La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « crac »

Crac

Définitions de « crac »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRAC, interj.

Onomatopée.
A.− [Évoque un bruit sec, gén. celui de corps qui craquent, se brisent, se déchirent] Crac, patatra! Un caleçon, se déchirant, Crac!!! (Verlaine, Prem. vers,1858-66, p. 33).Tous les insectes ça fait crac quand on les écrase (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 20).
Emploi subst. [En assoc. avec un second crac] Ces petits vers qui se logent dans le bois des chaises et des meubles dont j'entends le crac-crac dans ma chambre (E. de Guérin, Journal,1837, p. 122).
B.− [Marquant la soudaineté d'un événement] Le concierge lui remet une lettre (...) elle la lit (...) et crac! la voilà prise d'une attaque de nerfs (L. Halévy, Un Mariage d'amour,1881, p. 181).Pélagie et sa fille sont en train de se déshabiller. Crac, un coup de sonnette terrible! C'est une dépêche de nuit (Goncourt, Journal,1884, p. 378).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. un emploi subst. région. D'un crac. Dans un instant, rapidement, au plus vite (d'apr. Bél. 1957 et Canada 1930). Dans un crac. Même sens (cf. Canada 1930). 2. Pour crac « personne très forte dans une matière », cf. crack.
Prononc. et Orth. : [kʀak]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. crack, craque, krach. Étymol. et Hist. 1. a) 1492 onomat. imitant le cri du faucon ayant des vers intestinaux (G. Tardif d'apr. Delboulle ds DG); b) 1690 « maladie des faucons » (Fur.); 2. a) 1536 interj. exprimant la promptitude, la soudaineté (Roger de Collerye, Œuvres complètes, éd. Ch. d'Héricault, 96 ds IGLF); b) 1611 subst. « bruit de ce qui se rompt, chose qui se rompt » (Cotgr.); c) 1648-52 interj. onomatopéique (Scarron, Virgile Travesti, V, 201 a ds Richardson, p. 67). Onomatopée, sans doute beaucoup plus ancienne. Fréq. abs. littér. : 71.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

crac \kʁak\ masculin

  1. Variante de crack.
    • Les cancres et les cracs.

Onomatopée - français

crac \kʁak\

  1. Exprime le bruit que font certains corps, durs, secs et solides, soit en se frottant violemment, soit en éclatant.
    • Madeleine pinça les lèvres ; ses yeux devinrent secs et bizarres. Brusquement, elle ferma la boîte, l’ouvrit encore, la referma..., crac ! crac !... Et tout à coup ses gros doigts entrèrent dans le carton, brisant le couvercle, aplatissant tout. — Tiens ! dit-elle, je l’ai bien cassée !... Elle n’était pas solide ; je t’en achèterai une autre. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Je ne sais pas ce qui lui a pris, elle bouillait à gros bouillons, j’ai voulu la retirer du feu, crac, quelque chose m’a tourné dans le poignet… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, 1960, page 121)
    • Tous les insectes ça fait crac quand on les écrase. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944)
    • Elle lit, elle se crispe, elle crie :
      — Ah, les salauds !
      Et crac, et crac, elle déchire en deux, elle déchire en quatre, elle déchire en huit le testament.
      — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 38)
    • J'ai écrit Julien, en très grand, avec de la Solexine dans les buissons. Crac une allumette. Je l'ai fait mécaniquement, sans réfléchir, à cause du vent. Et je suis calmement remonté sur mon Solex. J'étais pas à un kilomètre que ça flambait. — (Yves Navarre, Portrait de Julien devant la fenêtre, H&O éditions, 2014, chapitre 10)

Interjection - français

crac \kʁak\

  1. (Familier) Marque la soudaineté d’un fait, d’un événement.
    • Crac, le voilà parti !

Nom commun 1 - français

crac \kʁak\ masculin

  1. Bruit que font certains corps, durs, secs et solides, soit en se frottant violemment, soit en éclatant.
    • Ces petits vers qui se logent dans le bois des chaises et des meubles dont j’entends le crac-crac dans ma chambre. — (E. de Guérin, Journal, 1837, p. 122)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CRAC (krak')
  • 1Mot exprimant le bruit sec que font les corps durs se rompant ou s'entre-choquant. J'entendis crac, c'était une solive qui éclatait.

    Interjection familière, exprimant la soudaineté d'un fait. Crac ! le voilà par terre. Aussitôt que la bouche il ouvre, Pour en manger son chien de sou [de fruits qui pendent au-dessus de sa tête], Crac, ils s'en vont je ne sais où, Scarron, Virg. trav. VI.

    S. m. Un crac semblable à des hélas Accompagna sa culbute, Scarron, ib. II.

  • 2 Terme de fauconnerie. Maladie des oiseaux de proie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRAC, s. f. (Fauconn.) maladie des oiseaux de proye. On dit, ce faucon a la crac. Pour remédier à cette maladie, il faut purger les oiseaux avec une cure de filasse ou de cotton, & ensuite les paître avec des viandes macerées dans l’huile d’amandes douces & dans l’eau de rhubarbe alternativement, puis leur donner encore une cure comme auparavant. On peut lier la cure avec de la rhue ou de l’absinthe ; & si l’on remarque que le mal soit aux reins & en-dehors, il faudra faire tiédir du vin & en étuver ces parties. On ne dit point en quoi consiste la crac.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « crac »

Vieille onomatopée[1] qui a pris les sens suivants au cours de l'histoire : (1492) « cri du faucon ayant des vers intestinaux » puis (1690) « maladie des faucons » ; (1536) « bruit sec » exprimant la promptitude, la soudaineté et (1611) « bruit de ce qui se rompt, chose qui se rompt ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crac »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crac krak

Évolution historique de l’usage du mot « crac »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crac »

  • Si la religion est l'opium des peuples, l'intégrisme est le crac des imbéciles ! De Alain Remi
  • De temps à autre, les femmes ont douze ans. Mais qu'un événement grave se produise - et crac ! Elles en ont huit. De Sacha Guitry / Elles et toi
  • Pourquoi amener des gamins voir des graffitis sur les murs d'un musée tout crac qu'il est ? Faites leur découvrir les murs de la ville cela leur fera un enseignement sur l'art contemporain et l'esthétique urbaine, l'écologie, l'hygiène, la saleté, l'histoire si possible ... dans la même séance. midilibre.fr, Sète : visites et ateliers gratuits au Crac pour les vacances - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « crac »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « crac »

Langue Traduction
Anglais crack
Espagnol grieta
Italien crepa
Allemand riss
Chinois 裂纹
Arabe الكراك
Portugais rachadura
Russe трещина
Japonais 亀裂
Basque crack
Corse crack
Source : Google Translate API

Synonymes de « crac »

Source : synonymes de crac sur lebonsynonyme.fr

Crac

Retour au sommaire ➦

Partager