La langue française

Croupière

Définitions du mot « croupière »

Trésor de la Langue Française informatisé

CROUPIÈRE, subst. fém.

A.− Élément du harnachement des animaux de selle et de trait (Équidés), qui passe sur la croupe de l'animal, et se rattache en arrière au culeron et vers l'avant, par une courroie, à la selle, au bât, etc. Une selle anglaise, ornée de têtière, de croupière et de martingale (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 207).Mon frère aîné, tenez la bride du cheval; mon frère cadet, soutenez la croupière (Mérimée, Guzla,1827, p. 239).Signalons parmi les principaux dols [dans la vente des chevaux] (...) la mise en place d'une fausse queue attachée à la croupière (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 247).
P. méton. Partie de la croupe où passe la croupière. Le limonier, suant du mors à la croupière (Hugo, Contempl., t. 2, 1856, p. 125).
[Avec transfert aux pers.] Pop. Derrière :
1. Lorsque la mort l'attrapa, Elle ferma sa paupière En dansant de la croupière Sans dire meâ culpâ J. Richepin, La Chanson des gueux,1876, p. 129.
Loc. fig. Tailler des croupières à quelqu'un. L'attaquer rudement, le mettre à mal (comme celui qui fait fuir l'ennemi et coupe la croupière de son cheval); p. ext. susciter des obstacles à quelqu'un, mettre en danger. (Quasi-)synon. mettre l'épée dans les reins :
2. ... il y a autour du roi Théodose toute une camarilla plus ou moins inféodée à la Wilhelmstrasse dont elle suit docilement les inspirations et qui a cherché de toutes façons à lui tailler des croupières. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 461.
Rem. Cette expr., en gén. considérée comme arch. et littér., est enregistrée par les ouvrages décrivant l'arg. à la fin du xixes. (Rigaud, Dict. arg. mod., 1881, p. 358; Merlin, Lang. verte troupier 1888, p. 34; Bruant 1901).
B.− P. anal., MAR. ,,Grelin ou cordage quelconque servant à amarrer l'arrière d'un navire ou d'une embarcation à un quai ou à un bâtiment voisin`` (Gruss 1952).
Prononc. et Orth. : [kʀupjε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Écrit sans accent ds Ac. 1694-1740. Cette dernière éd. écrit cependant croupiére dans le texte de son article. Étymol. et Hist. 1160-1174 crupiere « longe de cuir passant sous la queue du cheval » (Wace, Rou, II, 3942 ds Keller, p. 220b); 1616 [impr. 1633] tailler des croupières (Comédie des Proverbes, acte I, scène 6, Anc. théâtre fr., IX, 25). Dér. de croupe*; suff. -ière*. Fréq. abs. littér. : 15. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 318. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 405. − Lew. 1960, p. 212. − Rog. 1965, p. 94.

Wiktionnaire

Nom commun 1

croupière \kʁu.pjɛʁ\ féminin

  1. Morceau de cuir rembourré, que l’on passe sous la queue d’un cheval, d’un mulet, etc., et qui, tenant à la selle ou au bât, l’empêche d’avancer sur le garrot.
    • La rosse était haute, cagneuse, osseuse, sans poils à la crinière [...] ; la croupière lui déchirait la queue ; un séton suintait à son poitrail. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 42, 2012)
    • Mettre une croupière à un cheval.
  2. (Histoire) Pièce d’armure du cheval.
  3. (Marine) (Par analogie) Amarre qui pend à l’arrière d’un grand bâtiment. (voir croupiat)
    • Mouiller en croupière.

