La langue française

Déculotter

Définitions du mot « déculotter »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCULOTTER1, verbe trans.

A.− Enlever la culotte ou le pantalon. Le petit a envie de « sier ». Le frère aîné le mène parmi les troncs d'arbres, le déculotte, lui relève la chemise (Renard, Journal,1900, p. 1192).Au cours des rafles les policiers allemands déculottent les hommes pour découvrir les circoncis (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 123):
... et la Mouquette elle-même, qui restait d'ordinaire la bonne camarade de ses galants, s'enrageait après celui-là, le traitait de bon à rien, parlait de le déculotter, pour voir s'il était encore un homme. Zola, Germinal,1885, p. 1426.
Rem. La docum. atteste l'emploi adj. du part. passé. Elle [la République] devrait lui ordonner de venir baiser publiquement le cul de Grévy déculotté sur le seuil de l'Élysée : l'héritier de Napoléon obéirait (Goncourt, Journal, 1879, p. 32).
Emploi pronom. réfl. Et il arriva à Lapoulle un accident, un tel bouleversement d'entrailles, qu'il se déculotta, sans avoir le temps de gagner la haie voisine (Zola, Débâcle,1892, p. 249).Tintin est comme ça (...). Il n'en est pas à se gêner de se déculotter devant les filles, et alors ça, je peux dire que je l'ai vu (Aymé, Jument,1933, p. 238).
P. anal. ou p. métaph. Ils avaient une façon obscène de déculotter leur main, de rabattre leur gant (Sartre, Mur,1939, p. 78).
B.− Au fig. ou p. métaph.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Faire avouer. Toutes mes félicitations, tout de même, au point de vue technique, pour la façon dont vous avez « déculotté » Schmidt (P. Nord, Peloton d'exécution 1944,Paris, Le Livre de poche, 1970, p. 88).
Rem. Lar. Lang. fr. et Quillet 1965 attestent l'emploi pronom. réfl. au sens de ,,dire, révéler ce que l'on voulait tenir caché`` (Lar. Lang. fr.).
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose] Révéler publiquement. Est heureux étalant si fort et comme déculottant son bonheur (J. Richepin, Le Cadet,1890, p. 154).Les moins fous se prennent à leur tour, à briser les syntaxes patiemment élaborées par leurs ancêtres, à déculotter les mots habillés par les académies (Morand, Magie noire,1930, p. 55).
Prononc. et Orth. : [dekylɔte], (je) déculotte [dekylɔt]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1739, 28 juill. se déculotter « ôter sa culotte » (De Brosse, L'Italie il y a cent ans, éd. R. Colomb, Paris, 1836, t. 1, p. 158 : Il y a une grande salle au bout de laquelle est une pierre où les banqueroutiers vont se déculotter et frapper à cul nu; au moyen de ce, voilà leurs dettes payées); 1749 déculotté part. passé adj. (d'Argenson, Mém., III, 248, Bibl. elz. ds R. Hist. litt. Fr. t. 9, p. 476); 2. mil. xxes. se déculotter « révéler ce qu'on voulait tenir caché » (d'apr. Lar. Lang. fr.); [1894 fig. déculotter sa pensée « dire, parler » (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., p. 82)]; 3. 1972 pop. « perdre son assurance au moment d'agir » (Lar. Lang. fr.). Dér. de culotte*; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 30.

DÉCULOTTER2, verbe trans.

