimeur accroché Baisse son front couvert de hontes non pareilles. Du pitoyable sort de l'écorcheur d'oreilles, Le Dieu tranquille et fier semble fort peu touché. Veuillot, Les Odeurs de Paris,1866, p. 475.
Rem. La docum. atteste le composé pie-écorcheuse. Sorte de pie-grièche (cf. Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 130).
Prononc. et Orth. : [ekɔ ʀ ʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932, mais uniquement comme subst. masc. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiiies. « celui qui écorche les bêtes mortes » (Guillaume de Salerne, 3059 ds T.-L.); d'où 2. xives. [ms.] « celui qui pressure » escorcheor de povre gent (Chastoiem. d'un père, ms. Soiss., 210, fo3bds Gdf. Compl.); en partic. 1441 « nom donné à des brigands qui ravagèrent une partie de la France au xives. » (Litt. remiss. in Reg. 176, Chartoph. reg. ch. 85 ds Du Cange, s.v. estorchera : Aucuns compaignons de guerre, nommés ou pays [Laonnois] les Escorcheurs, avoient [...] bouté le feu en une maison). Dér. du rad. de écorcher*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 20. Bbg. Bruneau (C.). N. créés du moy. du suff. -ment. In : [Mél. Orr (J.)]. Manchester, 1953, p. 29.

Wiktionnaire

Nom commun

écorcheur \e.kɔʁ.ʃœʁ\ masculin (pour une femme on dit : écorcheuse)

  1. Celui qui écorche les bêtes pour la boucherie.
    • Ce cheval n’est plus bon que pour l’écorcheur, qu’à envoyer à l’écorcheur.
    • De ces enceintes horribles s’échappent, avec une atmosphère chargée d’émanations fétides, des cris féroces d’écorcheurs, des aboiements sinistres de chiens, des hurlements prolongés de bêtes expirantes … — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  2. (Figuré) (Familier); Hôtelier, homme d’affaires, commerçant qui pratique des prix abusifs.
    • C’est un prix d'écorcheur,
  3. (Figuré) Tortionnaire.
    • Dans les mains de ces écorcheurs, il dut avouer.

Nom commun

écorcheuse \e.kɔʁ.ʃøz\ féminin (pour un homme on dit : écorcheur)

  1. Tortionnaire.
    • Cette dernière vit nettement le visage de l’écorcheuse, ses genoux écartés, puis elle sentit les mains de sa mère qui l’incitaient à accepter, qui lui grattaient le dos afin de l’enjoindre à la docilité la plus lâche. — (Isabelle Malowé, L’Ivresse des jours à venir, page 68, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCORCHEUR. n. m.
Celui qui écorche les bêtes pour la boucherie. Ce cheval n'est plus bon que pour l'écorcheur, qu'à envoyer à l'écorcheur. Fig. et fam., C'est un écorcheur, se dit d'un Hôtelier, d'un homme d'affaires, d'un marchand qui fait payer trop cher. On dit aussi dans ce sens Une écorcheuse.

Littré (1872-1877)

ÉCORCHEUR (é-kor-cheur) s. m.
  • 1Celui qui écorche les bêtes mortes.
  • 2 Terme d'injure. Celui qui rançonne ses clients. Le malheureux cultivateur … qui se voit encore enlever le dixième de sa récolte par son curé, ne le regarde plus comme son pasteur, mais comme son écorcheur, qui lui arrache le peu de peau qui lui reste, Voltaire, l'Homme aux 40 écus, Impôts payés à l'étranger.
  • 3 S. m. plur. Les écorcheurs, brigands qui désolèrent au XIVe siècle une partie de la France.
  • 4Nom de plusieurs espèces de pies-grièches qui attaquent les petits oiseaux.

HISTORIQUE

XIIIe s. Le hansart, l'escorcheor [couteau à écorcher], Partonop. V. 5126. Ce sont les mestiers frans de la vile de Paris qui ne doivent point de guet au roy : chasubliers. …les escorcheurs de la ville de Paris, Liv. des mét. 426.

XVe s. Lesquels on nommoit au commun langage les escorcheurs ; et la cause pourquoy ils avoient ce nom, si estoit pour tant que toutes gens qui estoient rencontrés d'eux, estoient devestuz de leurs habillemens tout au net jusques à la chemise ; et pour ce, quand iceulx retournoient ainsi nuds et devestuz en leurs lieux, on leur disoit qu'ils avoient esté entre les mains des escorcheurs, Monstrelet, dans DU CANGE, escorchera.

XVIe s. On a veu, pour escorcher des bœufs et autres bestes mortes de peste, l'escorcheur mourir subitement, Paré, XXIV, 3. Bon escorcheur choie la peau, Leroux de Lincy, Prov, t. I, p. 175.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écorcheur »

Écorcher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du verbe écorcher par affixation de -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écorcheur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écorcheur ekɔrʃœr

Évolution historique de l’usage du mot « écorcheur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écorcheur »

  • Grandeur Nature dans le Parc naturel régional des Baronnies Provençale pour découvrir la Pie-grièche écorcheur, un oiseau à la migration exceptionnelle et chasseur étonnant. France Bleu, L'un des plus jolis passereaux du Parc naturel régional des Baronnies Provençales
  • Goule écorcheuse Millenium, WoW Classic : Set d'armure T0 du Chasseur (Armure du bestiaire) - Millenium
  • Biodiversité Identifiable à son bandeau noir et sa tête grise, la pie-grièche écorcheur a été élu oiseau de l’année par l’association BirdLife Suisse. La population de ce volatile a chuté de 50% au cours des trente dernières années. , La pie-grièche écorcheur élue oiseau de l’année 2020
  • Les inspecteurs de l’environnement de l’OFB rappellent que le dérangement intentionnel est strictement interdit, la capture ou le fait de les garder en captivité, vivants ou morts les oiseaux faisant l’objet d’une protection par la loi. Parmi les espèces présentes en Aveyron concernées par cet arrêté figurent les faucons pèlerins (40 couples nicheurs) et crécerelles, la pie-grièche écorcheur, l’œdicnème criard, les vautours moines, fauves et percnoptères, les mésanges huppées, bleues, nonnettes, charbonnières et noires, le grèbe huppé, les pics verts, noirs épeiches, la bergeronnette grise,… ladepeche.fr, Rappels de la réglementation - ladepeche.fr
  • Enfant de Dunkerque, Pascal Dessaint vit aujourd'hui à Toulouse, à proximité de ces Pyrénées qui l'attirent inlassablement. Livre de réflexions sur l'art de marcher, "Vers la beauté, toujours!" présente d'abord un florilège de randonnées secrètes dont la toponymie a de quoi stimuler l'imaginaire du lecteur en voie de déconfinement: le hameau de Castagnols, la vallée de la Gourdouze, le Mont Valier sont autant d'étapes au nom savoureux que magnifient l'observation d'une pie-grièche écorcheur ou d'un circaète Jean-le-Blanc. rts.ch, Pascal Dessaint, du roman noir aux chemins verts - rts.ch - Livres
  • Certaines légendes touchent de si près l’Histoire véritable, qu’on peut se demander si, au final, il n’y a pas quelque vérité. Regardez la légende de « l’homme en rouge » à Paris par exemple. Au XVIe siècle, Catherine de Médicis décide de bâtir un palais pas loin du Louvre, à l’emplacement des Tuileries. À l’époque on y trouve les ruines des fabriques de tuiles du Moyen Âge, d’où le nom, ainsi qu’un petit manoir, et un abattoir tenu par un homme nommé Jean L’écorcheur. L’homme refuse de quitter son abattoir. Il considère qu’on ne lui donne pas assez d’argent pour compenser son déménagement. On dit aussi qu’il connaît des secrets de la Reine Catherine, qui l’aurait peut-être bien employé pour ne pas liquider que des animaux. Toujours d’après la légende, Catherine règle le problème en faisant assassiner le boucher. C’est le chevalier de Neuville qui fait le job et larde proprement Jean l’écorcheur de coups d’épée. Maudit par sa victime, il quitte les lieux. Et il est sidéré de revoir Jean l’Ecorcheur, maculé de sang, quelques rues plus loin. Il redonne des coups d’épée. Dans le vide. L’homme disparait. Neuville repart sur les lieux de son crime pour être sûr de n’avoir pas raté son boulot. Il trouve le corps. Mort.  On dit que l’Homme en rouge des Tuileries est le fantôme de Jean l’Ecorcheur. Il apparaît plusieurs fois dans l’histoire, face à des « locataires » du château, à des moments cruciaux de leur vie, et donc de notre histoire puisque c’est le château de ceux qui dirigent la France. On le voit veille du meurtre d’Henri IV par Ravaillac.  Pareil, la veille de la mort du Cardinal Mazarin. En 1792, quelques jours avant la prise des Tuileries par le Peuple de Paris. Madame Campan, femme de chambre de Marie-Antoinette, raconte dans ses mémoires qu’un soir elle tombe sur la reine, blanche comme un linge, qui lui dit qu’elle vient de voir le petit homme en rouge, muet, percer d’une pique un gros cœur sur lequel était écrit « aristocrate ». En 1815, il apparaît à Napoléon avant sa chute, de même en 1823, quelques heures avant la mort du roi Louis XVIII. Enfin, il apparait aussi à l’impératrice Eugénie, femme de Napoléon III, au moment où elle s’enfuit des Tuileries. On raconte que la dernière fois qu’on l’a vu c’est en 1871, lors de la commune de Paris. Il serait apparu à de nombreux témoins une dernière fois lors de l’immense incendie qui a détruit le Palais, avant dit-on, d’engloutir le fantôme dans une tornade de fumée.  France Bleu, Quand l’homme rouge hantait le château des Tuileries à Paris
  • La pie-grièche écorcheur ANNULE 2020-05-16 10:00:00 – 2020-05-16 13:00:00 Maison de site Route de chous Arjuzanx Maiosn du site Morcenx-la-Nouvelle Landes Unidivers, La pie-grièche écorcheur ANNULE Morcenx-la-Nouvelle samedi 16 mai 2020
  • Rugueuse, écorcheuse. ladepeche.fr, Petit voyage dans l'ombre de deux femmes - ladepeche.fr
  • Lauren Collin est une écorcheuse de papier. Mais elle le fait avec grâce, délicatesse, au scalpel, décollant délicatement des écailles de matière : la feuille devient un élément en volume sur lequel vient jouer la lumière. On avait découve... Télérama, 15 expositions gratuites à voir à Paris en février

Traductions du mot « écorcheur »

Langue Traduction
Anglais flayer
Espagnol desollador
Italien flayer
Allemand flayer
Chinois 抢劫者
Arabe فلاير
Portugais esfolador
Russe живодер
Japonais フレア
Basque zigortzailea
Corse flayer
Source : Google Translate API

Synonymes de « écorcheur »

Source : synonymes de écorcheur sur lebonsynonyme.fr
Partager