La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « éborgner »

Éborgner

Définitions de « éborgner »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBORGNER, verbe trans.

A.− [Correspond à borgne I; le compl. d'obj. désigne un animé] Éborgner (un être humain/un animal). Le priver de l'un de ses yeux, le rendre borgne. Quel est ce cri? Le Page. − C'est la gazelle que les faucons éborgnent (Giraudoux, Ondine,1939, II, 1, p. 94):
1. L'ours n'ayant pas compris ces paroles d'un sage, Le grand lion clément lui griffa le visage Et l'éborgna; si bien que l'ours, devant témoins, Eut la honte de plus avec un œil de moins. Hugo, L'Année terrible,1872, p. 161.
Emploi pronom. réfl. Il s'est éborgné en tombant (Ac.).Emploi pronom. réciproque. Se crever mutuellement un œil (cf. Lar. 19e, Littré et Rob.).
P. exagér., fam. Éborgner qqn.Lui donner un douloureux coup sur l'œil. On étendait les bras, au hasard d'éborgner les voisins (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 61).Un vieux a failli m'éborgner avec son parapluie (Rollinat, Névroses,1883, p. 302).
P. métaph., p. plaisant., fam. Une gamine qui s'est oubliée plus d'une fois sur mes genoux, quand elle était petite! Maintenant, ça vous a une poitrine qui vous éborgne (Zola, Fortune Rougon,1871, p. 79):
2. ... notre père, charpentier de son état, (...) a fait la sottise de vouloir que son fils entrât dans la magistrature. Ah! si notre chère mère Marianne pouvait revenir dans ce monde, elle croirait être éborgnée en voyant son fils fréquenter des marquis. Il faut laisser les nobles entre eux et les vilains entre eux; ... Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 147.
Emploi pronom. réfl. Vous êtes fou, mon cher! il fait nuit comme dans un four... Pour nous éborgner, non, ma foi! je tiens à ma figure, moi! (Dumas père, Halifax,1842, V, 8, p. 9).
3. Toutes les sincères ivresses de la joie luisaient aux grimaces de ce peuple gras et trapu, qu'il s'éborgnât pour conquérir les victuailles de la distribution royale, ou qu'il se plût (...) aux faux pas des commères, et aux incongruités des enfants... Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 388.
B.− P. anal. [Le compl. d'obj. désigne un inanimé]
1. [Correspond à borgne II A 1] Éborgner une maison. ,,Élever devant elle une autre construction qui lui enlève le jour`` (Ac. 1932).
2. [Correspond à borgne II B 3 b] HORTIC. Éborgner un arbre fruitier. L'amputer des yeux inutiles avant qu'ils ne se développent en bourgeons. Laisse donc les arbres tranquilles, tu auras demain le temps de les éborgner (Arène, Contes Paris,1887, p. 88).
Prononc. et Orth. : [ebɔ ʀ ɳe]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1564 esborgnez part. passé adj. (Liebault, p. 233 ds Gdf. Compl.); 2. 1690 « (d'une maison, d'une fenêtre) boucher les ouvertures; condamner » (Fur.); 3. 1796 hortic. (Encyclop. méthod. Art aratoire et jardinage). Dér. de borgne*; préf. é-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 33.
DÉR. 1.
Éborgnage, subst. masc.,hortic. [Correspond à éborgner B 2 a] Action d'éborgner. On pratique l'éborgnage, c'est-à-dire que (...) on supprime le bouton terminal de tous les rameaux latéraux (Du Breuil, Cult. arbres,1876, p. 621). [ebɔ ʀ ɳa:ʒ] 1resattest. 1844 (Maison rustique du XIXes., t. 5, p. 102 : On nomme ebourgeonnement à sec, et quelquefois eborgnage à sec, la suppression des yeux encore endormis, au commencement de février), cf. 1845 (Besch.); du rad. de éborgner étymol. 3; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Éborgnement, subst. masc.,rare. a) [Correspond à éborgner A] Action d'éborgner; état qui en résulte. P. exagération, fam. Action de donner un douloureux coup sur l'œil. Depuis ce temps, Aristide poursuivit le malheureux Perrin dans tous les coins pour le magnétiser, et le tenant sous le péril constant d'un éborgnement (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 142).b) [Correspond à éborgner B 2] Hortic. Synon. de éborgnage (d'apr. Forest. 1946). [ebɔ ʀ ɳ əmɑ ̃]. 1resattest. 1605 éd. « état de celui qui devient borgne » (O. de Serres, Théâtre d'agric., VI, 15 ds Hug.); 1946 hortic. (Forest.); du rad. de éborgner, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe - français

