La langue française

Duplication

Définitions du mot « duplication »

Trésor de la Langue Française informatisé

DUPLICATION, subst. fém.

Fait de doubler et son résultat.
A.− Emplois techn.
1. BIOLOGIE
a) Présence anormale d'un segment de chromosome en plus des chromosomes complets d'une paire. Duplication ou déficience chromosomique (Cuénot, J. Rostand, Introd. à la génét.,1936, p. 73).
b) Dédoublement d'un élément vivant. Le principe de la duplication des particules vivantes ne connaît plus d'autres limites que celles de la quantité de matière offerte à son fonctionnement (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 110).
2. CHIM. Formation d'une nouvelle molécule par la réunion de deux molécules ou de deux radicaux. La duplication de la molécule suppose que les 2 chaînes peuvent se dérouler et s'enrouler sans difficulté (Privat de Garilhe, Acides nucl.,1963, p. 101).
3. GÉOM. Duplication du cube. Construction d'un cube de volume double d'un autre. Le problème de la duplication du cube (...) Hippocrate de Chio, (...) l'avait réduit à la recherche de deux moyennes proportionnelles entre le côté du cube donné et le double de ce côté (Chasles, Aperçu hist. orig. et développ. méth. géom.,1837, p. 5).
4. Procédé permettant la reproduction d'un document en un certain nombre d'exemplaires par emploi d'un document reproducteur (cliché, stencil, plaque, etc.) et d'un duplicateur (v. ce mot II) (d'apr. Tez. 1968).
B.− P. ext., rare. Cette duplication de muraille, ce puissant enveloppement d'un peuple [des guêpes] ainsi serré en lui sous sa double et forte enceinte (Michelet, Insecte,1857, p. 297).Seule la sympathie unitive peut ce paradoxe de la duplication d'existence. On copie les toilettes, les us, l'accent (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 154).
Prononc. et Orth. : [dyplikasjɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. xiiies. « réplique (de la défense au tribunal) » (Gilles de Langres, Inst. de Just., ms. S.-Om. 439, fo51b ds Gdf. Compl.); 2. 1564 (A. Paré, éd. J. F. Malgaigne, IV, X, 249a : cette fraction d'air fait double son Dont la duplication est appellée écho). Empr. au lat. impérialduplicatio « action de doubler, redoubler », cf. dupliquer. Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Nom commun

duplication \dy.pli.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action de doubler une quantité, un volume.
    • La duplication du cube, la construction en géométrie d’un cube qui est le double d’un autre.
  2. (Musique) Dans le plain-chant, action de doubler la note pénultième.

Nom commun

duplication

  1. Duplication.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DUPLICATION. n. f.
T. didactique. Action de doubler une quantité, un volume. La duplication du cube, La construction en Géométrie d'un cube qui est le double d'un autre. Il se dit aussi, en termes de Musique, dans le plain-chant, de l'Action de doubler la note pénultième.

Littré (1872-1877)

DUPLICATION (du-pli-ka-sion) s. f.
  • 1 Terme de géométrie. Action de doubler une quantité.

    Duplication du cube, problème qui consiste à construire un cube double d'un cube donné en volume et à faire cette construction sans employer d'autres instruments que la règle et le compas. Le problème des deux moyennes proportionnelles pour parvenir à la duplication du cube, qui n'a jamais pu être résolu géométriquement que par M. Descartes, Rollin, Hist. anc. t. XIII, liv. XXVII, ch. 1, p. 132, dans POUGENS.

  • 2 Terme de musique. Dans le plain-chant, sorte de périélèse qui se fait en doublant la pénultième note, lorsque cette note est du degré immédiatement inférieur à la dernière.
  • 3 Terme de botanique. Mode de multiplication particulier à quelques genres de végétaux microscopiques.

HISTORIQUE

XVIe s. Ceste fraction d'air fait double son, dont la duplication est appellée echo, Paré, IV, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DUPLICATION, s. f. terme d’Arithmétique & de Géométrie ; c’est l’action de doubler une quantité, c’est-à-dire la multiplication de cette quantité par le nombre 2. Voyez Multiplication.

La duplication du cube consiste à trouver le côté d’un cube, qui soit double en solidité d’un cube donné : c’est un problème fameux que les Géometres connoissent depuis deux mille ans. Voyez Cube.

