La langue française

Curare

Définitions du mot « curare »

Trésor de la Langue Française informatisé

CURARE, subst. masc.

Substance extraite d'une liane tropicale (du genre Strychnos) et dont les propriétés paralysantes (mortelles par introduction dans le système circulatoire) sont utilisées par les Indiens d'Amérique du Sud pour empoisonner leurs flèches, et en anesthésie moderne. Le curare ne fait qu'interrompre quelque chose de moteur qui met le muscle et le nerf en rapport électrique par le mouvement (C. Bernard, Notes,1860, p. 116).
P. compar. et métaph. [P. réf. au caractère venimeux de propos ou d'écrits qui laissent la victime sans réaction] Ce genre de poésie est vénéneux; il fige le sang comme le curare (Amiel, Journal,1866, p. 57):
− J'ai vilipendé Ambert et Issoire, seul de vous tous. J'ai tenu votre promesse commune. Mais une telle manifestation n'a pas d'efficacité. Des bouts-rimés? Arme inoffensive. Je les voudrais enduits de curare. Romains, Les Copains,1913, p. 31.
Prononc. et Orth. : [kyʀa:ʀ]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1758 (Hist. nat., civ. et géogr. de l'Orénoque etc., par le P. Jos. Gumilla, trad. de l'esp. sur la sec. éd. par M. Eidous, t. III, p. 1 ds König, p. 87). Empr. à l'esp. curare, attesté dep. 1745 (Gumilla ds Fried.), lui-même empr. au caraïbe urari (v. Fried. et FEW t. 20, p. 83b). Fréq. abs. littér. : 57.
DÉR. 1.
Curariser, verbe.Soumettre à l'influence du curare. Votre grenouille n'est donc pas curarisée? Qu'est-ce qui lui prend? Je n'aime pas ces convulsions (Duhamel, Terre promise,1934, p. 53).Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. excepté ds les éditions de l'Ac.Rem. On rencontre ds la docum. a) Curarisant, ante α) Part. prés. de curariser. β) Adj. Qui exerce sur l'organisme une action analogue à celle du curare. En outre, l'anesthésie générale est souvent complétée par l'administration de substances dites « curarisantes », c'est-à-dire capables, à l'instar du curare, de faire céder la contracture musculaire, qui persiste même sous anesthésie, et de faciliter ainsi certains temps de l'opération (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 781). Attesté ds Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr., Rob., Quillet 1965. γ) Subst. masc. Substance exerçant sur l'organisme une action analogue à celle du curare. Attesté ds Lar. 19eSuppl. 1890-Lar. Lang. fr. b) Curarisé, ée, curaré, ée α) Part. passé de curariser. β) Adj. Qui est soumis à l'action du curare. Faire revenir en injectant du sang curaré (C. Bernard, Notes, 1860, p. 106). c) Curarisation, subst. fém. Action de curariser, résultat de cette action. La vératrine exerce une action paralysante sur la contraction musculaire, mais par un processus antagoniste de la curarisation, puisque l'hétérochronisme neuro-musculaire résulte dans le cas présent d'une diminution de la chronaxie du tissu musculaire (J. Guillerme, La Vie en haute altitude, p. 32 ds Rob. Suppl. 1970). Attesté aussi ds Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr. 1reattest. 1875 (Henneguy, Étude sur l'action des poisons, p. 58 ds Littré Suppl.); de curare, dés. -iser. 2. Curarine, subst. fém. Alcaloïde extrait du curare. Attesté ds la plupart ds dict. gén. du xixeet du xxes. Seule transcr. ds Littré : ku-ra-ri-n'. 1reattest. 1838 (Ac. Compl. 1842); de curare, suff. -ine*.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 33, 54 (s.v. curariser).Weil (A.). En Marge d'un nouv. dict. R. de Philol. fr. 1932, t. 45, p. 16.

Wiktionnaire

Nom commun

curare \ky.ʁaʁ\ masculin

  1. (Biochimie) Substance extraite de certaines lianes d'Amazonie, notamment Chondodendron tomentosum et Strychnos toxifera, poison violent qui provoque une paralysie des muscles en bloquant le passage du message nerveux au niveau de la plaque motrice, dont certaines peuplades de l’Amérique du Sud et les aborigènes se servent pour empoisonner leurs flèches et qui sert en médecine par exemple en anesthésie pour provoquer un relâchement musculaire.
    • J'ai vilipendé Ambert et Issoire, seul de vous tous. J'ai tenu votre promesse commune. Mais une telle manifestation n'a pas d'efficacité. Des bouts-rimés ? Arme inoffensive. Je les voudrais enduits de curare. — (Romains, Les Copains, 1913, p. 31.)
    • Ben si c'est rare j'aime mieux les yeux rares de Lydia
      Que l'curare de Lucrèce Borgia
      — (Boby Lapointe, Aubade à Lydie en do)

Nom commun

curare

  1. Curare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CURARE. n. m.
Poison violent dont certaines peuplades de l'Amérique méridionale se servent pour empoisonner leurs flèches.

