La langue française

Chrestomathie

Définitions du mot « chrestomathie »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRESTOMATHIE, subst. fém.

Anthologie didactique de textes choisis parmi des œuvres d'auteurs classiques. La chrestomathie grecque, arabe (Ac. 1835-1932), La chrestomathie française (Ac. 1878, 1932) :
Vous n'avez donc jamais lu les belles pages de Rousseau contre le duel? C'est irréfutable en vérité; un morceau de chrestomathie littéraire et morale. About, Le Nez d'un notaire,1862, p. 62.
Prononc. et Orth. : [kʀ εstɔmati] ou [-si]. Les 2 prononc. sont admises par les dict. mod. de prononc. (mais cf. déjà Nod. 1844). La prononc. [t] est donnée seule ds Gattel 1841, Besch. 1845 et Littré; la prononc. [s] est donnée seule ds Land. 1834 et DG. La prononc. correcte est [t] mais c'est sous l'infl. des mots en -tie lat. ou gr. qu'on peut entendre [s]. À ce sujet cf. Mart. Comment prononce 1913, p. 338, Rouss.-Lacl. 1927, p. 158, et Buben 1935, § 180. Attesté ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1623 réf. au titre de l'ouvrage de Proclus (F. Garasse, Doctrine curieuse..., p. 15 cité par Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 453), attest. isolée; 1806 « recueil de morceaux choisis » (S. de Sacy, Chrestomathie arabe, Paris, 1826-27). Empr. au gr. χ ρ η σ τ ο μ α ́ θ ε ι α « recueil de textes utiles ou de morceaux choisis » (ves., titre d'un ouvrage de Proclus cité par Photius ds Liddell-Scott); dér. de χ ρ η σ τ ο μ α θ ε ́ ω « être désireux d'apprendre », composé de χ ρ η σ τ ο ́ ς « bon, utile », et de μ α ν θ α ́ ν ω « apprendre » (v. mathématique). Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 372.

Wiktionnaire

Nom commun

chrestomathie \kʁɛs.tɔ.ma.ti\ ou \kʁɛs.tɔ.ma.si\ féminin

  1. Anthologie, recueil de textes classiques ou tirés d’auteurs faciles, choisis avec soin et rassemblés dans un but pédagogique, par exemple pour se familiariser avec une langue ancienne ou une littérature étrangère.
    • Chrestomathie grecque.
    • Chrestomathie du Moyen-Âge.
    • Chrestomathie égyptienne, choix de textes égyptiens transcrits, traduits et accompagnés d'un commentaire perpétuel et précédés d’un abrégé grammatical.
    • Après la parution de sa chrestomathie, les Anglais avaient été en effet vexés que le premier travail sérieux sur l’Afghanistan fût issu de Russie. — (Lorraine de Meaux, La Russie et la tentation de l’Orient, 2010)

Nom commun

chrestomathie \Prononciation ?\

  1. Chrestomathie, anthologie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHRESTOMATHIE. n. f.
Choix de morceaux tirés d'auteurs réputés classiques. Chrestomathie grecque. Chrestomathie arabe. Chrestomathie française.

Littré (1872-1877)

CHRESTOMATHIE (krè-sto-ma-tíe) s. f.
  • Recueil de morceaux choisis dans certains auteurs classiques. Chrestomathie grecque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chrestomathie »

Χρηστομάθεια, de χρηστὸς, utile, de χρῆσθαι, se servir (voy. CHRIE), et μαθεῖν, apprendre (voy. MATHÉMATIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du grec ancien χρηστομάθεια, khrêstomátheia (« savoir utile »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du grec ancien χρηστομάθεια, khrêstomátheia (« savoir utile »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chrestomathie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chrestomathie krɛstɔmati

Évolution historique de l’usage du mot « chrestomathie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chrestomathie »

  • L’ouvrage, comme l’écrit Beck lui-même, est à double entrée : il est à la fois une réflexion exigeante sur ce que signifie le désir d’expression littéraire, dans un monde où de plus en plus de personnes écrivent, rivalisent d’écriture, et une « chrestomathie », une anthologie qui convoque de nombreux auteurs, extrêmement divers, autour de ce thème. Le livre est en deux parties : la première pose le problème de la multitude littéraire en esquissant une analyse de l’élan expressif qui fonde ce que Beck appelle un « individualisme expressif ». La seconde répond à la question en étudiant des postures caractéristiques d’écrivain : Thoreau et Emerson, le Bartleby de Melville, le Journal de Manchette, etc.  , Ph. Beck, La berceuse et le clairon. De la foule qui écrit
  • Cioran disait qu’un bon article devrait être truffé de citations, et il serait possible ici de ne mettre à la file que des citations; se déploierait alors un panoramique cohérent, un travelling dans les galeries d’un voyage glissant dans le temps et l’espace, dans la mystique de chants d’ivrognes qui bourdonnent, donnant le cap et naviguant dans toute la chrestomathie du vieil Empire, en triestin, en allemand, en polonais, en hongrois… Essayons. La symphonie commence par un tempo largo, lento, mélancolique: «J’identifie des bivouacs de soldats, des lampes à huile, les cierges aux chapelles des carrefours, et un peu plus loin des feux follets, des candélabres de Hanoukah… Et aussi des lueurs de cheminées, des hauts fourneaux, des lampions, des miasmes de cimetières, des chandelles votives, des feux de feuilles sèches. Au milieu de ces illuminations, d’étranges signes du zodiaque, les étoiles d’un hémisphère inconnu.» Puis, crescendo, andante: «Les Carpates: les dernières montagnes avant les fleuves vagabonds et les lunes démesurées de l’Est. Le gel des hivers sans abri, la terreur du galop des cosaques et des armées du tsar. […] Dans la région, les morts sont deux fois plus nombreux que les vivants.» Coup de cymbale, fortissimo: «Mais il manque quelque chose à la nuit des morts. Le plus important. Il manque les Triestins, les Istriens et les autres enfants des terres conquises par l’Italie… ceux qui, avant d’être baptisés «italianissimi» ont été «nemici» – les ennemis.» Le Temps, L’Europe oubliée de Paolo Rumiz - Le Temps

Traductions du mot « chrestomathie »

Langue Traduction
Anglais reading-book
Source : Google Translate API

Synonymes de « chrestomathie »

Source : synonymes de chrestomathie sur lebonsynonyme.fr

Chrestomathie

Retour au sommaire ➦

Partager