La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « datte »

Datte

Définitions de « datte »

Trésor de la Langue Française informatisé

DATTE, subst. fém.

BOT. Baie oblongue dont la peau rouge jaunâtre recouvre une chair sucrée, nourrissante, contenant un noyau dur, allongé, sillonné d'un côté, convexe de l'autre. Datte muscade, datte fourrée (cf. dattier ex.) :
1. Ces élatés s'entr'ouvrent, et il sort de chacun d'eux une grappe, ou régime de fleurs qui se changent en fruit lorsqu'elles ont été fécondées par les fleurs du palmier mâle. Ces fruits, appelés dattes, sont de la forme de la bouche, disposés deux à deux sur des cordons en zigzag; chaque grappe en porte près de deux cents, qui sont verts dans leur croissance et dorés dans leur maturité. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 66.
Au fig.
Des dattes! [Formule de refus] Des clous!
Rem. Attesté ds Quillet 1965, Lar. Lang. fr. Cf. Esn. 1966 : ,,Des prunes! des queues! [travail fait pour] des queues [de cerises]!``.
C'est comme des dattes! C'est impossible (d'apr. Riv.-Car. 1969).
N'en pas fiche une datte. Ne pas travailler :
2. Mais, ce 11 juillet, c'est Paris au ralenti, les gens qui partiront dans trois semaines, et qui déjà « partent » moralement en n'en fichant plus une datte, comme le rond-de-cuir qui à onze heure moins cinq pose la plume et cesse le travail, parce qu'il doit quitter le bureau à onze heure et demie. Montherlant, Les Célibataires,1934, p. 830.
Prononc. et Orth. : [dat]. Ds Ac. 1694-1932. Fait partie des 12 mots en [-at] qui s'écrivent avec 2 t : batte, baratte, blatte, chatte, cul-de-jatte, datte, jatte, latte, matte (métall.), natte, patte et ratte (femelle du rat) (cf. Ortho-vert 1966, p. 181). Homon. date. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 date (Roman d'Alexandre, éd. Elliott Monographs, t. II, branche III, 3301); 1575 prune de datte (A. Thevet, La Cosmographie universelle, X, 17 ds Hug.); 1600 prune datte (O. de Serres, Le Théâtre d'agriculture, VI, 26 ds Hug.); 1606 datte (Nicot); 2. loc. c'est comme des dattes! 1886 (Courteline, Les Gaîtés de l'escadron, p. 222). Empr. à l'a. prov. datil (apr. 1288 ds Rayn.; Dauzat 1973; FEW t. 3, p. 2 b; Bl.-W.5, 1rehyp.) plutôt qu'à l'ital. dattero (av. 1342 ds Batt.; REW3, no2457; FEW, loc. cit.; Bl.-W.52ehyp.) convenant moins bien du point de vue phonét.; l'a. prov. et l'ital. sont issus du lat. dactylus « datte » lui-même empr. au gr. δ α ́ κ τ υ λ ο ς « doigt » à cause de la forme allongée du fruit. L'intermédiaire d'une lang. rom. est nécessaire pour expliquer la forme fr. (cf. Fouché, p. 816). Fréq. abs. littér. : 136. Bbg. Quem. Fichier. − Sain. Lang. par. 1920, p. 382.

Wiktionnaire

Nom commun - français

datte \dat\ féminin

  1. Fruit comestible du palmier-dattier (Phoenix dactylifera), oblong, de quatre à six centimètres de long, contenant un noyau allongé, marqué d’un sillon longitudinal.
    • Je me rendis avec les chefs militaires aux tentes de Si Saïd, où on nous servit une collation de dattes et de lait de chamelle, une vieille tradition nomade sans doute. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 132)
    • Les dattes représentent la principale production du dattier et elles sont, sans nul doute, ce qui justifie l’intérêt porté à cette espèce par les populations. La datte est un aliment de grande valeur énergétique… — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères, page 986)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DATTE. n. f.
Fruit du dattier. Datte fraîche. Datte sèche. Sirop de dattes.

