La langue française

Christianiser

Sommaire

  • Définitions du mot christianiser
  • Étymologie de « christianiser »
  • Phonétique de « christianiser »
  • Évolution historique de l’usage du mot « christianiser »
  • Citations contenant le mot « christianiser »
  • Traductions du mot « christianiser »
  • Synonymes de « christianiser »

Définitions du mot christianiser

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRISTIANISER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. Convertir au christianisme :
1. Nos missionnaires, continua-t-il, après plusieurs années d'efforts et de persévérance, ont enfin christianisé quelques tribus. Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 1, 1801, p. 20.
2. Donner un caractère chrétien à, pénétrer de christianisme :
2. C'est des lacs, des paroles de Dieu, une espèce de panthéisme christianisé, enrichi de rimes rares, ... Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 100.
[Dans le domaine littér. et en liaison avec l'antiquité] Rare. Prêter des sentiments chrétiens à (un auteur, etc.). On a souvent accusé Racine d'avoir christianisé ses héros païens (Lar. 19e, Lar. encyclop.).
B.− Emploi pronom.
1. Embrasser le christianisme. Les Arabes ne se montrent guère empressés de se christianiser (Lar. 19e).
2. S'imprégner d'idées chrétiennes, de sentiments chrétiens :
3. De même, au fur et à mesure qu'elle se christianise, l'humanité doit sentir de moins en moins le besoin, la nécessité, pour s'alimenter, de certaines nourritures terrestres. Teilhard de Chardin, Le Milieu divin,1955, p. 127.
Prononc. et Orth. : [kʀistjanize], (je) christianise [kʀistjani:z]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1575 intrans. « devenir chrétien, pratiquer partiellement le christianisme » (Thevet, Cosmographie, XII, 19 ds Hug.), attest. isolée; repris en 1909 part. prés. adj. (É. Faure, Hist. de l'art, p. 116 : l'Égypte christianisante); 2. 1588 trans. « rendre chrétien » (L. Gollut, Mém. hist., VIII, chap. XXVI, 761 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. chrét. christianizare intrans. « professer la religion chrétienne, être chrétien » (Tertullien ds Blaise), dér. de christianus (chrétien*); suff. -izare (-iser*). Fréq. abs. littér. : 15.
DÉR. 1.
Christianisant, ante, adj.Qui devient chrétien(ne), qui pratique la religion chrétienne, qui a des tendances chrétiennes. L'admiration pour Tolstoï et pour son amateurisme christianisant (I. Stravinsky, Chroniques de ma vie,1931, p. 21). Fréq. abs. littér. : 2.
2.
Christianisation, subst. fém.Le fait de rendre chrétien; son résultat. Une christianisation pure et simple de la pensée religieuse (Marcel, Journal métaphysique,1914, p. 84). [kʀistjanizasjɔ ̃]. 1reattest. 1843 (Sainte-Beuve, Correspondance gén., t. 5, p. 283; de christianiser, suff. -(a)tion*). Angl. christianization dès 1833 ds NED s.v. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

christianiser \kʁis.tja.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre chrétien, convertir à la foi chrétienne.
  2. (Par extension) Pénétrer d'esprit chrétien.
    • Christianiser les arts, les mœurs, les coutumes.
  3. (Plus rare) Donner l'apparence chrétienne.
    • Sagement l'Église pensa que mieux valait chercher la conciliation. Thomas d'Aquin, encouragé par Urbain IV, se chargea de christianiser Aristote. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHRISTIANISER. v. tr.
Rendre chrétien.

Littré (1872-1877)

CHRISTIANISER (kri-sti-a-ni-zé) v. a.
  • Rendre conforme à la religion chrétienne.

    Attribuer aux auteurs de l'antiquité des sentiments chrétiens.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nus ne doit espouser juyve, s'ele n'est avant crestiennée, Beaumanoir, XVIII, 8. Droïn, fait-il, par Saint-Omer, Tu les feras crestiener ; Si tost com bautisié seront, Jamès de cest mal ne cherront, Ren. 25226. Je cuit que vous volés estre crestiennés, Ch. d'Ant. VI, 471.

XVe s. Les ennemis de Dieu avoient reconquis presque tout le royaume de Russe [la Servie] et prins le roy, qui s'estoit fait chrestienner, Froissart, I, 1, 60. Et moult en mouroient, sans estre chrestiennés, les quelles choses estoient moult grieves et piteuses à ouir raconter, Monstrelet, I, 208. Il est trop enbesogné de sa femme, qui a geu [accouché] d'un beau fils qui fu christianné le jour St Antoine, Journal de Paris, an 1430, p. 136, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « christianiser »

Du latin christianizare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cnristianizare, de christianus, chrétien ; grec, χριστιανίζειν. L'ancien français disait chrestiener, qui signifiait rendre chrétien, baptiser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « christianiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
christianiser kristjanize

Évolution historique de l’usage du mot « christianiser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « christianiser »

  • Pour obtenir un premier élément de réponse, il faut remonter en 1580. Cette année-là, le roi d’Espagne Philippe II demande à la Compagnie de Jésus de partir en mission auprès de la population guaranie dans le but de christianiser les populations autochtones, mais aussi de stabiliser la frontière remise en cause par les bandeirantes. Ces derniers, mercenaires brésiliens propageant violence et terreur, recherchent or et esclaves pour les renvoyer au système de travail colonial de l’encomienda. Suite à cet ordre royal, un ensemble de trente missions émerge dans le bassin du Río de la Plata au cours des XVIIe et XVIIIe siècles: c’est ce que l’on appelle plus communément les Treinta Pueblos. Sept verront le jour au Paraguay et les autres sur les actuels territoires de l’Argentine et du Brésil. Le Temps, Les Guaranis ont-ils inventé le football? - Le Temps
  • Limoges. Le Quartier Aristide Briand. J’ai vécu dans le quartier de la rue Aristide Briand (Prix Nobel de la Paix) – autrefois la route d’Ambazac chère à mes amis l’écrivain Georges-Emmanuel Clancier et le poète Gérard Frugier – dans les années 1960 et 1970 ; mes parents y ont leur maison, avec sa façade en « nids d’abeille », derrière l’église Saint-Paul Saint-Louis, bâtie en 1907 pour tenter de christianiser les cheminots. Ses beaux vitraux sont de l’atelier de Francis Chigot, qui réalisa les verrières de la gare des Bénédictins, mais l’argent manqua pour édifier son clocher. Non loin, de l’autre côté des voies, il y avait les entrepôts frigorifiques STEF. www.lepopulaire.fr, Le quartier Aristide Briand : la chronique de Laurent Bourdelas - Limoges (87000)
  • Les voix de spécialistes se sont élevées, lundi, pour demander à l'Inde de ne pas récupérer le corps du jeune Américain abattu par une tribu coupée du monde qu'il voulait christianiser. En cause : le risque d'une épidémie au contact d'étrangers. France 24, Île des Sentinelles : l'Inde doit-elle aller récupérer le corps du missionnaire américain ?
  • Oui, saint Auguste. Ce missionnaire charentais de La Rochelle a tenté de christianiser les campagnes chinoises au milieu du XIXe siècle. Il a été pendu. Béatifié en 1900 par le pape Léon XIII, ce dernier lui a donné ce jour de l’année où il n’y avait pas de 29 février (année divisible par 100). , Magazine Lifestyle | 2020, année bissextile : cette année, il y aura un 29 février
  • Pour elle, ce respect s’est matérialisé par la dernière visite du souverain pontife au Maroc. Une visite au cours de laquelle il a donné des signaux forts sur les relations entre les deux pays, en élevant l’archevêque de Rabat, Cristóbal Lopez Romero, au rang de cardinal. Et chose extraordinaire, le Pape a rappelé au tout nouveau Cardinal, que le rôle de l’église au Maroc n’est pas de "christianiser les Marocains, mais de veiller à la coexistence exemplaire qui a toujours prévalu entre chrétiens et musulmans en terre d’islam", rapporte Le360 Bladi.net, "L’islamophobie utilisée à des fins électoralistes"
  • Voilà qui ne plaisait guère au pape, (de 392 à 496) Gélase 1er. Lequel, en 494, décida de christianiser les Lupernales en les joignant avec la présentation de Jésus au temple, fête de la lumière en raison des paroles de Siméon: «Cet Enfant sera la lumière des Nations» Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Le Tournai d’avant: chandelles, mythologie et coucoubaques (Tournai)

Traductions du mot « christianiser »

Langue Traduction
Anglais christianize
Espagnol cristianizar
Italien cristianizzare
Allemand christianisieren
Source : Google Translate API

Synonymes de « christianiser »

Source : synonymes de christianiser sur lebonsynonyme.fr
Partager