La langue française

Chlorose

Définitions du mot « chlorose »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHLOROSE, subst. fém.

A.− MÉD. Anémie caractérisée notamment par la pâleur verdâtre des téguments et frappant particulièrement les jeunes filles. Teint de chlorose. Synon. anémie essentielle des jeunes filles, anémie chlorotique* :
1. Mangée de chlorose, trop grande pour ses douze ans, elle avait la laideur molle et bouffie, les cheveux rares et décolorés de son sang pauvre, ... Zola, La Terre,1887, p. 50.
P. métaph. Plongé (...) dans un milieu géographique et historique auquel il ne peut s'arracher qu'en condamnant ses dons originaux à la chlorose et très vite à la mort (É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 110):
2. J'ai aussi entendu nommer très-spirituellement cette maladie d'espèce nouvelle dont sont atteints des jeunes talents, la chlorose littéraire. Sainte-Beuve, Portraits contemp.,t. 2, 1846-69, p. 75.
P. méton. :
3. ... son tempérament, puissant, solide, épris des luxuriances de la vie, des forces sanguines, des santés morales, le détournait des grâces artificielles et des chloroses fardées du dernier siècle. Huysmans, À rebours,1884, p. 243.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. chlorostisme. Synon. de chlorose (cf. Colette, Belles saisons, Mes cahiers, 1935, p. 179).
B.− P. anal., BOT. Maladie de carence provoquant notamment la décoloration des feuilles. Chlorose calcaire; chlorose de la vigne; taches de chlorose, p. ell., chloroses :
4. ... lorsque le porte-greffe (...) est atteint de chlorose intense avec rabougrissement (cottis) il n'y a qu'à arracher la vigne et la reconstituer sur porte-greffes plus résistants. R. Brunet, Le Matériel viticole,1909, p. 32.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. chlorosant, ante. Qui provoque la chlorose. Des apports minéraux dans le sol peuvent également modifier le pouvoir chlorosant de celui-ci (L. Levadoux, La Vigne et sa cult., 1961, p. 100).
Prononc. et Orth. : [klɔ ʀo:z]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. [Ca 1600 lat. chlorosis (Jean Varanda − mil. xvies.-1617 − d'apr. P. P. Darchy, De la chlorose -pâles couleurs- et de son traitement, Paris, Rignoux, 1850 cité par Letessier ds Fr. mod., t. 19, 1951, pp. 111-112)]; 1694 chlorosis (Corneille); 1753 chlorose (Encyclop. t. 3). Formé sur le gr. χ λ ω ρ ο ́ ς « d'un jaune verdâtre, vert », d'où « pâle », employé notamment en méd. au sens de « pâle, au teint jaunâtre »; suff. -ose*. Fréq. abs. littér. : 27.
DÉR.
Chlorotique, adj.a) Qui est atteint de chlorose. Angèle acceptait la misère avec sa mollesse de femme chlorotique (Zola, La Curée,1872, p. 364).Il (...) avait une éducation moyenne, un visage frêle de jeune fille chlorotique (L. Daudet, L'Entre-deux guerres,1915, p. 7).Emploi subst. Une jeune chlorotique à marier, assidue aux sources ferrugineuses (E. et J. de Goncourt, Journal,1867, p. 360).P. métaph. Ces pêches chlorotiques, c'est des restes du lunch (Colette, La Chatte,1933, p. 49).Vertus chlorotiques (Mounier, Traité du caractère,1946, p. 118).P. ext. Les visages chlorotiques et veules (Montherlant, Les Célibataires, 1934, p. 842); sa grâce à la fois ronde et un peu chlorotique (A. Arnoux, Paris-sur-Seine,1939, p. 243).b) Qui est dû à la chlorose. Sa bouche un peu grande, aux dents superbes dans la pâleur chlorotique des gencives (Zola, Germinal,1885, p. 1143).Pour deux sols différents, ayant même teneur en calcaire total, les manifestations chlorotiques pouvaient être très variables (L. Levadoux, La Vigne et sa cult.,1961, p. 99). [klɔ ʀ ɔtik]. 1reattest. 1766 femmes chlorotiques (Raulin, Traicté des fleurs blanches, 1, 189 d'apr. Delboulle ds Quem.); de chlorose, suff. -(t)-ique* prob. par l'intermédiaire d'un lat. médical chloroticus (cf. Nysten) formé p. anal. avec des adj. gr. à finale -τ ι κ ο ς. Fréq. abs. littér. : 31.
BBG. − Letessier (F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1951, t. 19, p. 112.

Wiktionnaire

Nom commun

chlorose \klɔ.ʁoz\ féminin

  1. (Médecine) Maladie qui a pour principal symptôme la décoloration de la peau et que l’on appelait communément les « pâles couleurs ».
    • Ce père nourricier, ennemi des chloroses,
      Éveille dans les champs les vers comme les roses…
      — (Charles Baudelaire, « Le Soleil »)
    • […] mais je leur opposerais volontiers les prescriptions d’une foule de praticiens qui, chez les jeunes filles (…), devant des leucorrhées opiniâtres, des chloroses graves, des aménorrhées rebelles, recommandent le mariage comme seul remède de nature à mettre fin à ces maux. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
  2. (Agriculture) (Jardinage) (Phytopathologie) Décoloration des feuilles des plantes due à une carence en fer, en magnésium, en azote, en manganèse ou en zinc, éléments indispensables à la synthèse de la chlorophylle.
    • Chez nous, les conditions de culture peuvent être excellentes, mais pas à grande échelle, car le cognassier est un arbre très capricieux. Il exige un sol assez doux, mi-lourd, ni trop humide ni trop froid, à l’abri des courants d’air. Le sol ne doit pas contenir trop de calcaire, car il risque de souffrir d’une chlorose due à une carence en fer. — (Fellag, Un Coing en hiver, dans le recueil Le Dernier Chameau et autres histoires, 2004, page 18.)

