La langue française

Chrétienté

Sommaire

  • Définitions du mot chrétienté
  • Étymologie de « chrétienté »
  • Phonétique de « chrétienté »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chrétienté »
  • Citations contenant le mot « chrétienté »
  • Images d'illustration du mot « chrétienté »
  • Traductions du mot « chrétienté »
  • Antonymes de « chrétienté »

Définitions du mot chrétienté

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRÉTIENTÉ, subst. fém.

A.− Ensemble des nations d'obédience chrétienne. La chrétienté (tout) entière, la chrétienté médiévale, une chrétienté unie :
1. IX le pape. 22 décembre 1830. L'Église a perdu son chef et la chrétienté son père; le monde catholique est orphelin. Lamennais, L'Avenir,1830-31, p. 206.
2. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que le passage à une chrétienté nouvelle implique des changements bien plus profonds que ce que connote d'ordinaire le mot révolution. Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 227.
Spéc. Communauté chrétienne située en pays non chrétien. Les chrétientés orientales :
3. Pour la vengeance, il ne s'agissait que de gagner un mois, que d'attendre les premiers frimas : les vœux de la chrétienté moscovite suppliaient le ciel de hâter ses tempêtes. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 442.
B.− Région., pop. Qualité de chrétien, honnêteté, douceur. Cette fille [Brulette] (...) avait mis tant de pitié et de chrétienté dans son cœur qu'elle se trouvait récompensée de toutes ses peines par les premières caresses d'un malplaisant petit bavoux (G. Sand, Les Maîtres sonneurs,1853, p. 245).
C.− Au fig., pop.
1. Marcher sur la chrétienté (sur sa peau de chrétien). Ne pas avoir de chaussures aux pieds; avoir des bas, des souliers percés ou usés (cf. Ac. 1835, 1878).
2. Dieu bénisse chrétienté [Pour atténuer le caractère désobligeant présenté par une comparaison établie entre une personne et un animal] Sauf votre respect. C'est un vrai pourceau, Dieu bénisse chrétienté (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
Prononc. et Orth. : [kʀetjε ̃te]; cf. chrétien. Ds Ac. 1694 et 1718 encore s.v. chrestienté; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. Ca 1040 cristïentét « loi chrétienne, christianisme » (Vie de Saint Alexis, éd. C. Storey, 3b) − 1611, Cotgr.; 2. a) 1165-70 crestïantez « ensemble des peuples, des pays chrétiens » (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 25); b) fin du xviies. « communauté chrétienne en pays non chrétien » (L. Bourdaloue, Pensées, I, p. 239 ds Littré). Dér. de chrétien* d'apr. le lat. chrét. christianitas « christianisme; ensemble des chrétiens » (ives. ds Blaise), dér. de christianus (chrétien*). Fréq. abs. littér. : 570. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 832, b) 71; xxes. : a) 961, b) 1 097.

Wiktionnaire

Nom commun

chrétienté \kʁe.tjɛ̃.te\ féminin

  1. (Au singulier) (Religion) Ensemble des nations chrétiennes, tous les pays où domine la religion chrétienne.
    • […] et, si j’avais Ivanhoé d’un côté pour me donner de sages conseils […], et toi de l’autre pour me mener par la ruse […], je serais le roi le moins libre de la chrétienté. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • C’était un plastron en flanelle rouge, l’un de ces talismans quasi hygiéniques qui, avec les pilules et les spécialités pharmaceutiques, remplacent, chez les peuples protestants de la chrétienté, les images et les reliques miraculeuses. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 102 de l’éd. de 1921)
  2. (Au pluriel) (Religion) Communautés chrétiennes dans les pays de l’Orient.
    • Plusieurs chrétientés furent établies dans cette province de Chine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHRÉTIENTÉ. n. f.
Ensemble des nations chrétiennes, tous les pays où domine la religion chrétienne. Dans la chrétienté primitive. Les infidèles menaçaient la chrétienté. C'est pour le bien et pour le repos de la chrétienté. Il se dit au pluriel des Communautés chrétiennes dans les pays de l'Orient. Plusieurs chrétientés furent établies dans cette province de Chine.

