La langue française

Drag

Sommaire

  • Définitions du mot drag
  • Étymologie de « drag »
  • Phonétique de « drag »
  • Évolution historique de l’usage du mot « drag »
  • Citations contenant le mot « drag »
  • Images d'illustration du mot « drag »
  • Traductions du mot « drag »
  • Synonymes de « drag »

Définitions du mot « drag »

Trésor de la Langue Française informatisé

DRAG1, subst. masc.

Vieux
A.− Course simulant une chasse à courre, dans laquelle les cavaliers suivent un chef de file dont le cheval, pour figurer la bête traquée, traîne, attaché à sa queue, un objet quelconque (p. ex. une peau de renard) pour le faire reconnaître. Nos anglomanes courent des drag (Larch.Suppl.1880, p. V):
... tu me vois, à la maison, avec mon frère, mon père, obligé de monter à cheval, de suivre les « drags » ... Mauriac, Trois récits,1929, p. 112.
B.− Mail-coach (dans lequel les dames suivaient ce genre de courses). Le piqueur en redingote rouge d'un drag soufflait dans sa longue trompette (Hamp., Champagne,1909, p. 217).
Berline pour voyageurs, attelée d'au moins quatre chevaux (d'apr. St-Riquier-Delp. 1975). Dans la journée, vers deux heures, on attelait le grand drag (G. Ohnet ds Guérin1892).
C.− Loc. Journée des drags (Rob. et Lar. Lang. fr.). Journée de courses, à Auteuil, où l'on se rendait en drag.
Prononc. : [dʀag]. Homon. drague. Étymol. et Hist. Cf. drag2.

DRAG2, subst. masc.

TECHNOL. ,,Nom anglais du frein qui se trouve sur certains moulinets de pêche`` (Schreiner 1975).
P. anal. Le wagon de la poste qui me suivait a déraillé, s'est cassé, a cassé la tête, aux employés, et la mienne aurait été compromise si ce wagon cassé n'eût fait un drag très puissant qui a arrêté le train (Mérimée, Lettres ctesse de Boigne,1870, p. 188).
Rem. Ce dernier sens est absent des dict. habituellement consultés.
Prononc. Cf. drag1. Étymol. et Hist. 1. 1859, 6 avr. « équipage d'un mail-coach » (Le Sport p. 1 c. 3 ds Bonn.); 2. 1863, 18 nov. « chasse de renard à la piste; sorte de chasse à courre » (Débats p. 1 c. 5, ibid.); 3. 1870 « frein » (Mérimée, loc. cit.). Subst. angl. drag (déverbal de to drag « traîner » cf. draguer) attesté ds NED en partic. au sens de « véhicule tiré à la main » (dep. 1755), « véhicule tiré par des chevaux » (dep. 1820); terme de vén. dep. 1700 au sens de « piste, trace (en parlant du renard) », dep. 1851 « chasse de renard à la piste » et enfin comme terme nautique « ce qui ralentit la marche d'un navire » dep. 1708 d'où le sens de « frein sur certains moulinets » dep. 1907 (NED Suppl.2). Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun 1

drag \dʁaɡ\ masculin

  1. (Péjoratif) Travesti masculin.

Nom commun 2

drag \dʁaɡ\ masculin

  1. Chasse à courre.
  2. Voiture hippomobile dans laquelle les femmes pouvaient suivre la chasse.

Verbe

drag \dræɡ\ transitif ou intransitif

  1. Draguer le fond de l’eau.
  2. Trainer.
  3. Trainer des pieds.
  4. Se trainer, se déplacer lentement.
  5. Tirer une bouffée de cigarette.

Nom commun

drag \dræɡ\

  1. Frein.
  2. Quelque chose ou quelqu’un de barbant, d’ennuyant.
    • This party is such a drag.
  3. (Familier) Costume de travesti.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « drag »

(Nom commun 1) De l’anglais drag (« homme portant des habits de femme »).
(Nom commun 2) Emprunt à l’anglais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Verbe)
  • (Sens 1) (fin du XIVe siècle) De draggen (« trainer un grapin au fond d’une rivière, d’un lac »)[1].
  • (Sens 2) (fin XVe siècle) Du vieux norrois draga ou d’une variante dialectale de l’anglo-saxon dragan (« tirer »), tous deux provenant du proto-germanique *draganan (« trainer, tirer »), lui-même probalement issu du proto-indo-européen *dhregh- (« tirer, trainer au sol »)[1].
  • (Sens 3) (Vers 1580)[1]
  • (Sens 4) (Vers 1660)[1]
  • (Sens 5) (1914)[1]
(Nom commun)
(Vers 1300) De dragge (« filet à draguer »), peut-être d’origine scandinave (comparer avec le vieux norrois dragga (« charge ») et le suédois dragg (« grapin »)) ou de l’anglo-saxon dræge (« filet à draguer »), apparenté à dragan (« trainer »). (À partir de 1708) Désigne quelque chose attaché à un corps en mouvement pour ralentir sa progression.[1]
  • (Sens 1) (1795)[1]
  • (Sens 2) (1813) Provient peut-être de l’analogie avec quelque chose que l’on doit trainer et qui ralenti[1].
  • (Sens 3) (1870) Peut-être issu du jargon du théâtre. Un autre hypothèse est le terme yiddish trogn (« porter un vêtement ») issu de l’allemand tragen[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « drag »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
drag dra