On prétend qu’il fut d’abord proposé par l’oracle d’Apollon à Delphes, lequel étant consulté sur le moyen de faire cesser la peste qui desoloit Athenes, répondit qu’il falloit doubler l’autel d’Apollon qui étoit cubique. C’est pourquoi, dit-on, on l’appella dans la suite le problème déliaque. Nous ne prétendons point garantir cette histoire.

Eratosthenes donne à ce problème une origine plus simple. Un poëte tragique, dit-il, avoit introduit sur la scene Minos élevant un monument à Glaucus ; les entrepreneurs donnoient à ce monument cent palmes en tout sens ; le prince ne trouva pas le monument assez digne de sa magnificence, & ordonna qu’on le fît double. Cette question fut proposée aux Géometres, qu’elle embarrassa beaucoup jusqu’au tems d’Hippocrate de Chio, le célebre quadrateur des lunules (voyez Lunule) ; il leur apprit que la question se reduisoit à trouver deux moyennes proportionnelles, comme on le verra dans un moment.

Dans la suite l’oracle de Delphes demanda qu’on doublât l’autel d’Apollon ; les entrepreneurs, pour exécuter l’ordre du dieu, consulterent l’école platonicienne, qui, comme l’on sait, faisoit une étude & une profession particuliere de la Géométrie. Il n’est pas vrai, comme Valere Maxime le raconte, que Platon ait eu recours à Euclide pour résoudre la question : ce ne pouvoit être à Euclide le géometre qui a vêcu cinquante ans après lui ; ce ne peut être à Euclide de Megare, qui n’étoit occupé que de chimeres & de subtilités dialectiques. Voyez Dialectique. Ce pouvoit être à Eudoxe de Cnide, qui étoit contemporain de Platon ; mais outre que l’histoire n’en parle pas, on sait que Platon donna une solution très-simple du problème ; elle ne suppose que la géométrie élémentaire ; & Platon étoit assez instruit & assez grand génie, pour trouver tout seul cette solution sans le secours de personne.

Ce problème ne peut être résolu qu’en trouvant deux moyennes proportionnelles entre le côté du cube & le double de ce côté : la premiere de ces moyennes proportionnelles seroit le côté du cube double. En effet si on cherche deux moyennes proportionnelles x, z, entre a & 2a, a étant le côté du cube, on aura ou , &  ; d’où l’on tire , c’est-à-dire que le cube dont le côté est x, sera double du cube dont le côté est a, Voyez Moyenne proportionnelle.

Les Géometres, tant anciens que modernes, ont donné différentes solutions de cette question ; on en peut voir plusieurs dans les élémens de Géométrie du P. Lamy, & dans le liv. X. des sections coniques de M. de l’Hopital. Mais toutes ces solutions sont méchaniques. Ce qu’on demande dans ce probleme, c’est de trouver par des opérations géométriques & sans tâtonnement le côté du cube que l’on cherche. On ne peut en venir à bout par le seul secours de la regle & du compas ; car l’équation étant du troisieme degré, ne peut être résolue par l’intersection d’une ligne droite & d’un cercle, l’équation qui résulte de cette intersection ne pouvant passer le second degré ; mais on peut y parvenir, en se servant des sections coniques, par l’intersection d’un cercle & d’une parabole ; car il n’y a qu’à construire l’équation cubique . On peut aussi y employer des courbes du troisieme degré (voyez Construction & Equation) ; à l’égard des autres moyens dont on s’est servi pour résoudre ce problème, ils consistent dans différens instrumens plus ou moins compliqués, mais dont l’usage est toûjours fautif & peu commode. La façon la plus simple & la plus exacte de résoudre la question, seroit de supposer que le côté du cube donné est exprimé en nombres ; par exemple, si l’on veut que ce côté soit de dix pouces, alors en faisant a=10, & tirant la racine cube de ou 2000 (voyez Approximation & Racine), on aura aussi près qu’on voudra la valeur de x : cette solution suffira, & au-delà, pour la pratique. Il en est de ce problème comme de celui de la quadrature du cercle, qu’on peut résoudre sinon rigoureusement, du moins aussi exactement qu’on veut, & dont une solution exacte & absolue seroit plus curieuse qu’elle n’est nécessaire.