Littré (1872-1877)

CHRÉTIENTÉ (kré-tiin-té, et non, comme disent quelques-uns, kré-tièn'-té) s. f.
  • Les peuples, les pays chrétiens. Cromwel allait ravager toute la chrétienté, Pascal, P. div. 20. Ce grand temple de la paix dans lequel toutes les nations de la chrétienté doivent entrer, Voiture, Lett. 186. Tant que je serai hors de la chrétienté [en Afrique], Voiture, ib. 40. Les villes, les provinces, les royaumes en furent remplis [de disciples de Jésus], et c'est ainsi qu'en très peu de temps, s'élevèrent de nombreuses et florissantes chrétientés, Bourdaloue, Pensées, I, p. 239.

    Fig. et populairement. Marcher sur la chrétienté, avoir ses chaussures percées.

    Dieu bénisse chrétienté, se dit quand on compare un homme à un animal, pour atténuer ou pour reprocher ce qu'il y a de désobligeant en cela.

HISTORIQUE

XIe s. Que recevez sainte crestientet, Ch. de Rol. XXXII.

XIIe s. [Que] Crestienté n'ait pas de nos mal dis, Ronc. p. 56. Et si [il] croira sainte crestienté, ib. p. 117. [Un bref] Qui la crestienté defendist ne veast, Th. le mart. 67.

XIIIe s. Il savoit bien que c'estoit la plus gentius feme de la chrestienté et la plus riche, Chr. de Rains, p. 5. Sire, vous iestes hors de la main l'archevesque quant à laie justice ; vous n'avés riens fait, se vous n'iestes hors de sa crestienté [autorité spirituelle], ib. p. 244.

XVe s. De quoi toute la chrestienté pour ce fut en grand branle, Froissart, II, II, 19. Qui sont les plus allyez princes qui soient en la chrestienté, Commines, H, 8.

XVIe s. Ils montrent bien par cela qu'ils n'ont point une seule goutte de chrestienté, Calvin, Instit. 251. Le plus beau couple de la chrestienté, Marguerite de Navarre, Nouv. X. Sachant que ou il mourroit cruellement, ou renonceroit la chrestienté, Marguerite de Navarre, ib. X.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHRÉTIENTÉ. Ajoutez :
2Communauté chrétienne, en un pays qui n'est pas chrétien. Les chrétientés de Sze-Chuen ont résisté à tous les efforts des lettrés et du gouvernement de la Chine, J. de Flaix, Journ. offic. 4 oct. 1875, p. 8493, 2e col. Les missions-chrétientés, ID. ib. p. 8494, 2e col. Les chrétientés sont établies dans toutes les provinces de l'empire ; elles forment de petits centres dans lesquels on trouve une église, une chapelle, quelquefois une mission, un séminaire, des écoles et un hospice, ID. ib.

REMARQUE

L'ancienne locution : Dieu bénisse la chrétienté, répond assez bien à : sauf votre respect, d'aujourd'hui. En voici un exemple de 1649 : N'en criy haro su ly [le chancelier Séguier] ; fallu qui se cachi, Dieu béni la chrétianté, reverance, dans le privé, et que tous lé seigneux du rouay le vinssien requéri tou breneux, Agreable conference de deux paysans, p. 5, dans CH. NISARD, Parisianismes, 1876, p. 88.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chrétienté »

Génev. chrétiéneté ; provenç. chrestiantat, xristiandat ; catal. christiandat ; espagn. cristiandad ; portug. christiandade ; ital. cristianità ; du latin christianitatem, de christianus, chrétien.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de chrétien avec le suffixe -té.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chrétienté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chrétienté kretjɛ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « chrétienté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chrétienté »

