La langue française

Écorché, écorchée

Définitions du mot « écorché, écorchée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCORCHÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de écorcher*.
II.− Emploi adj.
A.− Dont on a enlevé la peau. Animal, lapin écorché. Synon. dépiauté, dépouillé :
1. ... ce mépris total de l'homme qui semblait habituel au pavé de Paris, céda tout d'un coup sous les hautes voûtes de fer, quand il aperçut les enfilades de bêtes écorchées, les quartiers de bœufs pendus aux crocs à perte de vue;... Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 322.
P. anal. Dénudé. Pavé, terre écorché(e). On distinguait le pied rougeâtre des falaises, mis à vif, écorché par les flots de marée (La Varende, Manants du Roi,1938, p. 206).
Loc. Écorché vif. Dont on a enlevé la peau sans le tuer.
Au fig. D'une sensibilité exacerbée. En traînant derrière soi cette moitié de corps insensible et pesante, cette moitié d'âme écorchée vive et lourde comme un membre blessé (Vialar, Brisées hautes,1952, pp. 134-135).
B.− Dont la peau a été en partie enlevée. Mains, jambes, doigts écorché(e)s. Synon. égratigné, griffé :
2. Au moment où le brancard pénètre comme un projectile à travers les sapins de la lisière, il entrouvre une seconde les yeux, cinglé par les branches, criblé de piqûres, écorché au visage, aux mains. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 753.
C.− P. anal.
1. Dont la surface a été en partie enlevée ou entaillée. Mur, sol écorché. Synon. éraflé.Tout paraissait jaune, d'un jaune affreusement triste, la terre rôtie, les moignons des tiges coupées, les chemins de campagne, bossués, écorchés par les roues (Zola, Terre,1887, p. 290).
2. Au fig.
a) Couplet, nom propre écorché. Hier, ils [les amis de Lyon] m'ont assassinée en me faisant entendre Guillaume Tell, abominablement écorché et massacré par le plus plat orchestre et les plus ignobles chanteurs que j'aie jamais entendus (Sand, Corresp.,t. 2, 1812-76, p. 27).
b) Meurtri. Cet intellectuel sensible et écorché est cruel avec son fils (Montherl., Fils personne,1943, p. 271).
III.− Substantif
A.− B.-A. ,,Statue ou dessin représentant une figure humaine ou un animal dont la peau a été enlevée de façon à bien faire ressortir les muscles, les veines et les articulations`` (Adeline, Lex. termes art, 1884). La mule que l'on m'avait assignée pour monture était rasée à mi-corps, ce qui permettait d'étudier sa musculature aussi commodément que sur un écorché (Gautier, Tra los montes,1843, p. 260).Elle habitait au Quartier Latin une chambre ornée d'écorchés, de parthénons et de stars (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 166):
3. Des écorchés de plâtre, des fragments et des torses de déesses antiques, amoureusement polis par les baisers des siècles, jonchaient les tablettes et les consoles. Balzac, Le Chef-d'œuvre inconnu,1831, p. 6.
P. métaph. La vérité est nue; mais sous le nu, est l'écorché (Valéry, Mauv. pens.,1942, p. 142).
P. anal., TECHNOL. ,,Dessin d'un appareil, d'une machine, dont l'enveloppe extérieure opaque (carter, capot, carrosserie, etc.) est partiellement ou totalement enlevée de façon à montrer la disposition interne`` (Davau-Cohen 1972).
B.− Au fig. Personne meurtrie, écorchée par les malheurs. Sensibilité d'écorché (vif). Quelle mouche a piqué Gabriel Marcel (...) Sans crier gare, il fonce sur moi dans un hebdomadaire maurrassien (...) Je voudrais lui répondre sans le blesser; la peur de faire du mal à ce frêle écorché à vif, me paralyse (Mauriac, Nouv. Bloc-notes,1961, p. 317):
4. En général, les « écorchés vifs » traitent les autres comme si ces derniers portaient une solide cuirasse; ils crient si on les effleure d'une plume de rossignol, mais ils promènent des massues au-dessus de la tête de leur prochain et sont tout surpris d'une protestation. Green, Journal,1941, p. 117.
5. ... Qu'est-ce que j'ai vraiment à m'obstiner de vivre Quand je n'ai plus sur moi que la couleur du givre L'âge dans mon visage et dans mon sang la nuit N'achèvera-t-on pas l'écorché que je suis... Aragon, Le Roman inachevé,1956, p. 235.
Prononc. et Orth. : [ekɔ ʀ ʃe]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 266. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 194, b) 547; xxes. : a) 558, b) 336.

Wiktionnaire

Adjectif

écorché \e.kɔʁ.ʃe\ masculin

  1. Qui a perdu sa peau en parlant de personnes.
    • Un genou écorché.
    • Débraillés, avinés, écorchés, les mousquetaires du roi, ou plutôt ceux de M. de Tréville, s’épandaient dans les cabarets, dans les promenades, dans les jeux publics. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
  2. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • A table, je bois dans un verre dépoli, je mange avec des couverts en métal écorché. — (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 40)

Nom commun

écorché \e.kɔʁ.ʃe\ masculin

  1. (Arts) Sculpture ou dessin d’une figure sans peau, dont on voit les muscles.
    • La mule qu’on m’avait assignée pour monture était rasée à mi-corps, ce qui permettait d’étudier sa musculature aussi commodément que sur un écorché. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Ces blocs énormes aux larges fissures transversales, veines de marbre de la montagne, sorte d’écorché terrestre où l’on peut étudier à nu l’anatomie du globe, ont des proportions qui réduisent à l’état microscopique les plus vastes granits égyptiens. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Dans Vice, il s'agit d'une auscultation des différents aspects pris par la mort dans le vivant, de visualiser les différentes peaux de ce grand théâtre immobile : corps taxidermiques, squelettes adultes et enfants, mannequins de cire, écorchés, […]. — (Frédérique Poinat, L’œuvre siamoise : Hervé Guibert et l'expérience photographique, L'Harmattan, 2008, page 267)

Forme de verbe

écorché \e.kɔʁ.ʃe\

  1. Participe passé masculin singulier de écorcher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCORCHER. v. tr.
Dépouiller un animal de sa peau. Écorcher un cheval, un bœuf, une anguille. Écorcher vif se disait d'un Supplice infligé à certains condamnés. Prov. et fig., Il faut tondre les brebis, et non pas les écorcher. Voyez TONDRE. Fam., Il crie comme si on l'écorchait, Il jette de grands cris. Cela se dit aussi d'une Personne qui se plaint beaucoup pour peu de chose. Prov. et fig., Il ressemble aux anguilles de Melun, il crie avant qu'on l'écorche. Voyez ANGUILLE. Fig. et fam., Écorcher l'anguille par la queue. Voyez ANGUILLE. Il signifie aussi Déchirer, enlever une partie de la peau d'une personne, d'un animal, ou de l'écorce d'un arbre. Vous m'avez écorché la jambe. Je me suis écorché le bras. Je me suis écorché à la main. La selle a écorché ce cheval. Les charrettes en passant ont écorché cet arbre. Fig. et fam., Écorcher une langue, La parler mal, en prononcer mal les mots. On dit de même Écorcher un mot, le nom de quelqu'un. Il signifie, par analogie, Être rude au palais, à la gorge, en parlant d'un Aliment, d'une boisson. Le pain de son, le pain dur écorche le gosier. Ce vin est si âpre, qu'il écorche le palais. Prov. et fig., Jamais beau parler n'écorcha la langue, Il est toujours bon de parler honnêtement. Fig. et fam., Écorcher l'oreille, les oreilles, Faire sur l'ouïe une impression désagréable, en parlant des Sons rudes, aigres ou discordants. Un jargon barbare qui écorche les oreilles. Une voix, une musique qui écorche les oreilles. En termes de Sculpture, il signifie Ôter du noyau d'une figure qu'on se propose de couler en plâtre, en bronze, etc., autant d'épaisseur qu'on veut en donner au plâtre, au bronze, etc. Il signifie figurément et familièrement Exiger beaucoup plus de quelqu'un qu'il n'est équitable ou raisonnable pour des droits, des salaires, des vacations, pour des marchandises, des fournitures. Cet homme d'affaires écorchait ses clients. Ce marchand est raisonnable, il n'écorche pas ses pratiques. C'est un hôtel où l'on écorche les gens. Il signifie encore figurément Tenir des propos malveillants à l'égard de quelqu'un. Écorcher son prochain. Le participe passé

ÉCORCHÉ, ÉE, se dit comme nom masculin, en termes de Peinture et de Sculpture, d'une Figure sans peau, dont on voit les muscles. L'écorché de Michel-Ange, de Houdon. Dessiner d'après l'écorché. Étudier l'écorché.