Déculotter une pipe. Gratter la couche noirâtre qui se forme dans le fourneau d'une pipe.
Rem. Attesté par Lar. encyclop., Quillet 1965, Rob., Lar. Lang. fr.
P. métaph. Me reconnaîtras-tu? J'ai une barbe qui me tient toute la figure et l'Asie Mineure vient de me reculotter la peau. Constantinople va me la déculotter, mais j'espère que la Grèce me la reculottera (Flaub., Corresp.,1850, p. 110).
Prononc. et Orth. Cf. déculotter1. Étymol. et Hist. : 1850 « retirer le dépôt formé dans le foyer d'une pipe » ici fig. (Flaub., loc. cit.). Dér. de culotter* (une pipe); préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe 1

déculotter \de.ky.lɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépouiller de la culotte et par extension du pantalon.
    • Elle se fit déculotter avant le début de la fessée.
    • Monsieur l’curé a des culottes
      Des culottes de velours noir
      Des culot– papa
      Des culot– maman
      Des culottes de velours noir.
      — (Le Vieux Curé de Paris, chanson)
  2. (Par analogie) Ôter la peau ; dépouiller.
    • La rainette, atteinte en plein flanc, écartait les pattes […]
      — Faut l’attraper, proposa Lebrac. Avec une perche on l’amènera tout doucement jusqu’au bord : ensuite de quoi on la déculottera et on la fera cuire sur la braise pour la boulotter.
      — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (Figuré) Faire avouer.
  4. (Par extension) Révéler en public.

Verbe 2

déculotter \de.ky.lɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ôter la couche noirâtre ou brunâtre qui s’est formée dans une pipe, dans une marmite, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCULOTTER. v. tr.
Dépouiller de la culotte et, par extension, du pantalon.

Littré (1872-1877)

DÉCULOTTER (dé-ku-lo-té) v. a.
  • Ôter la culotte. On l'avait déculotté.

    Se déculotter, v. réfl. Ôter sa culotte. On le força de se déculotter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCULOTTER. Ajoutez :

En Normandie, un homme déculotté, un homme qui, pour éviter la poursuite de ses créanciers, se sépare de biens d'avec sa femme, qui dès lors porte, comme on dit, les culottes, Delboulle, Gloss. de la vallée d'Yères, p. 104.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déculotter »

(Date à préciser) De dé- et de culotter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déculotter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déculotter dekylɔte

Évolution historique de l’usage du mot « déculotter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déculotter »

  • Ça, c’est ce qu’on appelle déculotter un gardien de but! TVA Sports, À VOIR: déculotter un gardien 101 - TVA Sports
  • Faut-il revisiter le système électoral ?Il est bien clair que l’ivresse de lait n’est pas une simple figure de style en politique tant elle frise la démence, la délinquance et même l’immoralité. Nos juristes véreux et obnubilés par la partisannerie et le fanatisme, peuvent encore continuer à se déculotter au mépris de l’objectivité scientifique en optant pour l’interprétation erronée des textes de lois. Le comble, c’est qu’ils ignorent que la substance de la politique n’est pas que juridique, mais un mixage de plusieurs sciences où la sociologie politique et la psychologie sociale sont de grands déterminants dans la définition de la légitimité d’un pouvoir. , [Fini le règne des confessions religieuses] CENI : Un Nom…Un Homme, Christopher Ngoyi Mutamba !
  • L’ancien du Canadien de Montréal a profité d’une savante passe du défenseur Shea Theodore pour déculotter le gardien Ben Bishop. Pacioretty et Theodore ont aussi récolté une mention d’aide chacun, plus tôt dans le match. Tout comme ses coéquipiers, Mark Stone a terminé sa soirée de travail avec deux points.  Le Journal de Montréal, Max Pacioretty démontre tout son talent | JDM
  • Cette fois, Perron a profité d’une échappée pour déculotter le gardien Connor Hellebuyck et mener les siens à un gain de 5 à 4 face aux Jets, vendredi soir, à Winnipeg.  Le Journal de Montréal, David Perron, l’homme qui fait la différence | JDM

Traductions du mot « déculotter »

Langue Traduction
Anglais undress
Espagnol desnudo
Italien spogliarsi
Allemand entkleiden
Chinois 脱衣服
Arabe خلع ملابسه
Portugais despir
Russe раздевать
Japonais 服を脱ぐ
Basque biluzten
Corse spoglia
Source : Google Translate API

Synonymes de « déculotter »

Source : synonymes de déculotter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déculotter »

Déculotter

Retour au sommaire ➦

Partager