  • La chrétienté a aboli le christianisme sans trop le savoir. De Sören Kierkegaard / L'apprentissage du christianisme
  • Chacun des livres d'Aristote a détruit une partie de la science que la chrétienté avait accumulée tout au long des siècles. De Umberto Eco / Le Nom de la Rose
  • Arrivé au pouvoir à une époque où la chrétienté était malmenée par les grands seigneurs et les puissants de ce monde, Grégoire VII a réalisé un travail de redressement titanesque – la réforme grégorienne – qui a fait entrer l'Église dans le deuxième millénaire. L'homme qui a fait passer le Vatican d'une époque à une autre, parfait en milieu box-to-box. SOFOOT.com, L'équipe type des papes - AS Rome, Lazio Rome, Edinson Cavani, Paolo Maldini / SOFOOT.com
  • Depuis au moins le Moyen Age, l’Occident s’est fondé une peur culturelle de l’autre : le sarrasin, le turc, le juif, le mahométan, le nègre, l’indigène, l’homme jaune, le maure…des figures immortalisées par des personnages littéraires tels que Otello, Shylock et d’autres. La peur de l’altérité, de ces autres cultures qui déconstruisent le mythe cultivé par l’Église d’une dominance transhistorique, voire téléologique, de la chrétienté a nourri les tristes chapitres des Croisades, de la Reconquista, de l’Inquisition, même la traite des nègres et l’esclavage ! La faute de l’autre, est qu’il sait ou fait plus qu’il n’en faut ! L’arabe est lascif, le négrier sexuellement puissant, le turc dangereux, le juif frugal, le chinois soumis, le tsigane hyper libre…les stéréotypes d’un trait de plus, d’une jouissance mystérieuse de plus, d’une tendance à l’excès chez l’autre abondent. C’est la notion du « sujet supposé savoir » du psychanalyste français Jaques Lacan. Utilisant ce concept, le philosophe slovénien, Slavoj Zizek avait dit qu’à la base, l’attitude raciste est une forme de jalousie que l’autre sait plus, jouit de la vie plus, cultive une attitude de plus envers l’argent, le pouvoir, le sexe, la vie… Article19.ma, L’homme blanc et le racisme : Généalogie de la peur de l’autre - Article19.ma
  • La basilique Saint-Pierre, elle, a rouvert ses portes le 25 mai, après s’être mise en conformité avec les nouvelles réglementations. Marquage au sol pour indiquer les distances, prise de température… la plus grande église de la chrétienté s’est adaptée sans difficulté aux exigences du moment. Mais les visiteurs ne se bousculent pas, loin de là, si bien qu’il est possible, en pleine journée, de rester plusieurs minutes en tête-à-tête avec la Pietà de Michel-Ange, sans être dérangé par personne. Expérience vertigineuse. Le Monde.fr, A Rome, le pape François sort renforcé de l’épreuve du confinement
  • Dans ces temps de la fin, le diable plante ses arbres partout dans la chrétienté. Les chrétiens y sont invités et malheureusement certains y répondent favorablement, ne sachant pas ce qui les attend. Il leur arrive l’expérience amère de cet homme qui s’est laissé séduire par cette femme adultère dans Proverbes 7.21–23 : Elle le séduisit À FORCE DE PAROLES, Elle l’entraîna par ses lèvres doucereuses…. Et le verset 23 conclue tragiquement : SANS SAVOIR QUE C’EST AU PRIX DE SA VIE. Journal Chrétien, Le pouvoir de la langue (2) - A la une, Méditations quotidiennes - la langue, le pouvoir de la langue, message de la croix - Journal Chrétien
  • L’art de l’Orient chrétien s’est épanoui à partir du IVe siècle dans un espace qui recouvre la Géorgie, l’Arménie, la Cappadoce, la Syrie, le Liban, Israël (l’ancienne Palestine), l’Égypte copte, la Nubie et l’Éthiopie. Ces territoires, où la chrétienté est née, bénéficiaient d’un réseau d’églises et de monastères exceptionnellement dense et précoce, dont les neuf dixièmes sinon davantage ont disparu. Ces édifices étaient décorés de fresques et de sculptures, ornés d’icônes et d’objets liturgiques, et renfermaient d’exceptionnels manuscrits enluminés.  France Culture, L’Orient chrétien, arts et croyances, avec Tania Velmans

Images d'illustration du mot « chrétienté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chrétienté »

Langue Traduction
Anglais christianity
Espagnol cristiandad
Italien cristianità
Allemand christentum
Portugais cristandade
Source : Google Translate API

Antonymes de « chrétienté »

Partager