Littré (1872-1877)

DATTE (da-t') s. f.
  • 1Fruit du dattier.
  • 2Sorte de coquillage dit plus souvent dactyle. Malheur aux dattes qui viennent à être rencontrées par d'autres dattes ; car celles-ci ne manquent pas de les percer pour se nourrir de leur substance, Bonnet, Contempl. nat. 12e part. ch. 27.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et toute autre maniere d'aigrun, dates, figues, et toute maniere de reisins, Liv. des mèt. 32. Datle, Ass. Jérus. II, 176.

XVIe s. Les fruits soient raisins, pruneaux, amandes, dactes, Paré, XX, 25. Autre viande que prunes, ne sont les dattes et mirabolans, et toutesfois pour merveille l'on nous les apporte des païs orientaux et meridionaux, De Serres, 683. Le palmier produit l'exquise prune datte, qu'on nous envoie de la Barbarie, De Serres, 715. Figues, prunes, datils, pignolats, noisettes…, De Serres, 842.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DATTE, s. f. (Botan.) fruit du palmier-dattier, sur lequel je trouve dans Kæmpfer des détails dont le précis doit avoir place ici, avec d’autant plus de raison, que cet habile voyageur a bien vû ce dont il a parlé.

Les dattes qu’on devroit écrire dactes, & qu’on appelle en latin dactyli, sont des fruits cylindriques, communément de la grosseur du pouce, de la longueur du doigt, de la figure d’un gland, revêtus d’une pellicule mince de différente couleur, d’ordinaire roussâtre, dont la pulpe ou la chair, bonne à manger, est grasse, ferme, d’un goût vineux, doux ; elle environne un gros noyau cylindrique, dur, & creusé d’un sillon dans sa longueur.

Lorsque les dattes sont mûres, on en distingue trois classes, selon leurs trois degrés de maturité. La premiere est de celles qui sont prêtes à mûrir, ou qui sont mûres à leur extrémité ; la seconde contient celles qui sont à moitié mûres ; la troisieme renferme celles qui sont entierement mûres.

On cueille ces trois classes en même tems, de peur qu’elles ne se meurtrissent en tombant d’elles-mêmes : on ne peut pas différer de cueillir celles qui sont entierement mûres ; à l’égard de celles qui approchent de leur maturité, elles tomberoient en peu de jours, si on n’avoit soin d’en faire la récolte en même tems. Les paysans montent donc au haut des palmiers, cueillent avec la main les dattes qui sont parvenues à l’un de ces trois degrés de maturité, & ils laissent seulement sur l’arbre celles qui sont encore vertes, pour les cueillir une autre fois. Quclques-uns secouent les grapes, & font tomber les dattes dans un filet qui est au-dessous ; cette maniere s’observe pour les palmiers qui sont les moins hauts. On fait la récolte des dattes à automne en deux ou trois reprises, jusqu’à ce qu’on les ait toutes cueillies, ce qui prend deux à trois mois.

On fait trois classes de ces fruits selon le degré de leur maturité, & on les expose au soleil sur des nattes de feuilles de palmier, pour achever de les sécher. De cette maniere elles deviennent d’abord molles, & se changent en pulpe : bien-tôt après elles s’épaississent de plus en plus, jusqu’à ce qu’elles ne soient plus sujettes à se pourrir. Leur humidité abondante se dissipe, sans quoi on ne pourroit les conserver facilement, au contraire elles se moisiroient & deviendroient aigres.

Dès que les dattes sont seches, on les met au pressoir pour en tirer le suc mielleux, & on les renferme dans des outres de peaux de chevre, de veau, de mouton, ou dans de longs paniers faits de feuilles de palmiers sauvages en forme de sacs. Ces sortes de dattes servent de nourriture au peuple, ou bien après en avoir tiré le suc, on les arrose encore avec ce même suc avant que de les renfermer ; ou enfin on ne les presse point, & on les renferme dans des cruches avec une grande quantité de syrop ; ce sont celles-là qui tiennent lieu de nourriture commune aux riches.

Tous ces différens fruits s’appellent par les Arabes tamar, par les Medecins latins caryotæ, & par les Grecs δάκτυλοι, φονικο-βάλανοι, mots qui signifient simplement dattes. On les distingue par ces expressions, des dattes qui sont seches & ridées, que l’on apporte de Syrie & d’Egypte en Europe. Celles-ci ont été séchées sur l’arbre même, ou cueillies lorsqu’elles étoient prêtes à mûrir, & ensuite percées, enfilées & suspendues pour les faire sécher.

