La langue française

Déhonté

Sommaire

  • Définitions du mot déhonté
  • Étymologie de « déhonté »
  • Phonétique de « déhonté »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déhonté »
  • Citations contenant le mot « déhonté »
  • Traductions du mot « déhonté »

Définitions du mot déhonté

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉHONTÉ, ÉE, adj.

Rare, vieilli. [En parlant d'une pers. ou d'un trait de la personnalité] Sans plus aucune honte, sans pudeur. Synon. usuels éhonté, impudent.Ces Verrès déhontés, à d'infâmes maîtresses Offrant le prix honteux de dix ans de bassesses (Michaud, Printemps proscrit,1803, p. 110).Soumettant à tout prix son orgueil déhonté (Lamartine, Chute,1838, p. 984).La Couette qu'on l'app'lait (...) déhontée, ça oui! et guère farouche aux hommes (Martin du G., La Gonfle,1928, III, 1, p. 1219).
Prononc. et Orth. : [deɔ ̃te]. H aspiré ds Littré et Passy 1914. Cf. déhanché. Admis ds Ac. 1835 et 1878. Étymol. et Hist. 1174-78 (E. de Fougères, Manieres, éd. Kremer, 139 ds T.-L.). Dér. de honte*; préf. dé-*; suff. -é. Fréq. abs. littér. : 8. Bbg. Gohin 1903, p. 306.

Wiktionnaire

Adjectif

déhonté

  1. Sans plus aucune gêne ni aucune pudeur.
    • C'est un fripon déhonté. — (Charles d'Héricault, La France révolutionnaire, 1789-1889, 1889)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉHONTÉ (dé-hon-té, tée) adj.
  • Qui est sans honte, sans pudeur. Une femme déhontée. Voyez cet homme déhonté Qui va portant dans tout son voisinage Et son impudent verbiage Et son caractère effronté, Delille, Convers. II.

    Substantivement. Quelle déhontée ! Ces déhontés.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mahomès les maudie et lor crestienté ; Car, s'il le pueent faire, tout somes deshonté, Ch. d'Ant. V, 27.

XVIe s. Aussi, depuis qu'un homme est deshonté, à grande peine se peut-il amender, parce que la honte retire autant de gens du peché que la conscience, Marguerite de Navarre, Nouv. XLI. Ces encheriments deshontez, que la chaleur premiere nous suggere en ce jeu, Montaigne, I, 225. Il estoit si deshonté qu'il ne luy chaloit d'estre vituperé, Amyot, Alc. 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déhonté »

Dé… préfixe, et honte. Th. Corneille a dit déhonter pour déshonorer : Comment ! dans un château dont l'antiquité brille, Venir de guet-apens déhonter une fille ! Palsgrave, p. 19, remarque que l'h est aspirée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déhonté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déhonté deɔ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « déhonté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déhonté »

  • La fortune publique est entre les mains de ce fripon déhonté qui n'a pas plus de morale que les dissipateurs escrocs. Le problème avec la richesse c’est que plus on en a, plus on en veut. , Les 8 milliards attribués à Hady Niangandou, « le djo walaki ». – Malijet
  • La fortune publique est entre les mains de ce fripon déhonté qui n’a pas plus de morale que les dissipateurs escrocs. Le problème avec la richesse c’est que plus on en a, plus on en veut. , Le Système Boubou Cisse : Une gouvernance basée sur la corruption et l’inaction ! – Malijet

Traductions du mot « déhonté »

Langue Traduction
Anglais of shame
Espagnol de vergüenza
Italien di vergogna
Allemand der schande
Chinois 的耻辱
Arabe من العار
Portugais de vergonha
Russe стыда
Japonais 恥の
Basque lotsaz
Corse di vergogna
Source : Google Translate API
Partager