Compasser : définition de compasser


Compasser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COMPASSER, verbe trans.

A.− Prendre, reporter des mesures avec un compas :
1. Pour faire une garniture, il faut, avec un compas, prendre la largeur d'une des pages (...), compasser cette mesure autant de fois qu'il y aura de pages sur la largeur du papier... Bertrand-Quinquet, Traité de l'impr.,1799, p. 94.
Spéc. MAR. Compasser des distances sur une carte, compasser une carte. Marquer le lieu où se trouve le navire. ARM. Compasser le canon d'une arme à feu. En vérifier l'épaisseur.
P. ext. Faire quelque chose avec exactitude, régularité, symétrie (cf. compassé A).
Spéc. Compasser les feux. Disposer les fourneaux de mine de manière à ce qu'ils explosent tous en même temps.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixes.
B.− Au fig.
1. [En parlant des actes ou de l'attitude d'une pers.] Régler minutieusement (cf. compassé B) :
2. « ... De nombreux règlements fort sévères, quoiqu'ils ne soient pas écrits, compassent tous les actes de leur vie [des sauvages]. » Durkheim, De la Division du travail soc.,1893, p. 108.
Emploi pronom. :
3. Petit-maître Renforcé (...) Dans sa grâce Se compasse Quelque peu, Met de l'ambre Et se cambre Tant qu'il peut. A. Pommier, Colifichets,Le Nain, 1860, p. 161.
2. [En parlant de mots écrits ou prononcés] Mesurer, peser. Il parla longtemps, en compassant ses termes, en procédant par touches, par chocs (Châteaubriant, M. des Lourdines,1911, p. 145):
4. Moi, ce fut l'an passé que cette frénésie Me vint d'être amoureux. − Adieu, la poésie! Je n'avais pas assez de temps pour l'employer À compasser des mots : ... T. Gautier, Albertus ou l'Âme et le péché,1833, p. 148.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pɑse]; également [kɔ ̃pase]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1130-40 « mesurer au compas, disposer de façon régulière » (Wace, Conception Nostre Dame, éd. W. R. Ashford, v. 574); b) 1680 reliure compasser un livre (Rich.); c) 1690 mar. compasser une carte (Fur.); d) 1704 mines compasser les feux (Trév.); 2. a) apr. 1433 fig. « considérer, peser » (J. Regnier, Fortunes et Adversitez, p. 13, v. 326); b) av. 1544 fig. « régler ses paroles, ses actions, son maintien » (B. des Periers, Poésies, 82 ds IGLF); 1690 compassé part. passé adj. « raide, étudié, affecté » (Fur.). D'un b. lat. *compassare « mesurer avec le pas »; dér. de passus (pas*). Fréq. abs. littér. : 3.
DÉR.
Compassement, subst. masc.,rare. Action de mesurer avec un compas. Au fig. a) Raideur, affectation. Du Quesne était huguenot, mais sans rien de la retenue, du compassement qu'affectaient les Têtes Rondes (J. de La Varende, Le Maréchal de Tourville et son temps,1943, p. 115).b) Mesure, modération (cf. compasser ses paroles). Le monarque répondit à son discours [du duc d'Orléans] (...) avec un choix étonnant d'expressions et de paroles par leur justesse et leur compassement (J. de La Varende, Monsieur le Duc de Saint-Simon et sa Comédie humaine,1955, p. 453). [kɔ ̃pɑsmɑ ̃]; également [kɔ ̃pasmɑ ̃]. Fér. Crit. t. 1 1787 écrit compâssement. Ds Ac. 1762-1835. 1resattest. 1. a) 1180-90 « action de compasser, de mesurer au compas » (Roman d'Alexandre, éd. E. C. Armstrong, 338); b) 1567 archit. « espacement régulier » (J. Martin, Archit., trad. de Vitruve, p. 103 ds IGLF); 1704 mines compassement de feux (Trév.); 2. av. 1755 fig. « caractère de ce qui est compassé, affectation » (Saint-Simon, Mémoires, 17, 364 ds Adam, p. 24); de compasser, suff. -ment1*.

Compasser : définition du Wiktionnaire

Verbe

compasser \kɔ̃.pɑ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mesurer avec le compas.
    • Compasser les distances sur une carte.
  2. (Figuré) Régler avec une exactitude minutieuse, sans aucune spontanéité.
    • Compasser sa démarche, son langage.
    • Être compassé dans ses discours, dans son style, dans ses actions, etc., y mettre une régularité, une exactitude poussée jusqu’à l’affectation et à la raideur.
    • Absolument, être extrêmement compassé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Compasser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPASSER. v. tr.
Mesurer avec le compas. Il s'emploie le plus souvent au sens figuré et signifie Régler avec une exactitude minutieuse. Compasser sa démarche, son langage. Être compassé dans ses discours, dans son style, dans ses actions, etc., Y mettre une régularité, une exactitude poussée jusqu'à l'affectation et à la raideur. Absolument, Être extrêmement compassé.