éborgner \e.bɔʁ.ɲe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre borgne.
    • PHONSINE. – Allons, les enfants, apportez les meubles dans la voiture et ne cassez pas la vaisselle ou je vous éborgne les fesses, moi, qu’est pourtant une bonne mère. — (Léon Frapié, Réalisme, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 133)
    • […] ; encore sa vie fut-elle accidentellement écourtée, puisqu’il périt « de langueur » un an après avoir été éborgné par un corbeau. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Et comme le cavalier se penchait, il éborgna son valet du bout de son épée. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Le comte Michel était brave, mais malhabile. Il ne réussit, carrefour Tiquetonne, qu’à éborgner une vieille crémière auvergnate qui prenait inconsidérément le frais sur sa porte. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 15.)
  2. (Figuré) Débarrasser un arbre de ses yeux, de ses bourgeons inutiles.
  3. (Par analogie) Élever devant une maison une autre construction qui lui enlève le jour, la vue.
    • Dans les lueurs louvoyantes de la bougie, son ombre seule remuait, éborgnant la voûte, se couchant tête en bas, sur les marches. — (Joris-Karl Huysmans, En rade, La Revue indépendante, Paris, 1886)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBORGNER. v. tr.
Rendre borgne. Une branche d'arbre l'a éborgné. Il s'est éborgné en tombant. Fig., Éborgner un arbre, Le débarrasser des yeux inutiles. Par analogie, Éborgner une maison, Élever devant elle une autre construction qui lui enlève le jour.

Littré (1872-1877)

ÉBORGNER (é-bor-gné) v. a.
  • 1Rendre borgne. Il fut éborgné d'un coup de fleuret. Qui casse le museau, qui son rival éborgne, Régnier, Sat. X. Ulysse éborgna Polyphème, Perrot D'Ablancourt, Apophthegme, dans RICHELET. La petite vérole avait éborgné Phelipeaux, mais la fortune l'avait aveuglé, Saint-Simon, 28, 62.

    Par exagération, éborgner quelqu'un, lui faire grand mal à l'œil. Parbleu ! d'un coup de poing il faut que je t'éborgne, Hauteroche, Appar. tromp. III, 6.

  • 2 Par extension. Éborgner une maison, ôter le jour à une maison par quelque bâtiment qu'on fait devant.

    Terme de jardinage. Supprimer, à la taille des arbres fruitiers, les yeux inutiles qu'on ébourgeonnerait plus tard. Éborgner une brindille, en ôter l'œil terminal.

    Fig. Diminuer, rabaisser. Vous qui… vos amis épargnez Et de mauvais discours leur vertu n'éborgnez, Régnier, Sat. VII.

  • 3S'éborgner, v. réfl. Se crever un œil ou, par exagération, se faire grand mal à l'œil. Le malicieux comédien, qui était homme à s'éborgner pour faire perdre un œil à un autre, tira le pauvre marchand par le bras, Scarron, Rom. com. I, 6.

    S'éborgner, se crever un œil l'un à l'autre. … allons, messieurs, êtes-vous fous ? On n'y voit pas ; ils vont s'éborgner, par saint George ! Hugo, Marion Delorme, II, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Le cyclope eborgné, D'Achille le bouclier, Circe au chef bien peigné, Ronsard, Épisodes de l'Iliade, 924.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éborgner »

É- pour es- préfixe, et borgne ; picard, ébornifler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De borgne, avec le préfixe é-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éborgner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éborgner ebɔrnje

Évolution historique de l’usage du mot « éborgner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éborgner »

