La langue française

Chimie

Définitions du mot « chimie »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHIMIE, subst. fém.

A.−
1. Partie des sciences physiques qui a pour objet la constitution et les réactions de la matière (d'apr. Duval 1959). Expérience, cours, laboratoire de chimie.
Rem. Sur les « branches de la chimie » souvent reproduites dans les dict. : ,,Il est d'usage, dans l'enseignement, de répartir en 3 grandes parties les matières de la chimie : chimie générale, chimie minérale, chimie organique. On y ajoute, comme parties complémentaires, la chimie physique, la chimie analytique, la chimie appliquée et la chimie biologique. Ce découpage est très ancien et répond aux exigences de la commodité des exposés. Il masque pourtant l'unité foncière de la science chimique, unité plus profonde peut-être que celle de la physique. Si toutes les parties de la Chimie sont intrinsèquement inséparables entre elles, on est cependant amené constamment à distinguer deux aspects des problèmes ou plutôt des formes des démarches de l'esprit pour saisir les éléments de la connaissance : la recherche des lois et le repérage des faits. L'une c'est la Chimie générale, inséparablement liée à la Chimie physique, l'autre c'est la Chimie descriptive`` (A. Kirrmann ds Encyclop. fr., Chimie, sciences et industries, 1958, § 12-04-4).
2. P. ext. L'ensemble des réactions d'un corps simple ou d'un composé organique ou minéral. La chimie du chlore (Méd. Biol.t. 11970).Et il me sembla que vous étiez semblable au terrain où lentement par hasard et par mille chimies se forment ces pierres précieuses qui taillées et polies sont si belles (Apollinaire, Couleur du temps,1918, II, 2, p. 938).
3. Chimie industrielle ou simpl. chimie. Chimie appliquée à l'industrie; production industrielle de substances chimiques :
1. ... dans ce domaine où le bois recule devant le béton, où la chimie des ersatz repousse les produits de base, ... M. Benoist, F. Pettier, Les Transp. mar.,1961, p. 43.
B.− Au fig. Transformation d'une réalité quelconque sous l'effet d'un agent extérieur, par combinaison d'éléments, par combustion, etc. :
2. ... j'expliquai le médiateur de la France, qui est Paris. Initiation par critique rapide, chimie sociale où fondent hommes et idées, centralisation (voir Cormenin, qui a paru plus tard). La circulation s'accélérant, le centre sera partout. Paris est donc critique, chimie. Mais j'insistais alors davantage sur le côté distinctif et négatif, le côté critique, peu sur le côté organique ou chimie recomposante. Michelet, Journal,1843, p. 501.
3. Rappelons-nous toujours que l'impersonnalité est le signe de la force. Absorbons l'objectif et qu'il circule en nous, qu'il se reproduise au dehors sans qu'on puisse rien comprendre à cette chimie merveilleuse. Flaubert, Correspondance,1853, p. 383.
4. ... car, aussi bien que sur les êtres eux-mêmes, le temps avait aussi, dans ce salon, exercé sa chimie sur la société. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 956.
Rem. gén. Chimie est 2eterme de composition cf. astro-chimie sous astr(o)-, biochimie, carbo-chimie sous carb(o)-, électro(-) chimie, immuno(-)chimie, micro(-)chimie, physico(-)chimie, pétro(-)chimie et les adj. correspondants.
Prononc. et Orth. : [ʃimi]. Ac. 1694-1740 donne chymie; Ac. 1762-1932 la forme moderne. Pour l'initiale cf. chimère. Littré enregistre chimie ou chymie qu'il juge autorisés tous deux par l'étymol. Pour Fér. Crit. t 1 1787 la graph. avec y est sans fondement. Étymol. et Hist. [1356 chimie sens obscur « mélange? » (cité ds Dehaisnes, Hist. art en Flandre, 390 ds Quem. : Pour V livres de cire pour faire chimie et a raemplir les ymages de l'autel)]; 1554 chymie « science qui étudie la constitution des divers corps » (B. Aneau, Trésor de Evonime, I, édit. de 1557 ds Hug., s.v. chimistique); Cotgr. 1611 indique ,,seconde partie de l'alchimie``; 1794 chimie expérimentale (Condorcet, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum., p. 179). Lat. médiév. chimia, chymia « art de transformer les métaux, alchimie » xiiies. (Zosimus, alchimista graecus ds Mittellat. W., s.v. *chemia, 532, 41), empr. au gr. médiév. χ η μ ε ι ́ α, v. Liddell-Scott, s.v. χ υ μ ε ι ́ α (FEW t. 19, p. 94a); les formes chymia, chymie par confusion avec χ υ μ ε ι ́ α « mélange de sucs », v. aussi alchimie. Fréq. abs. littér. : 767. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 991, b) 1 682; xxes. : a) 855, b) 999.
DÉR. 1.
Chimiatre, subst. masc.a) Médecin qui pratique la chimiatrie. b) Mauvais chimiste. Ce chimiste, ce chimiâtre, qui n'est pas capable de reconnaître un grain de fécule d'un grain de silice (J. Rostand, La Genèse de la vie,1943, p. 121)Seules transcr. ds Land. 1834 et Littré : chi-mi-a-tr'. N'est écrit avec un accent circonflexe que ds Besch. 1845; cf. aussi, sans doute par confusion avec le suff. -âtre* (péj.), J. Rostand, loc. cit. Le reste des dict. l'écrit sans accent, cf. Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, Lar. encyclop., Littré, Guérin 1892 et Quillet 1965. 1reattest. 1792 (Encyclop. méthod. Méd., s.v. chimiatrie); du rad. de chimie, suff. -iatre*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Chimiatrie, subst. fém.Théorie, fondée au xviies., qui prétendait expliquer les phénomènes par des réactions chimiques. Dernière transcr. ds Littré : chi-mi-a-trie. Écrit sans accent circonflexe ds Land. 1834, Gattel 1841 et Littré; écrit avec un accent circonflexe uniquement ds Besch. 1845. 1reattest. 1792 (M. Fourcroy ds Encyclop. méthod. Méd. t. 4); de chimie, suff. -iatrie (-iatre* + -ie*); cf. le lat. médiév. chemiatria, employé par Paracelse (v. NED, s.v. chemiatric) qui a accrédité, ainsi que Van Helmont et Fr. de Boë, dit Silvius, cette théorie en Allemagne (Littré-Robin); v. aussi Brockhaus Enzykl. t. 8, s.v. Iatrochemie.
3.
Chimisme, subst. masc.a) Ensemble des processus qui régissent un phénomène donné, notamment organique. Du plus humble chimisme aux plus hautes synthèses de l'esprit (Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 347).Au fig. Ainsi, par le chimisme même de son mal, après qu'il avait fait de la jalousie avec son amour, il recommençait à fabriquer de la tendresse, de la pitié pour Odette (Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 304).b) Vx. ,,Abus de la chimie dans ses applications à la physiologie ou à la pathologie`` (Littré-Robin 1865). Il faudra faire l'histoire du chimisme actuel dans la physiologie pour le combattre (C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 96). [ʃimism̥]. 1reattest. 1838 (Ac. Compl. 1842); du rad. de chimie, suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − Étiemble (R.). Sur le lang. de la chim. Actualité (L') chim. 1973, no1, p. 6. − Goug. Mots t. 1 1962, pp. 39-42. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 109.