M. Montucla, très-versé dans la Géométrie ancienne & moderne, & dans leur histoire, vient de publier un ouvrage intitulé : Histoire des recherches sur la quadrature du cercle, &c. avec une addition concernant les problèmes de la duplication du cube & de la trisection de l’angle. L’auteur a détaillé avec soin & avec exactitude dans cet ouvrage, ce qui concerne l’histoire de la duplication du cube, & c’est le seul point dont nous parlerons ici, réservant le reste pour les mots Quadrature & Trisection. M. Montucla remarque avec raison que la solution du problème donnée par Platon, étoit mechanique & avec tâtonnement ; que celle d’Architas étoit au contraire trop intellectuelle & irréductible à la pratique ; que Menechme disciple de Platon & frere de Dinostrate si connu par sa quadratrice (voyez Quadratrice), donna une solution géometrique de ce problème, en employant les sections coniques ; mais que cette solution avoit le défaut d’employer deux sections coniques, au lieu de n’en employer qu’une seule avec un cercle, comme a fait depuis Descartes, voy. Construction, Courbe, Equation, Lieu, &c. M. Montucla parle ensuite de la solution d’Eudoxe de Cnide, dont il ne reste plus de trace, & qu’un commentateur d’Archimede semble avoir déprimé mal-à-propos, si on s’en rapporte à Eratosthenes, beaucoup meilleur juge. Ce dernier nous apprend que la solution d’Eudoxe consistoit à employer de certaines courbes particulieres, telles apparemment que la conchoïde, la cissoïde, &c. ou d’autres semblables. Eratosthenes donna aussi une solution du problème ; mais cette solution, quoiqu’ingénieuse, a le défaut d’être méchanique, ainsi que celles qui furent données ensuite par Héron d’Alexandrie & Philon de Byzance, & qui reviennent à la même, quant au fond. Apollonius en donna une géométrique & rigoureuse, par l’intersection d’un cercle & d’une hyperbole. Nicomede qui vivoit vers le second siecle avant J. C. entre Eratosthenes & Hipparque, imagina, pour résoudre ce problème, sa conchoïde. M. Montucla explique avec clarté & avec facilité, l’usage que Nicomede faisoit de cette courbe pour résoudre la question dont il s’agit ; & l’usage encore plus simple que M. Newton a fait depuis de cette même courbe dans son Arithmétique universelle, pour résoudre la même question. Pappus qui vivoit du tems de Théodose, avoit réduit le problème à une construction qui peut avoir donné à Dioclès l’idée de la cissoïde, supposé, comme cela est vraissemblable, que Diocles ait vêcu après Pappus. La solution de Dioclès par le moyen de la cissoïde, est très-simple & très-élégante, d’autant plus que la cissoïde est très-aisée à tracer par-plusieurs points, & que M. Newton a donné même un moyen assez simple de décrire cette courbe par un mouvement continu. Voilà l’abregé des recherches historiques de M. Montucla sur ce problème, dont nous parlerons plus au long à l’article Moyenne proportionnelle : voyez aussi Mesolabe. Nous saisissons avec plaisir cette occasion de rendre la justice qui est dûe à l’ouvrage de M. Montucla ; il doit prévenir favorablement les Géometres pour l’histoire générale des Mathématiques que promet l’auteur, & que nous savons être fort avancée. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « duplication »

Provenç. duplicatio ; espagn. duplicacion ; ital. duplicazione ; du latin duplicationem, de duplicare, doubler (voy. DOUBLER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin duplicatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin duplicatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « duplication »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
duplication dyplikasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « duplication »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « duplication »