Compasser : définition du Littré (1872-1877)

COMPASSER (kon-pâ-sé) v. a.
  • 1Mesurer avec le compas des degrés, des distances sur une carte, sur un plan.

    Exécuter avec exactitude certains ouvrages à figures. Il s'en sert à compasser la broderie de quelque parterre, Descartes, Diopt. 8.

  • 2 Fig. Compasser ses actions, ses démarches, les soumettre à une règle minutieuse. On a beau compasser dans son esprit tous ses discours, Bossuet, Polit. On voit des gens sincères, qui toujours sont à s'étudier, à compasser toutes leurs paroles et toutes leurs pensées, Fénelon, XVIII, 444. Et quant à moi je trouve, ayant tout compassé, Qu'il vaut mieux être encor trompé que trépassé, Molière, Sgan. 11.
  • 3 Terme de marine. Compasser sa carte, marquer avec la pointe d'un compas le lieu où se trouve le vaisseau.
  • 4 Terme de relieur. Compasser un livre, le mesurer avec le compas pour le rogner.
  • 5 Terme de mineur. Compasser les feux, les disposer de manière qu'ils prennent tous ensemble, pour produire un plus grand effet.

    Anciennement. Compasser la mèche, disposer la mèche pour mettre le feu à l'arquebuse. La sentinelle n'osa me tirer, parce que, lorsque je le vis compasser la mèche, je lui criai que je le ferais pendre s'il tirait, Retz, IV, 318.

HISTORIQUE

XIIe s. Cil qui primes l'edefia Et qui le chastel compassa, Moult fu sages et cortois, Roman de Rou, ms. p. 11, dans LACURNE.

XIIIe s. Il n'a futur ne preterit ; Car qui bien la verité seüst, Tuit li trois tens i sunt present, Li quiex present le jour compasse, la Rose, 20217. Jason qui premiers la passa [la mer], Quant les navires compassa Por la toison d'or aler querre…, ib. 9544. Quant Diex biauté li compassa, ib. 9098. Puis que cis mons [ce monde] fu compassés, ib. 5424. Li murs si est si compassés, Qu'il est de droite quarreüre, ib. 3824.

XIVe s. [Les cheveux] pendans par les espaules, par oevre compassée, Baudouin de Seb. I, 973.

XVe s. Et y avoit grand foison de charpentiers et d'ouvriers qui l'avoient compassée et ouvrée [une machine] et savoient comment elle devoit aller, Froissart, II, III, 35. Et compassa fort bien son temps et faisoit une merveilleuse diligence, Commines, III, 9.

XVIe s. Estienne, ce plaisant mignon, De la danse du compagnon, Que pour vous il a compassée, M'a ja fait maistresse passée, Marot, II, 110. Beauté en tout compassée [proportionnée, irréprochable], Marot, III, 223. Si son nom propre à dire on me semond, Je respondray, qu'à son loz se compasse [répond], Marot, III, 282. … Ou en beau grec quelque œuvre compassez, Marot, III, 283. Ils sont toutesfois experts à bien choisir et esbaucher la pierre ou le boys, et à compasser [mettre au point] les traits et membres pour relever de ceste peine les plus subtils et diligens entailleurs, Du Bellay, M. Prolog. L'un, se promenant en une salle, regarde à compasser ses pas d'une certaine façon sur les carreaux ou tables du plancher, Charron, Sagesse, I, 38.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COMPASSER. Ajoutez :
5 Terme d'artillerie. Compasser un canon d'arme à feu portative, en vérifier l'épaisseur au moyen d'une espèce de compas à grandes branches.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Compasser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMPASSER, v. act. c’est prendre des mesures avec le compas. Voyez Compas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « compasser »

Étymologie de compasser - Littré

Compas ; provenç. et espagn. compassar ; ital. compassare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de compasser - Wiktionnaire

 Dérivé de passer avec le préfixe con-. En latin médiéval compassare, « mesurer avec le pas ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « compasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
compasser kɔ̃pase play_arrow

Conjugaison du verbe « compasser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe compasser

Évolution historique de l’usage du mot « compasser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « compasser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « compasser »

Langue Traduction
Corse cumpassu
Basque iparrorratza
Japonais 方位磁針
Russe компас
Portugais bússola
Arabe بوصلة
Chinois 罗盘
Allemand kompass
Italien bussola
Espagnol brújula
Anglais compass
Source : Google Translate API

Synonymes de « compasser »

Source : synonymes de compasser sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires