La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « commandeuse »

Commandeuse

Définitions de « commandeuse »

Wiktionnaire

Nom commun - français

commandeuse \kɔ.mɑ̃.døz\ féminin (pour un homme, on dit : commandeur)

  1. Celle qui commande, commandante.
    • Une fois encore, il dépeint Hillary Clinton comme une « travailleuse » : « [Elle a] travaillé aussi dur contre moi en campagne que pour moi en tant que secrétaire d’Etat. […] Hillary Clinton sera une grande commandeuse en chef : elle connaît les militaires, elle ne joue pas à la guerre à la télé. Elle y a été, elle a vu. » — (Guillaume Gendron, Contre Trump, Obama enchaîne les punchlines en Floride, dans Libération, 3 novembre 2016 [texte intégral])
    • Depuis 2016, c’est officiellement elle la commandeuse en chef. — (Gaël Arcuset, Gironde : à Captieux, trois générations de femmes tiennent leur propre palombière, dans Le Républicain, 8 novembre 2020 [texte intégral])
  2. Grade honorifique dans certains ordres.
    • Comme les femmes n’occupent chez nous aucune position officielle ni dans la magistrature, ni dans le clergé, ni dans l’armée, le nombre des services rendus à l’État par les petites et les grandes dames est nécessairement fort restreint. On serait obligé d’accorder des brevets de chevalières, d’officières ou de commandeuses aux mères de famille qui ont le plus d’enfants, et aux jeunes filles qui en ont eu le moins. — (Henri Rochefort, La grande Bohême, Librairie Centrale, Paris, 1867, page 174)
    • Et moi, officière et peut-être commandeuse de la Légion d’honneur, je te dis que je ne peux détester une chose dont fait partie un être aussi joli que toi, et que tu n’as pas la liberté de refuser au monde un de ses ornements — (Louis Veuillot, Œuvres complètes, volume 25 : Correspondance. Septembre 1871–février 1875, P. Lethielleux, Paris, 1932, page 402)
    • Ce sont en effet les termes suivant les règles ordinaires de formation et souvent retrouvés grâce aux recherches (agente, commandeuse, inventrice, lieutenante, notairesse, officière, procureuse, professeuse, rapporteuse, sergente…), que nous devons privilégier ; du moins si nous voulons renouer avec les lois du français, et non pas allonger la liste des exceptions qui le rendent si difficile à maîtriser (pour la plus grande satisfaction des gens qui en font un outil de distinction sociale). — (Éliane Viennot, Bannir la règle du masculin qui l’emporte sur le féminin, dans Slate, 19 mars 2017 [texte intégral])
  3. (Désuet) Épouse d’un commandeur.
    • Il le fit assez connoître par la résolution hardie qu’il s’avisa de prendre : il résolut d’épouser cette dame, que l’on appeloit dans Séville, la commandeuse. — (Alain-René Lesage, Guzman d’Alfarache, A.-A. Renouard, 1821 (1re éd. 1732), page 32)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « commandeuse »

(1732) Dérivé de commander, avec le suffixe -euse. Le moyen français avait commanderesse, forme vieillie en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « commandeuse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commandeuse kɔmɑ̃dœs

Citations contenant le mot « commandeuse »

  • Du côté du monde économique, le chef cuisinier Thierry Marx a été promu officier. Pierre Gattaz, ancien président du Medef, a aussi été décoré, ainsi que le patron de Free, Xavier Niel. Enfin, pour la culture, la compositrice et chef d’orchestre Betsy Jolas est promue commandeuse, et l’historien Pap Ndiaye est fait chevalier. l'Opinion, Agnès Buzyn, Jean-François Delfraissy, Pierre Gattaz: la Légion d'honneur décore sa promotion du Nouvel An - l'Opinion

Commandeuse

Retour au sommaire ➦

Partager