  • Au cours de leur évolution plusieurs espèces eucaryotes ont subi une duplication complète de leur génome. On parle alors de paléoploïdie. Par exemple, chez la levure (Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures sont employées pour la fabrication du vin, de la bière, des...) du boulanger (Le boulanger est spécialisé dans la fabrication du pain, de ses dérivés, de la viennoiserie.), Saccharomyces cerevisiae son génome s´est dupliqué il y a 100 millions d´années. Le génome de nombreuses plantes est polyploïde. On peut citer le blé (« Blé » est un terme générique qui désigne plusieurs céréales appartenant au genre Triticum. Ce sont des...) qui est hexaploïde (6 copies de son génome). Récemment, une collaboration franco-italienne a permis de séquencer le génome de la vigne (Les vignes sont des lianes de la famille des Vitaceae. Ce sont des plantes du genre Vitis largement cultivées pour leur fruit en grappes, le raisin, dont on tire un jus, le moût, qui devient du vin...), Vitis vinifera qui révéla que l´ancêtre des plantes dicotylédones a subi plusieurs évènements de duplication de son génome après la divergence des plantes monocotylédones et dicotylédones ; la plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou...) ancestrale dicotylédone devait être hexaploïde. L´hypothèse émise serait que cette duplication du génome est à l´origine de la radiation (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement électromagnétique (par exemple : infrarouge) ou par...) des plantes dicotylédones. Techno-Science.net, 🔎 Duplication (génétique) - Définition et Explications
  • Market.us récemment révélé Flacons dentaires de duplication étude de recherche marketing qui offre un aperçu de l’analyse en profondeur sur l’étendue des affaires bien connu et populaire en même temps à côté des perspectives attendues à venir du marché et des tendances à la hausse sur le marché. Flacons dentaires de duplication rapport D’analyse de Marché Plus fournit les perspectives organisées de l’entreprise en considérant des options comme Flacons dentaires de duplication croissance du marché, le volume de consommation, les tendances du marché et Flacons dentaires de duplication structure des prix de l’industrie tout au long du montant prévu 2020-2029. boursomaniac, Global Flacons dentaires de duplication Market Demande 2020, Croissance, Opportunités, Principaux Acteurs Clés - boursomaniac
  • Dans les tests avec COVID-19, le daclastavir a interrompu la synthèse du matériel génétique viral, entraînant le blocage de la duplication du virus. Maroc Diplomatique, Brésil : les médicaments contre l'hépatite C empêchent la duplication du coronavirus
  • La recherche a également mis en évidence la puissance d’un processus évolutif appelé duplication de gènes en tandem, ou la copie accidentelle de l’ADN. Dans un événement de duplication en tandem, un seul gène est répliqué par erreur lors de la reproduction, ce qui fournit aux organismes un nouveau matériel génétique qui peut être sélectionné au fil du temps afin d’assurer des fonctions géniques spécialisées. Daily Geek Show, Les plantes sont des chimistes hors pair, comme le révèle l'ADN du gardénia
  • Une méthode de duplication qui ne fonctionne qu'avec des objets de taille 2 x 1, mais qui permet aux plus pressés d'obtenir rapidement des clochettes. Et pour cause, il vous suffit pour cela de dupliquer des modèles miniatures de requin, vendus 45 000 clochettes/unité chez Méli et Mélo. Et si vous n'avez pas encore de modèles de requin, il vous suffit de quelques minutes de voyage dans le temps, d'une pêche fructueuse et d'une conversation avec Pollux pour en obtenir un. Quitte à user des techniques mises à disposition par le jeu, autant toutes les utiliser d'un coup.  , Animal Crossing New Horizons : vous pouvez de nouveau dupliquer vos objets, on vous explique comment !
  • La duplication des idées reste un « must » en matière d’Innovation Participative. S’il peut s’avérer compliqué de trouver une nouvelle idée, il suffit parfois d’aller simplement regarder si une idée mise en place dans un service peut être dupliquée dans un autre service. Il s’agit cependant de savoir comment la dupliquer et implique que tous les services soient informés des idées innovantes. Il est en conséquence incontournable donc de créer un système permettant d’avoir accès aux idées des autres. Chacun pourra ainsi s’inspirer et s’enrichir des idées des autres et même solliciter leur aide pour les aider à les mettre en place. Pour faciliter la communication des idées, on peut utiliser l’intranet de l’entreprise ou un site web dédié qui permettent de réunir toutes les idées, de présenter toutes les facettes de la mise en place, les difficultés rencontrées et les retombées positives de l’idée pour le service ou l’entreprise. Il est possible aussi d’organiser des séances de brainstorming avec l’auteur afin de voir comment il serait possible de la dupliquer. Des événements spécifiques peuvent également être lancés comme des challenges liés à la duplication des idées pour pouvoir les dupliquer avec brio. Ils donnent l’opportunité de communiquer sur les bonnes pratiques des différents services et donc de regarder les idées déjà implantées. Si une idée est dupliquée dans un secteur, vous pouvez également communiquer et la mettre en valeur auprès des autres responsables de l’Innovation Participative afin qu’ils regardent s’il est possible de les dupliquer dans d’autres entités.  Dynamique-Mag.com, La duplication des idées

Images d'illustration du mot « duplication »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « duplication »

Langue Traduction
Anglais duplication
Espagnol duplicación
Italien duplicazione
Allemand vervielfältigung
Chinois 复制
Arabe الازدواجية
Portugais duplicação
Russe дублирование
Japonais 複製
Basque bikoizketa
Corse duplicazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « duplication »

Source : synonymes de duplication sur lebonsynonyme.fr

Duplication

Retour au sommaire ➦

Partager