Après avoir fait la récolte de ces dattes, & les avoir séchées de la maniere que nous venons de le dire, on en tire par l’expression un syrop gras & doux, qui tient lieu de beurre, & qui sert de sauce & d’assaisonnement dans les nourritures.

On tire ce syrop de plusieurs façons. Les uns mettent une claie d’osier sur une table de pierre ou de bois inclinée, & font un creux au plancher pour y placer un vase de terre propre à recevoir le syrop : ensuite ils chargent ces claies d’autant de dattes seches qu’elles en peuvent contenir. Ces dattes pressées par leur propre poids, & macérées pendant quelques jours par la chaleur, laissent échapper beaucoup de liqueur qui coule dans le vase de terre. Ceux qui veulent avoir une plus grande quantité de syrop, serrent de tems en tems les claies avec des cordes, & mettent dessus de grosses pierres. Ces dattes étant ainsi dépouillées entierement de la plus grande partie de leur miel, sont renfermées dans des instrumens propres à les conserver. On réitere cette opération, qui se fait en plein air, jusqu’à ce qu’on ait exprimé le suc de toutes les dattes.

Les Basréens & les autres Arabes, qui ont une plus grande quantité de palmiers, ont bien plûtôt fait ; car à la place de pressoirs ils se servent de chambres ouvertes par le haut, planchéïées ou couvertes de plâtre battu, dont les murailles sont enduites de mortier, qu’ils recouvrent de rameaux pour éviter la malpropreté : ils y portent les dattes, & ils en tirent le syrop, qui tombe dans des bassins qu’ils ont pratiqués au-dessous. Si la quantité de syrop ne répond pas à leurs desirs, ils versent de l’eau bouillante sur ces dattes, afin de rendre plus fluide le suc mielleux & épais qu’elles contiennent.

Ceux qui habitent les montagnes & qui n’ont pas de palmiers, tirent le syrop d’une autre maniere. Ils pilent les dattes, que les habitans du pays des palmiers ont déjà fait passer au pressoir ; ils les font bouillir dans une grande quantité d’eau, jusqu’à ce qu’elles soient réduites en pulpe, dont ils ôtent les ordures, & qu’ils font bouillir jusqu’à la consistence de syrop ; mais ce syrop n’est pas comparable pour la bonté à celui que l’on retire par le moyen des claies.

Les dattes fournissent aux habitans des pays chauds, soit sans apprêt, soit par les différentes manieres de les confire, une nourriture salutaire & très-variée. Les anciens, selon le témoignage de Strabon, jettoient de l’eau sur les dattes pour en tirer du vin, ce que l’on pratique encore dans la Natolie, rarement à la vérité & en cachette, parce que cela est séverement défendu par la religion de Mahomet. Mais on en distille plus souvent un esprit ; & quoiqu’il soit aussi défendu, on le fait passer sous le nom de remede pour soulager les crudités & les coliques d’estomac : & afin de mieux guérir ces maux, les gens riches ajoûtent avant la distillation, de la squine, de l’ambre & des aromates ; mais le commun du peuple y met de la racine de réglisse & de l’absynthe, ou de la petite racine du vrai jonc odorant, ou de la sémentine de Turquie. Voilà l’usage principal que l’on tire des dattes pour la nourriture & le luxe, dans tous les pays chauds où les dattiers prosperent, c’est-à-dire dans l’Asie, dans l’Afrique, & dans les Indes.