Littré (1872-1877)

ÉCORCHÉ (é-kor-ché, chée) part. passé.
  • 1Dont la peau a été enlevée. Un cheval écorché.

    Terme de blason. Animaux écorchés, animaux peints tout entiers de gueules, c'est-à-dire de couleur rouge.

  • 2Rançonné, à qui on fait payer trop cher. Il n'y a point de gîte, point d'hôtellerie où l'on soit mieux traité et moins écorché qu'on l'est à Magallon, Lesage, Guzm. d'Alfar. II, 8.
  • 3 S. m. Terme de dessin. Figure d'étude laissant voir les muscles à nu. Dessiner d'après l'écorché.
  • 4Nom vulgaire et commercial du cône strié, coquillage.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCORCHÉ. Ajoutez :
5 Fig. Amodiations à l'écorché, amodiations à court terme, ainsi dites parce que l'amodiateur écorche l'amodiataire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écorché »

→ voir écorcher
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écorché »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écorché ekɔrʃe

Évolution historique de l’usage du mot « écorché »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écorché »

  • La haine est une école d'utilité publique réservée aux écorchés vifs. De Pierre Drachline / Autopsie à vif
  • Etre producteur de disques, c'est aussi savoir écouter. Les artistes sont souvent des écorchés vifs qui préfèrent travailler avec des individus qu'avec des multinationales. De Eddie Barclay
  • En effet, une fois n'est pas coutume pour Nikos Aliagas qui avait déjà écorché le nom d'Aya Nakamura à la cérémonie de NRJ Musics Awards 2019, le présentateur, au moment de présenter Gradur a renommé l'artiste en "Gradu", séquence qui n'a pas échappé aux tweetos :  Mouv, Nikos Aliagas : après Aya Nakamura, il écorche le nom de Gradur en direct à la télé
  • Souvenez-vous. L'année dernière, en pleine émission, Nikos Aliagas avait écorché le nom d'Aya Nakamura provoquant alors un buzz sur les réseaux sociaux. Cette année, rebolote ! Alors qu'il présentait La Chanson de l'année sur TF1 le vendredi 12 juin dernier, l'animateur phare de la chaîne a rebaptisé le rappeur Gradur en le renommant "Gradu". Une séquence qui n'a évidémment pas échappé aux internautes qui ont pris un malin plaisir à se moquer de Nikos Aliagas.  , Gradur : quand Nikos Aliagas écorche son nom en direct à la télé (vidéo) - Swigg - La Radio 100% Rap Français
  • Lors de cette soirée, comme en 2018 avec Aya Nakamura pendant la cérémonie des NRJ Music Awards lorsqu’il a écorché le nom de la chanteuse en direct en prononçant “Yaka” Nakamura ce qui avait suscité une vive polémique, le présentateur télévisé a récidivé hier soir avec le nom du rappeur français, Gradur. 13OR-du-HipHop, Après Aya Nakamura en 2018, Nikos écorche le nom de Gradur à "La chanson de l'année" de TF1
  • Le journaliste de Canal+, spécialiste du foot anglais, a écorché le nom de George Floyd lors du match Manchester City-Arsenal, ce mercredi. Une partie des téléspectateurs n’a pas vraiment apprécié.  Sport24, Stéphane Guy critiqué par les internautes pour sa boulette sur George Floyd - Scan Sport

Images d'illustration du mot « écorché »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « écorché »

Langue Traduction
Anglais flayed
Espagnol desollado
Italien scorticato
Allemand enthäutet
Chinois 剥皮的
Arabe سلخ
Portugais esfolado
Russe содранной
Japonais ほつれた
Basque flayed
Corse flayed
Source : Google Translate API

Synonymes de « écorché »

Source : synonymes de écorché sur lebonsynonyme.fr

Écorché

Retour au sommaire ➦

Partager