Évolution historique de l’usage du mot « drag »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « drag »

  • Les drag queens auront 10 épisodes pour démontrer leurs talents en chant, en danse, en théâtre, en personnification, en confection de costumes et en improvisation. La meilleure d’entre elles remportera un prix de 100 000 $. Radio-Canada.ca, Canada’s Drag Race : démystifier l’art d’être drag queen | Radio-Canada.ca
  • En apprenant qu’elle faisait partie des 12 Canadiennes sélectionnées, Kiara a été renversée. « C’est quelque chose de très gros, dit-elle. Je sais que ma vie va changer à partir de la diffusion [de l’émission]. Dans le monde de la drag, les gens connaissent Mado Lamothe au Québec et sûrement Rita Baga, mais peu d’émissions parlent de nous. Ça nous met sur une plateforme grand public. » La Presse, Les drag queens montent au front
  • Auparavant cantonné à quelques bars des villages gais de la planète, l’art du drag a connu une explosion de popularité depuis quelques années. Un attrait qui n’est sûrement pas étranger au succès spectaculaire de la télé-réalité RuPaul’s Drag Race, où des drag queens compétitionnent en espérant se distinguer. , Fierté: l'art du drag pour réunir les francophones | ONfr+
  • Sherry Pie avait clairement le potentiel nécessaire pour remporter la couronne. Elle a un passé de comédienne et a notamment travaillé dans une compagnie de théâtre dans le Nebraska. Mais ses actes ne seront pas sans conséquence, et sa carrière en tant que drag queen semble désormais ruinée. Pendant toute la saison 12, la candidate a été plus ou moins coupée au montage – et encore davantage dans l'épisode sponsorisé par Disney, dans lequel chacune s'est habillée aux couleurs de La Reine des neiges. Mais par respect pour ses adversaires, et pour celle qui a déjà été élue douzième descendante officielle de RuPaul Andre Charles, la diffusion a été maintenue... , RuPaul's Drag Race saison 12 : Retour sur le terrible scandale Sherry Pie - Purepeople
  • Avec sa crinière blonde, son maquillage exubérant et son jeu outrancier déconstruisant sans cesse le féminin et les conventions, la drag queen Divine a marqué la culture LGBT autant que le cinéma indépendant. Si bien que le magazine People l’élira “la drag queen du centenaire”. Les Inrockuptibles, Loewe rend hommage à la drag queen Divine
  • Elue "drag queen du centenaire” par le magazine People, Divine - née sous le nom de Harris Glenn Milstead - était une actrice et chanteuse américaine reconnue pour ses rôles dans les films Pink Flamingos, Hairspray, Lust in the Dust. Et c'est pour son impact laissé sur la pop culture que le directeur artistique de Loewe, Jonathan Anderson, a décidé de la mettre à l'honneur dans sa nouvelle collection capsule inspirée des looks de la drag queen : t-shirts imprimés, mini-jupes, robes à plumes et chaussures plateformes. 15 % des bénéfices des ventes seront reversés à l’association Visual Aids qui promeut et aide les artistes séropositifs. Glamour, Mode : Loewe rend hommage à la drag queen Divine | Glamour
  • La situation s'est rapidement détériorée pour la drag queen ayant marqué le coeur de plusieurs, résultant en l'annonce, à peine quelques heures plus tard, de son décès. Nightlife, Tante Gaby, drag queen et icône de la communauté LGBTQ+ montréalaise, s'éteint à 57 ans | Nightlife

Images d'illustration du mot « drag »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « drag »

Langue Traduction
Anglais drag
Espagnol arrastrar
Italien trascinare
Allemand ziehen
Chinois 拖动
Arabe سحب
Portugais arrastar
Russe бремя
Japonais 引っ張る
Basque arrastatu
Corse trascinà
Source : Google Translate API

Synonymes de « drag »

Source : synonymes de drag sur lebonsynonyme.fr
Partager