La principale vertu medicinale de ce fruit consiste dans sa légere astriction. L’expérience a appris que c’est par cette qualité que les dattes rendent la force à l’estomac, arrêtent le flux de ventre qui vient du relâchement des fibres, & fortifient les intestins : c’est par leur douceur mêlangée d’astriction, qu’elles secourent assez efficacement dans la toux, en adoucissant les organes du poumon. C’est encore à cette même vertu que l’on doit rapporter les bons effets qu’elles produisent, appliquées extérieurement. Enfin c’est par ces qualités qu’elles sont quelquefois utiles dans les maladies des reins & de la vessie. Prosper Alpin détaille tout cela. Dioscoride parmi les anciens, est un de ceux qui s’est le plus étendu à exalter les vertus medicinales des dattes ; & les modernes en le copiant, suivant leur coûtume, ont encore renchéri sur ses éloges : c’est pourquoi on a fait entrer les dattes dans le looch de santé, le syrop résomptif, les especes appellées diathamaron Nicolai, l’électuaire diaphénic, le diaphénic solide, & autres préparations barbares, plus propres à donner du ridicule à la Medecine qu’à soulager un malade. Rejettons toutes ces compositions grotesques ; & puisque nous ne vivons point dans le pays des dattes thébéennes & égyptiennes, contentons-nous d’employer celles qui nous viennent de Tunis, ou extérieurement en cataplasme pour amollir, ou intérieurement avec les figues, les jujubes, les raisins secs, dans les décoctions pectorales : alors choisissons pour ces décoctions les dattes qui ne seront point percées, vermoulues, cariées ; car celles de Salé, par exemple, de Provence & d’Italie, sont presque toûjours gâtées, & celles d’Espagne sont rarement cueillies mûres. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « datte »

(Date à préciser) L’idée communément répandue veut que le mot soit venu du latin dactylus, emprunté au grec ancien δάκτυλος, dáktylos (« doigt »), ainsi appelé en raison de sa forme. Mais il y a de fortes probabilités que dáktylos ne soit que la forme hellénisée de دقل, dakal[1] qui a donné deglet. Le mot signifie une espèce de datte très primée, ainsi que le palmier qui la produit. Dès la première moitié du 17e siècle, Johann Vesling remarquait que dachel et dactylus sont deux mots d’une origine commune[2][3]. Louis Thomasson tranchait net pour l’origine orientale de daktylus[4]. Walter William Skeat, au 20e siècle, rappelle encore la racine arabe [5].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. datil, dactil ; portug. datile ; ital. dattero ; du latin dactylus, de δάϰτυλος, doigt, et, à cause de la forme allongée du fruit, datte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « datte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
datte dat

Évolution historique de l’usage du mot « datte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « datte »

