La langue française

Dalot

Définitions du mot « dalot »

Trésor de la Langue Française informatisé

DALOT, subst. masc.

A.− MAR. Ouverture pratiquée dans le bordage et permettant l'écoulement des eaux embarquées. Il fondit les canons en plomb dérobé aux dalots (La Varende, Heur. humbles,Phoebé, 1942, p. 140):
Mais, avec ce lourd bateau, on pouvait craindre de sombrer à pic, car le pont se remplissait, à chaque plongeon, et la nappe liquide, ne trouvant pas par les dalots un assez rapide écoulement, pouvait submerger le navire. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 3, 1868, p. 39.
B.− TRAV. PUBL. Petit canal recouvert d'une dalle, sorte de petit aqueduc en maçonnerie placé sous les remblais des routes, des voies ferrées et permettant l'écoulement des eaux (cf. Chabat 1881, Noël 1968).
C.− Région. (Canada)
1. Évier, canal destiné à l'évacuation des eaux usées (Canada 1930, Bél. 1957). Tuyau de descente des eaux de pluies à partir des gouttières d'un édifice (Canada 1930, Bél. 1957).
2. Linge entortillé ou doigtier de cuir protégeant un doigt malade (Canada 1930, Bél. 1957). Synon. poupée.
3. Arg. Gosier. Synon. dalle.Il aime à se rincer le dalot. Il aime à boire (cf. Bél. 1957).
Prononc. et Orth. : [dalo]. Ds Ac. 1798-1932. Var. daleau ds DG et Pt Rob. Pour l'anc. orth. dallot, d'apr. dalle, cf. Jal1qui rappelle, également, les vx synon. dalon et daillon dont le dernier, au moins, est considéré par lui, comme mauvais et contraire à l'étymologie. Étymol. et Hist. 1382 mar. (Compte du clos des galées de Rouen, 122 ds R. Hist. litt. Fr., t. 9, 1902, p. 469). Dér. de dalle*; suff. -ot*. Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 27. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 379.

Wiktionnaire

Nom commun

dalot \da.lo\ masculin

  1. (Marine) Trou, canal pour faire écouler les eaux hors du navire.
    • Il y a plusieurs dalots à chaque bord.
    • Le pont se remplissait, à chaque plongeon, et la nappe liquide, ne trouvant pas par les dalots un assez rapide écoulement, pouvait submerger le navire. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  2. (Maçonnerie) Conduit maçonné permettant l'écoulement des eaux d'un remblai le long d'une route, d'une voie ferrée, etc.
    • “C’est un problème au niveau d’un dalot bouché par des déchets verts et autres détritus, accentué par la pluie, alors l’eau pluviale est passée sur la route, déformant la chaussée à certains endroits.” — (J.H. Inondations: La route de Erima déformée par les eaux pluviales, La Dépêche de Tahiti le 20 février 2016)
  3. (Bowling) Sorte de gouttière située de chaque côté d’une allée.

Nom commun

dalot \Prononciation ?\ masculin

  1. Égout.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DALOT. n. m.
T. de Marine. Trou, canal pour faire écouler les eaux hors du navire. Il y a plusieurs dalots à chaque bord.

Littré (1872-1877)

DALOT (da-lo) s. m.
  • Terme de marine. Ouverture pratiquée dans la muraille d'un navire et servant à l'écoulement des eaux.

    Conduite à feu sur un brûlot,

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DALOT, s. m. (Marine.) DALON, DAILLON, ORGUE, GOUTIERE : ces mots sont synonymes, & se donnent à une piece de bois placée aux côtés du vaisseau, dans la longueur de laquelle on fait une ouverture d’environ trois pouces de diametre, qui sert pour l’écoulement des eaux de pluie ou des vagues qui tombent sur le pont. Ceux qu’ont met sur les ponts d’en-haut se font ordinairement quarrés & de plusieurs pieces de bois. Voyez Bordages d’entre les préceintes.

Les dalots du pont d’en-bas d’un vaisseau de cinquante canons, doivent être faits avec des pieces de bois qui ayent six pouces de large & cinq pouces d’épais, dont les trous ayent trois pouces de diametre.

Les dalots du pont d’en-haut ont quatre pouces de large sur quatre pouces d’épais, & les trous deux pouces.

Les dalots sont aussi des tuyaux de bois qu’on met dans un brulot, qui répondent d’un bout aux dales où il y a des traînées de poudre couvertes de toile goudronnée, & de l’autre bout aux artifices & autres matieres combustibles qui composent le brulot. Quelques-uns confondent quelquefois les dales avec les dalots, & nomment ces tuyaux conduits des dalots. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dalot »

(XIVe siècle) De dalle, avec le suffixe -ot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de dalle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dale 4 ; picard, dalot, ruisseau, égout.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dalot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dalot dalɔ

Évolution historique de l’usage du mot « dalot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « dalot »

Langue Traduction
Anglais scupper
Espagnol imbornal
Italien far naufragare
Allemand scupper
Chinois 破坏者
Arabe الغرق
Portugais afundar
Russe потопить
Japonais スキャッパー
Basque scupper
Corse scupper
Source : Google Translate API

Synonymes de « dalot »

Source : synonymes de dalot sur lebonsynonyme.fr

Dalot

Retour au sommaire ➦

Partager