  • Le premier décrit une France “archipélisée” où le civisme républicain plie devant toutes sortes de communautarismes et d’identitarismes régionaux et religieux, et où la définition d’une identité nationale et d’un bien commun devient hautement problématique. Le second politologue insiste au contraire sur le fait que tout est en place pour l’affrontement entre le “bloc élitaire” personnifié par Macron et pétri d’euro-mondialisme et le “bloc populaire” qu’incarne de plus en plus le RN ancré sur la France d’en bas sacrifiées à la “construction” européenne. Quand on observe les événements effarants de Dijon, où des bandes de guerriers tchétchènes armés* viennent affronter à l’arme lourde on ne sait quelle bande de quartier non moins armée – tout cela sous les yeux impuissants ou complaisants d’une police plus encline éborgner des manifestants qu’à restaurer la tranquillité d’une grande ville -, quand on constate par ailleurs que Marine Le Pen s’est aussitôt rendue sur place pour “soutenir les forces de l’ordre” (quel ordre ?) et invectiver le “laxisme” supposé de Macron, on voit qu’en réalité, l’archipellisation de la France – produit de l’euro-dissolution au long cours du produire en France, des services publics, des acquis sociaux, et même de la langue française arrachée au profit du tout-anglais de la pub et du fric – conduit tout droit, par une réaction auto-immune non moins catastrophique que celle qu’engendre le coronavirus, à une empoignade fascisante et explosive : celle qui oppose une Le Pen résolue à exacerber ses thèmes liberticides et xénophobes, à un Macron plus que jamais arrimé à Bruxelles, à Berlin et à l’OTAN pour liquider les acquis du CNR et dissoudre notre pays dans un Empire euro-atlantique glacialement inhumain. AgoraVox, “Archipel français”, “Bloc contre bloc” ou convergence nationale des résistances ? par Georges Gastaud - AgoraVox le média citoyen
  • En revanche, si la capture reste un léger problème, le développeur affirme avoir réalisé de gros progrès tant du côté des combats que du visuel et de la narration. Et tant qu’à effectuer des affirmations, Swen Vincke, fondateur de Larian qui va finir par éborgner quelqu’un avec son épée, a tenu à donner rendez-vous aux joueurs et joueuses d’ici quelques jours, le 18 juin, pour présenter une nouvelle fois Baldur’s Gate III. Gamelove, Baldur’s Gate 3 - Le titre annonce sa sortie anticipée en août et donne rendez-vous pour du gameplay | Gamelove
  • Par essence, les régimes autoritaires supportent mal la contestation. Pour autant, jamais on avait assisté à un tel déferlement d’images effroyables où, devant l’œil froid des caméras, hommes et femmes sont mutilés alors qu’ils manifestent pour l’un de leurs droits les plus fondamentaux : pouvoir dire NON. Mais pourquoi les policiers, originellement censés protéger les peuples, cherchent-ils dorénavant à les éborgner ? Club de Mediapart, Paris, Hong Kong, Santiago: pourquoi éborgne-t-on les peuples? | Le Club de Mediapart
  • ce wk avec toutes ses manifs antiracistes en faveur de gens au casier long comme le bras,castaner n as pas envoyer ses 100.000 fdo,équiper de ldb,grenades lacrimo et j en passe,comme il s en vantait quand les gj manifestait pour le pouvoir d achat,par contre maintenant il incrimine ses troupes planquer dans son ministère avec son préfet en remerciements d avoir éborgner,handicapes des dizaines de gj,sans une enquête suite aux plaintes déposées,2022 approche ladepeche.fr, Violences policières : des rassemblements dans plusieurs villes de France, malgré l'interdiction des autorités - ladepeche.fr
  • Qu'attendent-ils pour interdire également d'éborgner les gilets jaunes ou de piétiner les personnes âgées ? midilibre.fr, Qu'est-ce que la technique d'interpellation policière "de l'étranglement" désormais interdite ? - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « éborgner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « éborgner »

Langue Traduction
Anglais knock out
Espagnol knockear
Italien tramortire
Allemand schlagen
Chinois 昏死
Arabe ضرب
Portugais nocaute
Russe выбить
Japonais ノックアウト
Basque kolpatu
Corse distruttu
Source : Google Translate API

Synonymes de « éborgner »

Source : synonymes de éborgner sur lebonsynonyme.fr

Éborgner

Retour au sommaire ➦

Partager