La langue française

Ébaudissement

Sommaire

  • Définitions du mot ébaudissement
  • Étymologie de « ébaudissement »
  • Phonétique de « ébaudissement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ébaudissement »
  • Citations contenant le mot « ébaudissement »
  • Traductions du mot « ébaudissement »

Définitions du mot ébaudissement

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBAUDISSEMENT, subst. masc.

Vx. Action de s'ébaudir; état de celle ou de celui qui est ébaudi. Il faut se méfier, quand on passe les ponts, du vent (...), lequel a bientôt fait d'envoyer un chapeau à la rivière, au grand ébaudissement des pages, laquais et galopins (Gautier, Fracasse,1863, p. 289).
Prononc. et Orth. : [ebodismɑ ̃]. Demi-longueur de [o] ds Passy 1914. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Ca 1200 « joie » par esbaudissement (Renaut de Montauban, 12, 31 ds T.-L.); 1762 ebaudissement (Ac.). Dér. du rad. du part. prés. de ébaudir*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

ébaudissement \e.bɔ.dis.mɑ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Action de s’ébaudir, ou état de celui qui est ébaudi.
    • A la queue du pauvre grison on a attaché un crucifix et la Bible ; ainsi à la pleine lumière du jour, pour l’ébaudissement d’une populace hurlante, l’évangile se balance à la queue d’un âne et traîne dans la boue du ruisseau. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 57)
    • Il fait si beau qu'elle ne résiste pas, elle se met toute nue au soleil… au grand esbaudissement de mon jardinier. — (Michel Tournier, Journal extime, 2002, p. 140)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBAUDISSEMENT. n. m.
Action de s'ébaudir, ou État de celui qui est ébaudi. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

ÉBAUDISSEMENT (é-bô-di-se-man) s. m.
  • Terme familier. Action de s'ébaudir ; état de celui qui s'est ébaudi.

HISTORIQUE

XVe s. Si firent lors par toute la noble ville d'Orleans grand joie et moult grands esbaudissements, quand ils se virent et connurent ainsi estre delivrés de leurs faux adversaires, Monstrelet, II, 59. Les legieretés et esbaudissements des jeunes nobles hommes, Chartier, Œuvres, p. 434.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ébaudissement »

Du verbe ébaudir et du suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ébaudir ; provenç. esbaudiment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ébaudissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ébaudissement ebodisœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ébaudissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ébaudissement »

  • La décharge électrique, cantonnée à un ébaudissement scientifique, est une promesse sur laquelle la société libérale s’est branchée. Elle n’est plus magique ni récréative et repose sur un devoir-être : sois intense et intensif ! Si bien que « de la naissance à la mort, nous évoluons au gré de la modulation de cette décharge que nous espérons et que nous redoutons ». Par extension, on veut vivre « plus vite, plus haut, plus fort ». La formule du prêtre Henri Didon (« Citius, Altius, Fortius »), élue devise olympique par le baron de Coubertin, ne vaut pas que pour l’élite sportive. L’humanité se brûle et s’abîme dans cette course. Avant d’être érigée comme concept métaphysique – « alliance de l’idée du plus ou du moins, du changement qualitatif et de l’image désirable du courant électrique » –, l’intensité est prédite par plusieurs figures. Au rockeur débridé précède le libertin rivé aux plaisirs charnels, le romantique réglé sur les humeurs et le déchaînement de la nature. « Les nuages crèvent ; le ciel est sillonné de flammes. Ô moment terrible ! » illustre lord Byron. Garcia s’amuse même d’une coïncidence : quand l’Écossais James Bowman Lindsay invente en 1835 la première ampoule électrique à incandescence, Turner peint l’orage sur Venise. Sous son pinceau, on croit deviner une « ampoule à incandescence à l’air libre ». L’impératif d’intensité est catégorique. Il est moral, scientifique, esthétique. Dans les arts par exemple, le but est désormais « de dépasser la représentation par le choc de la présence des choses ». Tout en parcourant Kant, Newton, Aristote, Bergson, Nietzsche… l’essayiste soulève d’importantes questions. Quelle soif de variation étanchons-nous avec l’intensité ? Fuyons-nous ainsi la banalité, la médiocrité ? Comment discerner ? Faut-il fatalement choisir entre vie intense et ataraxie ? À quoi ressemble l’homme intense ? Il se définirait par son contraire : le bourgeois – mou, plat, maussade, fixe, juste-milieu. Il s’en détourne, ruse, accélère. Il a horreur du vide et de la répétition, « préfiguration de l’enfer ». Il célèbre le printemps, méprise les arrière-saisons. Aveuglément, il gonfle ce monde qui n’est pourtant ni « vif ni morne ». Mais cet homme qui déborde est sans cesse rattrapé par un paradoxe : « Plus notre sentiment gagne en intensité, plus il perd en intensité. » Le réveil peut être aussi brutal. Le néocapitalisme à l’assaut du sommeil, l’idéal d’une vie sans pause, le burn-out, la dépression ne sont-ils pas le prix à payer du rêve d’intensité ? Madame de Staël confondait bonheur et intensité. Tristan Garcia nous aide à garder les yeux ouverts et constate que « l’homme intense se lasse vite ». L'Humanité, Le baiser de Leipzig et la promesse d’intensité | L'Humanité
  • La première chose digne d’ébaudissement est ces magnifiques petits pingouins en bois qui vont nous permettre de leur caser un œuf coloré dans… sous le… à l’intérieur. Le pingouin pond en couleur ce que peux savent. Tric Trac, Pengoloo, suppos de la banquise - Actualités - Tric Trac
  • Allez faire des mesures comparatives en laboratoire et revenez nous dire si votre ébaudissement persiste. iGeneration, Tirez parti du RAW pour réaliser des photos insoupçonnées avec votre iPhone | iGeneration

Traductions du mot « ébaudissement »

Langue Traduction
Anglais dumbfounded
Espagnol estupefacto
Italien interdetto
Allemand sprachlos
Chinois 傻眼了
Arabe مذهول
Portugais estupefato
Russe ошарашенный
Japonais 口あんぐり
Basque dumbfounded
Corse sturdatu
Source : Google Translate API
Partager