Nom commun 2

croupière \kʁu.pjɛʁ\ féminin

  1. Femme qui tient le jeu, paie et ramasse l’argent, dans un casino, une maison de jeu.
    • Jo avait écouté le copain jusqu’au bout, avec un petit sourire en coin, amusé, se souvenant de Marlène la croupière du Nantais. — (Clément Lépidis, Monsieur Jo : roman d’une vie, Le Pré aux clercs, Paris, 1986)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CROUPIÈRE. n. f.
Morceau de cuir rembourré, que l'on passe sous la queue d'un cheval, d'un mulet, etc., et qui, tenant à la selle ou au bât, l'empêche d'avancer sur le garrot. Mettre une croupière à une selle. Mettre une croupière à un cheval. Serrer la croupière d'un cheval. Fig., Tailler des croupières à une troupe de gens de guerre signifiait La mettre en fuite à coups d'épée dans les reins, la poursuivre. On dit encore Tailler des croupières à quelqu'un, Lui susciter des affaires, des embarras, lui donner bien de l'ennui. En termes de Marine, il se dit, par analogie, d'une Amarre qui pend à l'arrière d'un grand bâtiment. Mouiller en croupière.

Littré (1872-1877)

CROUPIÈRE (krou-piê-r') s. f.
  • 1Partie du harnais qui, passant par-dessous la queue du cheval, vient se rattacher à la selle par-dessus la croupe. Mettre, passer la croupière. Je fis cinq charges en tout ; j'en fus quitte pour la croupière de mon courtaut coupée, Saint-Simon, 12, 140.

    Tailler des croupières, se dit des cavaliers qui en poursuivent d'autres l'épée dans les reins, d'assez près pour couper les croupières des chevaux. Les ennemis pensant nous tailler des croupières Firent trois pelotons de leurs gens à cheval, Molière, Amph. I, 1. Les guerriers du roi très chrétien à qui vous taillez des croupières, Voltaire, Roi de Prusse, 114.

    Fig. Malmener quelqu'un, lui susciter des embarras. Je m'en vais lui tailler des croupières.

    Hausser la croupière, se dit, dans un langage très libre, d'une femme qui a des galants.

  • 2 Terme de marine. Grelin qui, attaché par un bout au câble près de l'ancre avant de la mouiller, passe de l'autre bout par l'un des sabords de l'arrière.

    Mouiller en croupière, jeter une ancre du côté de la poupe pour maintenir les ancres de l'avant et empêcher un vaisseau de se tourmenter.

  • 3 S. f. plur. Pièces qui tiennent en état le devant ou le derrière d'un train de bois.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tardif, qui porte la baniere, Li a donné une cropiere, Ren. 11617.

XVIe s. La vieille prit le bas du mulet du moine, mit la croupiere dans son cou, le bas sur son ventre, D'Aubigné, Faen. III, 3. Quelqu'un d'eux qui eut l'œil à la croupiere, vid que ceux qui les devoient soustenir estoient à l'eau, D'Aubigné, Hist. III, 249.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CROUPIÈRE. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Ces tros de lance et ces testieres Et ces armes et ces crupieres, Perceval le Gallois, V. 6501.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « croupière »

 Dérivé de croupe avec le suffixe -ière.
(c. 1150) cropiere, crupiere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Croupe ; saintong. courpière ; Berry, cropiere ; provenç. cropiera ; catal. gropera ; espagn. grupera ; ital. groppiera.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « croupière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
croupière krupjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « croupière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « croupière »