  • Si le ciel vous jette une datte, ouvrez la bouche. De Proverbe chinois
  • Je donne une datte au pauvre pour en goûter la vraie saveur. De Proverbe arabe
  • Auront-ils une part du royaume, eux qui ne seraient pas capables de donner aux hommes même le creux d'un noyau de datte ? De Le Coran
  • La folie, ce n'est pas la confusion, c'est un palmier qui donne des dattes sans noyau, c'est une brûlure qui ne fait pas mal, c'est le baiser de l'absent. De Tahar Ben Jelloun / L'Auberge des pauvres
  • On trouve les dattes dans les palmiers dattiers. En Afrique du Nord et au Moyen-Orient on en met dans de nombreux plats, sèches ou fraîches. En France, on les mange plutôt sèches. Mais nous devrions en consommer plus souvent car ces fruits sont très riches en vitamines, en fibres et en antioxydants. Bénin 24 TV, Santé : les bienfaits des dattes
  • La campagne de pollinisation a touché 16,5 millions de régimes de dattes au gouvernorat de Tozeur cette année contre 17 millions l’année dernière, indique Ameni Touil, cheffe de service de la production végétale au CRDA de Tozeur. Webmanagercenter, Tozeur : Pollinisation de 16,5 millions de régimes de dattes | Webmanagercenter
  • Le Dr Ezz El-Din Gadallah a déclaré à “Echo of the Country” que l’Égypte est le premier producteur mondial de datte et occupe la neuvième à la douzième place dans les exportations, expliquant qu’elle a environ 16 millions de palmiers dattiers produisant 1,7 million de tonnes de dattes. De même, le pays a exporté 40.000 tonnes pour 43 millions de dollars au cours de l’année dernière, et prévoit d’augmenter ses exportations cette année. AgriMaroc.ma, L'Égypte exporte ses dattes vers 63 pays et convoite l'Inde
  • Elle sera encadrée par des équipes des différentes stations régionale de l’Institut National de protection des végétaux (INPV), à savoir les SRPV de Ghardaia, Adrar, Bechar et Biskra ainsi que la base d’Illizi, après des tournées de prospection et d’évaluation de la situation phytosanitaire dans différentes palmeraies des wilayas productrices de dattes. , Dattes: plus de 91 millions de DA pour la lutte contre le Boufaroua et le Myelois
  • Le marché Fruit de datte a connu une transformation rapide de l’entreprise par de bonnes relations avec les clients, une croissance concurrentielle et des progrès technologiques sur le marché mondial. Il fournit également des données complètes sur le marché Fruit de datte , qui élabore la dynamique du marché telles que les tendances de l’industrie, les idées clés, les opportunités de croissance, le développement des affaires, les moteurs et les défis commerciaux sur le marché Fruit de datte. Le marché Fruit de datte est segmenté en types de produits, applications d’utilisation finale, principaux acteurs du marché et régions géographiques. Cette étude de recherche se concentre également sur les tendances de la chaîne d’approvisionnement, les innovations technologiques, les développements clés et les stratégies futures des fabricants clés de l’industrie Fruit de datte. the walkingdeadfrance, Fruit de datte Marché 2020 | COVID 19 Impact et estimations futures 2020-2029 - the walkingdeadfrance
  • 50 tonnes de dattes, c’est le geste de l’Arabie Saoudite en faveur des personnes vulnérables en ces temps de Covid-19. Un don qui répond à l’appel à la solidarité lancé par le président du Faso. Il vise également au renforcement des relations entre les deux pays. «  Il existe bien évidemment des bonnes relations qui ne se limitent pas seulement aux relations inter-Etats », a rappelé l’ambassade de l’Arabie Saoudite. L'Actualité du Burkina Faso 24h/24, COVID-19 : Le Burkina Faso reçoit 50 tonnes de dattes de l'Arabie Saoudite - L'Actualité du Burkina Faso 24h/24
  • Faire germer un noyau est une façon de mieux comprendre comment fonctionne la nature et ceci est valable pour les grands comme pour les petits. Pour parvenir à faire germer un noyau de datte, il suffit de respecter quelques étapes que nous vous livrons ici ! ConsoGlobe, Comment faire germer un noyau de datte
  • En effet, en ce mois béni du ramadan, on recommande à tout musulman en carême de consommer 3 à 5 dattes à la rupture du jeûne, car il fournit à l’organisme beaucoup de sucre et aide le corps à rétablie la faible quantité de glycémie après tout une journée. L’une des raisons qui engendrent des maux de tête ou de vertiges pendant la période du ramadan est le faible taux du sucre dans le sang, ce qui explique pourquoi consommer des dattes dès les débuts de la journée est très bénéfique pour la santé. Les bienfaits de ce fruit sur notre santé sont  multiples et prouvés à travers des études scientifiques. Selon le Sain  Coran, la datte est un fruit très apprécié par le prophète (psl). « Le messager d’Allah rompait le jeûne par quelques dattes fraîches avant d’accomplir la prière. S’il n’y avait pas de dattes fraîches, il prenait des dattes (tamr) et s’il n’y en avait pas, il buvait quelques gorgées d’eau ». Salman ben Amer apporte que le prophète (sala) a dit « si l’un d’entre vous veut  rompre le jeûne, qu’il le fait avec les dattes parce qu’elles sont une bénédiction et s’il ne trouve pas qu’il le fasse avec l’eau parce qu’elle est une purification » (Abou-Daoud et at-tirmide). , Mois de ramadan : La datte, indispensable fruit pour la rupture du jeûne - Bamada.net
  • Avant la découverte de gisements de pétrole, ces baies couleur acajou étaient, avec l’encens, la seule richesse du pays. Il était une fois les dattes omanaises... Geo.fr, Tout savoir sur les généreuses dattes d'Oman - Geo.fr

Images d'illustration du mot « datte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « datte »

Langue Traduction
Anglais date
Espagnol fecha
Italien data
Allemand datum
Chinois 日期
Arabe تمر
Portugais encontro
Russe дата
Japonais 日付
Basque data
Corse data
Source : Google Translate API

Synonymes de « datte »

Source : synonymes de datte sur lebonsynonyme.fr

Datte

Retour au sommaire ➦

Partager