La langue française

Doucine

Définitions du mot « doucine »

Trésor de la Langue Française informatisé

DOUCINE, subst. fém.

A.− MUS. ANC. Instrument à anche, proche du hautbois, dont le fût percé de cinq à huit trous se termine par un pavillon évasé. On y entend tour à tour les orgues, le cornet d'Allemagne, la doucine, un motet, des flûtes, un luth avec des voix, des tambourins (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 12).
B.− TECHNOLOGIE
1. Moulure formée de deux arcs de cercle, l'un convexe en haut, l'autre concave en bas, terminant ordinairement les corniches en architecture et employé comme ornementation en menuiserie. Doucine droite, renversée; moulure à doucine. Meuble T.S.F. (...) socle à doucine (Catal. de jouets [Bazar de l'Hôtel de ville], 1936) :
Cette grandeur impersonnelle et voulue est principalement obtenue par des structures rectilignes : des vastes surfaces planes se coupent à angles droits. Meubles et sièges présentent des arêtes vives, que rien ne dissimule. La mouluration est bannie; aucun chanfrein, aucune doucine, ne vient amortir l'angle d'un meuble. Si quelques moulures subsistent, elles sont d'une pauvreté telle qu'elles perdent tout intérêt décoratif. Viaux, Le Meuble en France,1962, p. 133.
2. [P. anal. de forme] Rabot de menuisier utilisé pour faire des moulures et dont le fer a la forme d'une doucine.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., DG, Guérin 1892, Rob., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [dusin]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1280 douçaine « instrument de musique » (Adenet Le Roi, Cleomades, éd. A. Henry, 7256); ca 1450 doucine (Présentation des joyaux, 108, Picot et Nyrop, Nouv. rec. de farces, p. 187 ds Gdf.), signalé comme ,,vieux mot`` ds Trév. 1752-1771; 2. 1520-37 archit. doulcine (Sagredo, Raison d'archit. antique, 12 vo, Paris ds Cah. lexicol., t. 18, pp. 106-107); 3. 1755 « rabot de menuisier » (Encyclop.). Dér. du rad. fém. de doux, douce*; suff. -ain(e)* supplanté par -in* (v. Nyrop t. 3, § 165, 20). Bbg. Archit. 1972, p. 128, 206. − Lew. 1960, p. 308, 314, 331. − Quem. 2es. t. 3, 1972.

Wiktionnaire

Nom commun

doucine \du.sin\ féminin

  1. (Ornement) Moulure ondoyante, concave par le haut et convexe par le bas.
    • La mouluration est bannie; aucun chanfrein, aucune doucine, ne vient amortir l'angle d'un meuble.
    • La doucine : son dessin de profil est la succession de deux portions d’arc de cercle en sens opposé. — (David Mugniery, Cédric Pruvost, Menuiseries du bâtiment, 20104)
  2. (Par extension) (Menuiserie) Rabot dont la lame a la forme appropriée pour faire une doucine.

Forme de verbe

doucine \du.sin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de douciner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de douciner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de douciner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de douciner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de douciner.

Nom commun

doucine \Prononciation ?\ féminin

  1. Hautbois, flute.
    • L'ung du flageol, l'autre de la doulceyne
      fera danser aupres de la fontaine
      les pastoures.
    • sonnerent les haulx boys, fluttes, cornets, doulcines, buccines et plusieurs autres sortes d'instruments. — (1542)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOUCINE. n. f.
T. d'Architecture. Moulure ondoyante, concave par le haut et convexe par le bas.

Littré (1872-1877)

DOUCINE (dou-si-n') s. f.
  • 1 Terme d'architecture. Moulure de corniche moitié convexe et moitié concave, qui se nomme aussi gueule droite ou renversée suivant sa position.

    Rabot dont le menuisier se sert pour pousser des moulures.

    Ouverture de croisée dont la coupe est faite en doucine.

  • 2Ancien nom d'une œuvre d'orfévrerie. Les calices seront marqués et contre-marqués au bouge, fausse coupe et couvercle ; les vases, suages ou doussines (sic) forgées, et carrés du pied, seront marqués du poinçon du maître, Règlem. orf. 30 déc. 1679.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DOUCINE, terme d’Architecture, V. Moulure.

Doucine, (Menuis.) est une espece de rabot qui sert à faire des moulures. Voyez Pl. du Menuisier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « doucine »

Dans la langue du XVe et du XVIe siècle, doucine, doulcine signifiait une trompette (sans doute de doux, à cause de sa douceur) ; il est possible que le nom de la trompette ait, à cause de sa forme, passé à l'ouvrage d'orfévrerie, puis de là à l'architecture.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l'ancien français doucine (« hautbois au bec évasé ») → voir doux, douce et -in.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De doux avec le suffixe -ine : « instrument qui produit un doux son » → voir clairon : « qui produit un son clair ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « doucine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
doucine dusin

Évolution historique de l’usage du mot « doucine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « doucine »

  • Écuelle couverte en argent. Angers 1706-1708. Maître Orfèvre : Philippe Daller, reçu en 1676. Le corps uni à oreilles découpées ornées de lambrequins, fleurons et volutes sur fond amati. Elle est gravée sur le bord « Re Guierinière ». Le couvercle à doucine souligné d’une frise de godrons, reçoit un anneau mobile, orné de deux dauphins ciselés, sur une terrasse ornée de lambrequins rayonnants. Diam. : 17,2 cm Larg. aux anses : 29,5 cm Poids : 678 g. Petite déformation au couvercle, manque le bouton à l’extrémité d’une des oreilles. Estimation : 3 500 – 4 000 euros. Le magazine des enchères, L’orfèvrerie, un marché exigeant | Le magazine des enchères
  • Les moulures les plus courantes sont la doucine (ogee, dans le jargon du métier), la plinthe, la cimaise et le lambris. La doucine s'installe au périmètre d'une pièce, à l'arête du mur et du plafond afin d'adoucir, d'où son nom, cet angle droit et d'ajouter une impression de hauteur à l'espace. , Les moulures : à ajouter avec discernement - HABITATION - Construction Estrie - Estrieplus.com - Le journal Internet

Traductions du mot « doucine »

Langue Traduction
Anglais ogee
Espagnol conopial
Italien ogee
Allemand ogee
Chinois og
Arabe حلية معمارية
Portugais ogee
Russe гусек
Japonais オジー
Basque ogee
Corse ogee
Source : Google Translate API

Synonymes de « doucine »

Source : synonymes de doucine sur lebonsynonyme.fr

Doucine

Retour au sommaire ➦

Partager