La langue française

Déprécation

Définitions du mot « déprécation »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPRÉCATION, subst. fém.

Prière faite avec instance et soumission pour obtenir le pardon d'une faute et détourner un châtiment :
Ah! quand Jésus clamait vers son Père : « Pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font » (...) une pareille déprécation d'agonie dut aller infiniment au delà de ce qui peut être conçu ou pressenti par les hommes ou par les Esprits des cieux. Bloy, Le Salut par les Juifs,1892, p. 54.
En partic. Prière adressée, au milieu d'un discours, à une divinité ou à une personne pour obtenir une faveur spéciale ou pour écarter un malheur.
Prononc. et Orth. : [depʀekasjɔ ̃]. Ds Ac. 1718 puis 1762-1932. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. deprecaciun « prière » (Psautier d'Oxford, CXXXIX, 7 ds T.-L.). Empr. au lat. class. deprecatio « action de détourner par des prières, action de solliciter ». Fréq. abs. littér. : 5.

Wiktionnaire

Nom commun

déprécation \de.pʁe.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (Rhétorique) Figure oratoire par laquelle on appelle du bien ou du mal sur quelqu’un.
    • Selon Fontanier, la déprécation consiste à « demander avec ardeur et avec instance ce qu’on désire, et à le demander par les moyens les plus propres à toucher, à fléchir, à persuader ». — (Centre d’études des communications de masse de l’École pratique des hautes études, Communications, Numéro 16, 1970)
  2. (Religion) Prière faite avec soumission pour obtenir le pardon d’une faute.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPRÉCATION. n. f.
T. de Rhétorique. Figure oratoire par laquelle on appelle du bien ou du mal sur quelqu'un. Il se dit aussi d'une Prière faite avec soumission pour obtenir le pardon d'une faute.

Littré (1872-1877)

DÉPRÉCATION (dé-pré-ka-sion) s. f.
  • 1Prière faite avec soumission pour obtenir le pardon d'une faute.
  • 2 Terme de rhétorique. Figure par laquelle on s'interrompt au milieu d'un discours pour demander aux dieux d'écarter un malheur ou un danger. Par exemple dans Phèdre de Racine, IV, 4, Thésée dit : Qu'on appelle mon fils, qu'il vienne se défendre : Qu'il vienne me parler, je suis près de l'entendre. Ne précipite pas tes funestes bienfaits, Neptune… Ce dernier vers forme une déprécation.

HISTORIQUE

XIVe s. Teles plaintes et teles deprecations font ceulx qui mettent leur estude et leur cure vers teles choses, Oresme, Eth. 124.

XVIe s. Après les deprecations, oraisons et ceremonies faites par mon dit sieur cardinal, Du Bellay, M. Mém. t. VI, p. 164, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉPRÉCATION, s. f. (Belles-lettres.) figure de Rhétorique, par laquelle l’orateur implore l’assistance, le secours de quelqu’un, ou par laquelle il souhaite qu’il arrive quelque punition ou quelque grand mal à celui qui parlera faussement de lui ou de son adversaire. Celle-ci s’appelle plus proprement imprécation. Voyez Imprécation.

Cicéron donne un bel exemple de la déprécation proprement dite, dans ce morceau de l’oraison pour Déjotarus : hoc nos metu, Cæsar, per fidem & constantiam & clementiam tuam libera, ne residere in te ullam partem iracundia suspicemur. Per dexteram te istam oro, quam vegi Dejotaro hospes hospiti porrexisti, istam, inquam, dexteram, non jam in bellis & præliis quam in promissis & fide firmiorem. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « déprécation »

Lat. deprecatio, de deprecari, signifiant demander avec prières, détourner par des prières ; de la préposition de, et precari (voy. PRIER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin deprecatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déprécation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déprécation deprekasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « déprécation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déprécation »

  • (*) Inclus la quote part des résultats en équivalence, la déprécation de 3,85 M€ des incorporels de la division distribution, la dépréciation sur stocks pour 1,5 M€ , EUROMEDIS GROUPE : Résultats 2018 - Jeudi 25 Avril 2019 | Zone bourse
  • Dans les détails, la délégation de boulangers a proposé deux tarifs : 1 500 livres libanaises pour 800 grammes de « rabta » (paquet) de pain blanc, ou 2 000 livres pour 1 kg avec la prise en charge des coûts de distribution. Début mai, Raoul Nehmé a plafonné le prix de vente finale du pain au consommateur à 1 500 livres le kilo, qui s’applique aux boulangers et aux distributeurs. Les boulangers estiment que la hausse de leurs coûts – provoquée notamment par dépréciation de la livre (voir par ailleurs) – rend nécessaire un ajustement du prix payé par le consommateur final et que le ministère est compétent pour fixer. Mais le ministre juge les marges de la filière assez importantes pour justifier son refus de céder à leur demande. Le président du syndicat des propriétaires des boulangeries industrielles, Antoine Seif, et celui des boulangeries, Ali Ibrahim, ont tous deux démissionné entre mars et avril. Le Liban traverse depuis plusieurs mois une crise économique, doublée d’une déprécation de la livre. L'Orient-Le Jour, Sit-in des propriétaires de boulangerie devant le ministère de l’Économie - L'Orient-Le Jour
  • Au total, le coût du risque ressort à 142,7 millions de dinars, contre 177,4 millions en 2018. Compte tenu de la hausse du PNB et de la baisse des dotations de couverture des déprécations, le coût du risque en pourcentage du PNB passe de 37,5% en 2018 à 23,7% en 2019. ilboursa.com, La STB Bank double son bénéfice en 2019 à 157 millions de dinars
  • Les pertes de valeurs d’actifs portent massivement sur le domaine de l’exploration-production de gaz de pétrole, activité dont Engie a décide de se retirer, et sur les activités de gaz naturel liquéfié (GNL) affectées par la crise pétrolière. Cela représente 4,3 milliards d’euros de déprécations. usinenouvelle.com/, La transformation bas carbone d’Engie entraîne une perte de 4,6 milliards d'euros en 2015 - L'Usine Energie

Traductions du mot « déprécation »

Langue Traduction
Anglais deprecation
Espagnol deprecación
Italien deprecazione
Allemand missbilligung
Chinois 弃用
Arabe إهمال
Portugais depreciação
Russe неодобрение
Japonais 非推奨
Basque kenduz
Corse deprecazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « déprécation »

Source : synonymes de déprécation sur lebonsynonyme.fr

Déprécation

Retour au sommaire ➦

Partager