  • Célibataire et sans enfant, le fait de travailler la nuit est une opportunité de carrière. Voilà un an, j’ai troqué ma tenue de vendeuse en boulangerie pour l’uniforme de croupière. J’ai appris un nouveau métier et découvert un autre univers. Le monde de la nuit est festif, joyeux, vivant. Les clients sont, pour la plupart, des habitués avec lesquels j’ai sympathisé et cela rend mon travail plus agréable. J’ai la chance d’être entourée de personnes qui sont bien plus des amis que de simples collègues. Nous échangeons nos services du week-end lorsque l’un d’entre nous a des obligations personnelles. La prime de nuit et les pourboires me permettent de gagner en moyenne un tiers de plus que mon salaire de base : de quoi m’assurer une vie plus confortable et faire des projets. Femme Actuelle, Ces femmes qui ont choisi de travailler la nuit : Femme Actuelle Le MAG
  • Née il y a 59 ans en Israël, Orly Graves est chargée de surveiller les tables de blackjack au Wynn Las Vegas, un hôtel cinq étoiles et casino sur le célèbre Strip. Elle travaille de nuit — de 20 heures à 4 heures du matin — cinq jours par semaine. Ancienne croupière elle-même, elle veille à ce que les croupiers fassent bien leur travail, qu’il ne manque pas un centime et que les clients soient satisfaits. The Times of Israël, Comment cette enseignante d'école hébraïque est devenue croupière à Las Vegas | The Times of Israël
  • Reste que, malgré l’automatisation et les jeux en ligne, le métier a de l’avenir. Entre 2011 et 2017, le volume des mises pour les jeux de tables est passé de 2,5 à 4,3 % (*) des mises totales (paris hippiques, poker, paris sportifs, loterie…). « Les joueurs qui aiment les jeux traditionnels apprécient l’échange et l’atmosphère des tables animées par un croupier ou une croupière. (…) De plus, la réglementation protège les jeux de table en obligeant les casinos à avoir des jeux traditionnels pour exploiter les machines à sous. Il y aura des croupiers dans les casinos encore longtemps », prédit Pierre Grégoire. Et pas besoin d’aller à Las Vegas pour se forger un destin à la Robert de Niro. L’Hexagone compte 200 établissements de jeu, dont une quinzaine en Bretagne. Le Telegramme, Le Télégramme - Économie - Croupier. Un pari d’avenir
  • Pas toujours évident donc pour une femme de trouver sa place dans ce bouillon de testostérone, que ce soit en tant que joueuse ou dealeuse. A l’occasion d’un RMC Poker Show « spécial croupier », Sara Lisa Portman, croupière à l’ACF puis à Clichy, était l’une des invités. Elle est notamment revenue sur son expérience en tant que femme dans un métier qui se veut largement masculin. RMC SPORT, Le métier de croupier est-il plus difficile pour une femme ? - VIDEO
  • Mais pour rien au monde elle ne quitterait les paillettes de la nuit. « Pour la vie de famille, c'est top ! Je vais chercher ma fille à l'école, je dîne avec elle puis je pars travailler ». Et la nuit, « il se passe toujours quelque chose d'atypique ». Clause de confidentialité oblige, les détails croustillants et les noms des célébrités resteront mystérieux. Secrets de croupière. leparisien.fr, Sandrine, croupière au casino d’Enghien (95) - Le Parisien
  • J’open Roi-Valet au cut-off et une joueuse défend sa grosse blinde (il s'agit de l'Américaine Sasha Liu NDLR, photo ci-dessous). Deux 8 et un Valet au flop. Je check back. Turn Roi : elle décide de miser soixante cinq mille jetons, je paye et la croupière dévoile la carte magique sur la dernière : le Valet. J’ai un full. J’espère qu’elle va miser cher. Trente secondes passent. Une minute. Elle a l’air complètement incertaine. Mauvaise nouvelle : elle check. Deux options à mes yeux : soit elle abandonne un bluff, soit elle a un Roi. Avec les deux tirages couleur qui ont manqué je vais m’autoriser à miser cher : 215 000. Elle ne bronche pas. Elle n’a pas rendu ses cartes directement et rien que ça, c'est une superbe nouvelle. Elle me fixe. Je ne bouge pas, je fixe un point sur le tapis devant moi. J’espère seulement entendre le mot « call ». Winamax.fr, [Blog] Un Vegas qui me colle à la peau (Part 5) - Le Blog du Team Winamax

Traductions du mot « croupière »

Langue Traduction
Anglais croupier
Espagnol crupier
Italien croupier
Allemand croupier
Chinois 副主持人
Arabe حارس
Portugais crupiê
Russe крупье
Japonais ディーラー
Basque croupier
Corse croupier
Source : Google Translate API

Synonymes de « croupière »

Source : synonymes de croupière sur lebonsynonyme.fr

Croupière

Retour au sommaire ➦

Partager