Littré (1872-1877)

CURARE (ku-ra-r') s. m.
  • Poison avec lequel les indigènes de l'Amérique méridionale empoisonnent leurs flèches et qui est d'une extrême énergie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « curare »

(1758) De l’espagnol curare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’espagnol curare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « curare »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
curare kyrar

Évolution historique de l’usage du mot « curare »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « curare »

  • Et si la France n’était plus capable de soigner ses malades faute de médicaments ? Fin avril, l’affolement gagne le ministère de la santé. Certes, le pic épidémique est derrière, mais plus de 4 700 patients souffrant d’une forme grave de Covid-19 sont toujours hospitalisés en réanimation sans compter la possibilité d’une seconde vague d’ici à quelques semaines. Impossible d’y faire face sans des stocks conséquents de curare (relâchement musculaire), de propofol (anesthésique) et de midazolam (hypnotique), indispensables pour « endormir » et intuber les malades. Le Monde.fr, Pour parer aux pénuries dans les hôpitaux, l’Etat a centralisé les achats de certaines molécules
  • Utilisés quotidiennement en anesthésie, les curares sont fortement administrés en réanimation en ce moment à cause de l'épidémie de coronavirus. Origine, mode d'action, rôle dans l'intubation, intérêt dans le SDRA, risque d'allergie... Découverte de ces médicaments venus d'Amazonie. , Curare : origine, mode d'action, quelle utilisation en réanimation ?
  • Les signes alarmants existent au sein même d’un ensemble très intégré comme l’Union européenne. La pénurie de curare nécessaire à l’intubation des personnes en état grave semble en partie due à l’origine italienne et espagnole des ingrédients. On voit bien, dans l’Union, que cette situation peut trouver des solutions à l’avenir.C’est moins simple lorsqu’il s’agit de matériels incluant des technologies avancées où la dépendance vis-à-vis des Etats-Unis apparaît manifeste.Cette dépendance sanitaire renvoie à une dépendance technologique plus vaste. L’opinion est avertie, mais peut-être négligente, de la faible sécurité des communications et en particulier des smartphones. L’intelligence artificielle fait peur, à tort ou à raison, mais sans doute les citoyens préfèreraient-ils que les garanties données par les responsables ne soient pas à ce point dépendantes de puissances étrangères et, à tout le moins, il est probable qu’ils souhaiteraient en être informés. À défaut de retrouver une souveraineté numérique perdue, nous pourrions diriger nos investissements vers le logiciel libre qui offre une garantie d’indépendance. L’Europe pourrait rapidement contribuer de façon significative à ce bien commun numérique. Ce point va bien au-delà des seules questions de sécurité.La crise sanitaire nourrit les vieilles pulsions nationalistes. Pour y échapper, nous ne pouvons nous contenter des traditionnelles envolées lyriques sur les horreurs du fascisme, dans un sens, et l’universalité de la condition humaine, de l’autre. L'Economiste, La coronavirus, une crise de pouvoir, crise des pouvoirs | L'Economiste
  • Nous sommes nombreux à avoir découvert l'existence du curare dans l'album L'Oreille cassée de Tintin : « Des fléchettes empoisonnées !…. Souviens-toi Milou !…. Le curare ! » Qu'il est fascinant ce poison végétal utilisé par les Indiens d'Amazonie ! Contrairement à une idée reçue, le curare ne tue pas sur le coup. Il paralyse les muscles de l'animal qui finit par mourir étouffé. Le Point, Frederick Prescott, le médecin britannique qui se piqua au curare - Le Point
  • Vives tensions sur le curare utilisé en réanimation, demande de paracétamol qui flambe, ruée sur les traitements potentiels du Covid-19: l'industrie pharmaceutique française adapte sa production dans l'urgence malgré d'épineux défis logistiques. Dans les hôpitaux, les signaux d'alarme se multiplient sur la disponibilité des traitements utilisés en soins intensifs et en réanimation, dont les besoins ont parfois augmenté... de 2.000%. Le Figaro.fr, Du curare au paracétamol, l'industrie du médicament bouleversée face au Covid-19
  • De nombreux hôpitaux ne trouvent plus de curare, un produit dont ils ont un besoin urgent. Beaucoup seront en rupture de stock dans les tout prochains jours. Le Soir Plus, Coronavirus: le curare, un poison dont la pénurie affole les hôpitaux - Le Soir Plus
  • "Nous allons recevoir quarante flacons !" C'est avec enthousiasme que Christine Blondin, chef de service Pharmacie stérilisation de l'hôpital de Sète, annonce que celui-ci s'apprête à recevoir un stock de curare. Cette substance, indispensable pour mener à bien les intubations en service de réanimation,  est difficile à trouver depuis que l'épidémie de covid-19 a débuté en France.  midilibre.fr, Du curare pour soulager les hôpitaux de Sète, Montpellier et Carcassonne - midilibre.fr
  • L’inquiétude porte principalement sur l’approvisionnement en curares, qui permettent de pratiquer une intubation. Le Monde.fr, Des stocks de médicaments sous tension dans les services de réanimation
  • Les malades du coronavirus admis en réanimation nécessitent une médication importante. Face à la pandémie mondiale de coronavirus, l'approvisionnement de certaines molécules, comme le curare, est devenu difficile en Europe, car les principes actifs des médicaments utilisés proviennent souvent produits en Asie.  Franceinfo, "On a multiplié par 12 les quantités disponibles" : l'industrie pharmaceutique tente de faire face à la demande de curare, contre le Covid-19

Traductions du mot « curare »

Langue Traduction
Anglais curare
Espagnol curare
Italien curaro
Allemand kurare
Chinois 咖喱
Arabe curare
Portugais curare
Russe кураре
Japonais クラーレ
Basque curare
Corse curare
Source : Google Translate API

Synonymes de « curare »

Source : synonymes de curare sur lebonsynonyme.fr

Curare

Retour au sommaire ➦

Partager