La langue française

Défeuillé

Sommaire

  • Définitions du mot défeuillé
  • Étymologie de « défeuillé »
  • Phonétique de « défeuillé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « défeuillé »
  • Images d'illustration du mot « défeuillé »
  • Traductions du mot « défeuillé »
  • Synonymes de « défeuillé »

Définitions du mot « défeuillé »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFEUILLER, verbe trans.

Vieilli. Dépouiller une plante de ses feuilles; p. ext. dégarnir une fleur de ses pétales. Synon. usuel effeuiller.L'ondée abat et défeuille la fleur (Lamart., Chute,1838, p. 883).En défeuillant vos rameaux, chantez, magnanarelles! (Lamart., Cours litt.,1859, p. 267).
Emploi pronom. Perdre ses feuilles ou ses pétales. Cet arbre se défeuille (Ac.1932).Dans un vase, des fleurs se défeuillaient (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1424).
P. métaph. Les lénitives histoires, les douces malvacées de l'auteur anglais se défeuillèrent (Huysmans, À rebours,1884, p. 177).C'est l'Automne prodigieux Où se défeuillent les étoiles (Montesquiou, Hort. bleus,1896, p. 283).
Rem. 1. ,,Aujourd'hui ce verbe n'est guère usité qu'au participe passé et à la forme pronominale`` (Lar. Lang. fr.). La docum. offre des ex. de défeuillé, ée, part. passé employé comme adj. Qui a perdu ses feuilles. Les arbres étaient à demi défeuillés (R. Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 792). P. compar. plaisante. Mon carnet de chèques défeuillé comme un platane à l'automne (Arnoux, Écoute, 1923, p. 165). 2. On rencontre ds la docum. a) Défeuillement, subst. masc., néol. d'aut. Action de dépouiller une plante de ses feuilles; résultat de cette action, en emploi fig. Et la feuille et le fruit et le défeuillement Et les rameaux cueillis (Péguy, Tapisserie N.-D., 1913, p. 689). Non attesté ds les dict. b) Défeuillaison, subst. fém. ,,Chute des feuilles d'un arbre, époque à laquelle elle arrive`` (Littré). Quasi-synon. défoliation. Accueilli par Ac. Compl. 1842 et la plupart des dict. gén. c) Défeuillage, subst. masc. Action d'ôter les feuilles d'une plante pour favoriser la maturation des fruits. Accueilli par Lar. 19e-Lar. Lang. fr. et Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [defœje], (je) défeuille [defœj]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Av. 1262 intrans. « perdre ses feuilles (d'un arbre) » (Rutebeuf, La Griesche d'hiver, 1 ds Œuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t. 1, p. 521). Dér. de fueiller « se couvrir de feuilles » 1181-91 (Chr. de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 70); préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 8 (défeuillé : 12). Bbg. Gohin 1903, p. 253 (s.v. défeuillé).Sauvageot (A.). Latinisation et écon. In : [Mél. Michéa (R.)]. Ét. Ling. appl. 1971, no2, pp. 119-120.

Wiktionnaire

Adjectif

défeuillé \de.fœ.je\

  1. Qui a perdu ses feuilles.
    • La campagne, encore verte et riante, mais défeuillée en partie et déjà presque déserte, offrait partout l’image de la solitude et des approches de l’hiver. — (Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries d'un promeneur solitaire 2)
    • Des arbres fruitiers en éventail sur des fils de fer, ou bien en espalier, s’étalaient à la grande lumière, un peu défeuillés, là seulement pour le fruit. — (Alphonse Daudet, Maison à vendre, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, pages 185-186)
    • Sous les arbres à demi défeuillés, des statues de nymphes frissonnaient dans l’ombre humide, semée de pâles lumières. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 317)
    • Enfin, ils purent aborder dans une sorte de golfe où s’était arrondie une petite prairie rousse portant quelques noisetiers défeuillés et des touffes de buis. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 345)

Forme de verbe

défeuillé \de.fœ.je\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe défeuiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFEUILLER. v. tr.
Dépouiller de ses feuilles. Cet arbre se défeuille.

Littré (1872-1877)

DÉFEUILLÉ (dé-feu-llé, llée, ll mouillées) part. passé.
  • Qui a perdu ses feuilles. La campagne, encore verte et riante, mais défeuillée en partie et déjà presque déserte, offrait partout l'image de la solitude et des approches de l'hiver, Rousseau, Promen. 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « défeuillé »

De feuille, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défeuillé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défeuillé defœile

Évolution historique de l’usage du mot « défeuillé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « défeuillé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « défeuillé »

Langue Traduction
Anglais stripped
Espagnol despojado
Italien nudo
Allemand ausgezogen
Chinois 剥离
Arabe جردت
Portugais despojado
Russe раздетый
Japonais 剥がした
Basque biluztu
Corse strisciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « défeuillé »

Source : synonymes de défeuillé sur lebonsynonyme.fr
Partager