Forme de verbe

chlorose \klɔ.ʁoz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de chloroser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de chloroser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de chloroser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de chloroser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de chloroser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHLOROSE. n. f.
T. de Médecine. Maladie qui a pour principal symptôme la décoloration de la peau et qu'on appelle communément les pâles couleurs.

Littré (1872-1877)

CHLOROSE (klo-rô-z') s. f.
  • 1 Terme de médecine. Maladie qui affecte spécialement les jeunes filles non réglées, caractérisée par la pâleur excessive, la teinte jaunâtre ou verdâtre de la peau, la flaccidité des chairs, la blancheur de la conjonctive, et divers autres accidents.
  • 2 Terme de botanique. Étiolement ou décoloration des plantes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHLOROSE, (Med.) voyez le nom François Pales couleurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chlorose »

Χλωρὸς, jaune et verdâtre (voy. CHLORE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) De chlore, avec le suffixe -ose.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chlorose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chlorose klorɔz

Évolution historique de l’usage du mot « chlorose »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chlorose »

  • HORTIQUID - Ce défaut peut être d’origine parasitaire ou physiologique. La carence en fer, ou chlorose ferrique, n’est pas forcément seule en cause. Le Figaro.fr, Jaunissement du citronnier: est-ce une carence en fer?
  • Une Anglaise est la lutte de la chlorose et de la couperose. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Commune en sol calcaire, la chlorose est le résultat d'une mauvaise assimilation du fer par certaines plantes dont le feuillage se teinte d'une couleur caractéristique. Pour ne pas perdre la plante, il existe des moyens efficaces de lutte. Apprenons à les connaître. auJardin.info, Lutter contre la chlorose
  • La chlorose ferrique est une maladie des plantes qui se caractérise par une décoloration et un jaunissement des feuilles, due à une carence en fer. En premier lieu, il faut être sûr qu'il s'agit bien d'une chlorose et ensuite, il faut la traiter de façon biologique. Binette & Jardin, La chlorose ferrique : la reconnaitre, lutte et traitement biologique
  • Le rôle physiologique du fer est très étendu, exerçant notamment, une  influence directe sur la respiration et la synthèse de la chlorophylle. Une carence en fer peut engendrer un arrêt ponctuel de la photosynthèse, entrainant des conséquences parfois irrémédiables comme un affaiblissement de la mise en réserve de la vigne, des cycles raccourcis et des rendements qui diminuent d’année en année. Une chlorose ferrique avancée, peut même dans certains cas, conduire à la mort du cep entier. , Chlorose ferrique, comment gérer durablement ce désordre nutritionnel ?
  • Sans traitement curatif, la chlorose ferrique réduit la pérennité des plantations. Elle apparait plus souvent par un manque de fer disponible dans le sol plutôt que par une carence avérée. Fruit de la collaboration de Yara International et Akzo Nobel, YaraVita™ Bolikel® XP est une solution pour lutter contre la chlorose ferrique. Il s'agit d'un engrais à base de chélate de fer sous forme HBED. mon-ViTi, Yara lance un engrais pour la chlorose ferrique | mon-ViTi
  • « Les carences en oligoéléments, malgré des besoins faibles, sont à surveiller de très près car elles ont des répercussions sérieuses, considère Gilbert Garapin. C’est particulièrement vrai pour le fer, qui intervient dans la photosynthèse en permettant la synthèse chlorophyllienne. Une carence en fer conduit à la chlorose, dont les symptômes sont un jaunissement des jeunes feuilles, qui peut s’étendre, dans les cas graves, à l’ensemble du feuillage. »l’intérêt des analyses mon-ViTi, Induites ou vraies, comment lutter contre les carences en fer ? | mon-ViTi
  • Sol: Profond fertile et bien drainé avec un pH de 6,5 à 7. Au-delà des risques de chlorose sont à craindre. Le kaki redoute les terres trop humides. Le Figaro.fr, Kaki ou plaqueminier de Chine
  • Le jaunissement est vraisemblablement dû à la chlorose ferrique, carence à laquelle l'hibiscus est très sensible. Les feuilles ont aspect jauni facilement reconnaissable tandis que les nervures arborent une couleur verte plus soutenue. Pour prévenir cette maladie physiologique, arrosez votre hibiscus avec de l'eau de pluie ou de l'eau distillée si celle de votre robinet est très calcaire. Vous pouvez également recourir à des traitements bio à base de chélates de fer disponibles en jardinerie. Le Figaro.fr, Hibiscus: quand et comment le tailler ?

Traductions du mot « chlorose »

Langue Traduction
Anglais chlorosis
Espagnol clorosis
Italien clorosi
Allemand chlorose
Portugais clorose
Source : Google Translate API

Synonymes de « chlorose »

Source : synonymes de chlorose sur lebonsynonyme.fr

Chlorose

Retour au sommaire ➦

Partager