La langue française

Drave

Définitions du mot « drave »

Trésor de la Langue Française informatisé

DRAVE1, subst. fém.

BOT. Petite plante herbacée de la famille des Crucifères qui pousse notamment dans les Alpes. La petite éclaire, la grande éclaire, la pâquerette, l'herbe d'or, la drave et la cardamine étalaient leurs fleurs (Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 359).
Prononc. et Orth. : [dʀa:v]. Ds Ac. 1762 avec la var. draba. On relève également cette var. sous sa forme francisée drabe ds Besch. 1845. Étymol. et Hist. 1598 (P. A. Matthioli, Commentarii [trad. de l'ital.], Bâle, p. 431 d'apr. J. Camus, Étude de lexicol. bot. ds R. de bot., t. 3, p. 131). Empr., en raison de la nature du texte cité supra, à l'ital.draba (dep. 1540 d'apr. DEI; cf. 1550, Mattioli ds Batt.) plutôt qu'à l'esp. draba (EWFS2). L'ital. et l'esp. draba sont empr. au lat. drabe, lui-même empr. au gr. δ ρ α ́ ϐ η. Bbg. Kidman (J.). Les Emprunts lexicol. du fr. à l'esp. des origines jusqu'à la fin du xves. Paris, 1969, pp. 87-88.

DRAVE2, subst. fém.

Région. (Canada). Transport de troncs d'arbres flottés; p. méton. époque de l'année où il s'effectue. Synon. flottage.La voix de la grande rivière avait commencé de se faire entendre. Elle annonçait le temps de la drave (F.-A. Savard, Menaud Maître-Draveur,Montréal, Fides, 1971 [1937], p. 36):
La nuit, Émilie rêve que ses frisettes sont des copeaux blonds, tout tournés, et que Gabriel les coupe avec de grands ciseaux pour les jeter dans la rivière. Ensuite, le jeune homme, sautant d'un copeau à l'autre, à l'aide d'une gaffe, se livre à la drave, sous les yeux effrayés d'Émilie. A. Hébert, La Robe de Corail,Automne 1938 ds Le Torrent, Montréal, HMH, 1973, p. 113.
P. méton.
Ensemble de troncs ainsi transportés. Au printemps, la drave recouvrait le fleuve de ses trains de bois flottés (...) que les draveurs (...) dirigeaient de méandres en méandres (Genevoix, Routes avent.,1958, p. 103).
Chantier de flottage. Votre frère Égide va revenir de la drave avec deux, trois cents piastres pour le moins (Hémon, Chapdelaine,1916, p. 72).
Prononc. : [dʀa:v]. Étymol. et Hist. 1909 (Dionne). Déverbal de draver*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Straka (G.). En relisant Menaud, maître-draveur. In : [Mél. Imbs (P)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, no1, pp. 265-294.

Wiktionnaire

Nom commun 1

drave \dʁav\ féminin

  1. (Botanique) Genre de crucifères généralement alpines.
    • La drave vernale est appelée mignonnette par les jardiniers.

Nom commun 2

drave \dʁav\ féminin

  1. Méthode pour transporter des troncs d'arbres par flottage sur un cours d'eau, un fleuve.
  2. Ensemble d'activités de manipulation des troncs d'arbres coupés en billes (billots, pitounes…) pour les trier, les ramener à l'eau ou les rediriger vers un endroit (ex.: vers des baunes, moulins à scie ou papetières), dans le transport du bois par flottage. La drave se pratique par des draveurs et des cajeux.

Forme de verbe

drave \dʁav\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de draver.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de draver.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de draver.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de draver.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de draver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DRAVE (dra-v') s. f.
  • Terme de botanique. Genre de crucifères la plupart alpines. La drave vernale, dite par les jardiniers mignonnette ; on la nomme aussi quelquefois piloselle.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DRAVE, (la) Géog. mod. riviere d’Allemagne dont la source est dans le cercle de Baviere, & qui se jette dans le Danube.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « drave »

(Nom 1) De l’italien draba → voir dragée et droue.
(Nom 2) Déverbal sans suffixe de draver issu de l’anglais to drive devenu drave à l’oreille des francophones.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « drave »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
drave drav

Évolution historique de l’usage du mot « drave »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « drave »

  • Est-ce que les figures du bûcheron, du draveur et du conteur signifient encore quelque chose pour les adolescents d’aujourd’hui ? Est-ce qu’ils savent qu’il y a à peine 60 ans, la majorité des Québécois étaient peu éduqués et devaient pratiquer des métiers de porteurs d’eau pour survivre et subvenir aux besoins de leurs nombreux enfants ? Est-ce qu’ils ont conscience de la fulgurante évolution qui s’est opérée au Québec en à peine trois générations ? C’est ce que je suis allé vérifier avec mes fils au magnifique parc national de la Jacques-Cartier, haut lieu d’histoire et de beauté. Le Devoir, Au pays des draveurs | Le Devoir
  • Par ailleurs, deux nouveaux sentiers ont été aménagés dans le secteur de la pointe Opémican, où se poursuit la restauration des bâtiments historiques du poste de drave. La Presse, Abitibi-Témiscamingue : camping hors pair au parc Opémican
  • Aux extrémités du barrage, des abris présentent d’intéressantes photos d’archives sur la drave — qui ne s’est terminée qu’en 1987 ! — et sur le barrage, maintes fois éprouvé par des sursauts de la nature. Nous traversons la rivière Malbaie par le barrage et nous grimpons jusqu’au belvédère. Nous prenons alors la mesure du sommet auquel nous nous mesurerons le lendemain. Le Devoir, L’Acropole-des-Draveurs en défi familial | Le Devoir
  • Le 21 juillet dernier, Simon Rodrigue a rencontré d’anciens draveurs au Musée du bûcheron de Grandes-Piles afin qu’ils puissent raconter leurs souvenirs. L'Hebdo du St-Maurice, Un film pour raconter l'histoire de la drave - L'Hebdo du St-Maurice
  • Mais on est loin du temps où les draveurs allaient « travailler sur la gappe », une expression d’une autre époque qui nous fait revivre une partie de l’histoire de la région. Le Droit, Quand les draveurs travaillaient sur la gappe | Notre histoire | Chroniques | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • La drave, présente au siècle dernier, a complètement disparu. Radio-Canada.ca, De la drave au iPad : un siècle d'évolution forestière | Fureteur nord-ontarien | Radio-Canada.ca
  • « Gatineau est le nid du phénomène industriel qui a donné naissance à la drave et aux cageux et qui a ensuite permis au Québec de se développer », insiste Alexandre Pampalon, président d’A.B.C. Stratégies, l’organisme qui mène actuellement le dossier dans le but d’obtenir une reconnaissance nationale pour ces hommes hors de l’ordinaire qui ont marqué l’imaginaire collectif par leur courage et leur témérité.  Le Droit, Draveurs et cageux, héros nationaux de l’Outaouais | Société | Actualités | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Le drave et la coupe manuelle du bois symbolisent les métiers de la forêt d'antan. Radio-Canada.ca, Travailler dans le bois dans les années 60 | Radio-Canada.ca

Images d'illustration du mot « drave »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « drave »

Langue Traduction
Anglais drive
Espagnol manejar
Italien guidare
Allemand fahrt
Chinois 驾驶
Arabe قيادة
Portugais dirigir
Russe водить машину
Japonais ドライブ
Basque drive
Corse cunduce
Source : Google Translate API

Synonymes de « drave »

Source : synonymes de drave sur lebonsynonyme.fr

Drave

Retour au sommaire ➦

Partager