Wiktionnaire

Nom commun

chimie \ʃi.mi\ féminin

  1. (Chimie) Science qui étudie la composition et les réactions de la matière. La chimie est l’étude des transformations de la matière par opposition à la physique qui est l’étude des états de la matière.
    • La chimie agricole est une science appelée à rendre d'immenses services aux cultivateurs. Elle a pour objet l'étude des terrains; […]. — (Pierre Joigneaux, La chimie du cultivateur, page 1, 1850)
    • […] ; il n'y a point de mélinite, ni de fulminate, ni de gaz moutarde dans la nature ; et la chimie n'est qu'un moyen d'ajouter un coup de marteau à un autre et d'en tenir l'énergie en quelque sorte suspendue. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 211, Hartmann, 1937)
    • La chimie, oui, voilà l’avenir (et non pas la psychanalyse, puisque le langage, de même que le sexe, sera inhibé et stéréotypé). — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, page 707)
  2. Étude d’une molécule ou d’un groupe de molécules.
    • La chimie du sucre est très intéressante.
  3. (Par extension) Mélange plus ou moins bien défini de substances diverses.
    • On vient de s'apercevoir qu'il n'y a pas eu à Chaminadour toute l’année une seule messe valable, parce que le vin dont on se servait pour célébrer les mystères n'était qu'« une chimie », dit le sacristain, et non pas ce pur jus de la vigne qui a seul canoniquement le privilège de se transmuer en le sang de Jésus-Christ. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 231.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHIMIE. n. f.
Science qui a pour objet l'étude des éléments constitutifs des corps. Chimie minérale. Chimie organique. Chimie végétale. Enseigner la chimie. Étudier la chimie. Cours de chimie. Professeur de chimie. Cours de chimie industrielle. Expérience de chimie. Laboratoire de chimie. Termes de chimie.

Littré (1872-1877)

CHIMIE (chi-mie) s. f.
  • Science dans laquelle on étudie les lois de la composition des corps cristallisables ou volatils, naturels ou artificiels, et les lois des phénomènes de combinaison ou de décomposition résultant de leur action moléculaire les uns sur les autres. Il n'y a pas encore longtemps que tous les raisonnements de chimie n'étaient que des espèces de fictions poétiques, vives, animées, agréables à l'imagination, inintelligibles et insupportables à la raison, Fontenelle, Guglielmini. Voulant donner à un enfant du goût pour la chimie, Rousseau, Ém. III. Le public fut étonné de voir une chimie dans laquelle on ne cherchait ni le grand œuvre ni l'art de prolonger la vie au delà des bornes de la nature, Voltaire, Louis XIV, 31. Les ouvrages de Stahl, malheureusement trop obscurs, avaient besoin qu'un homme né avec le génie de la chimie nous apprît à les entendre ; c'est une des obligations que nous avons eues à M. Rouelle, Condorcet, Malouin. Huer la métaphore et la métonymie, Grands mots que Pradon croit des termes de chimie, Boileau, Ép. X.

    Chimie minérale, celle qui s'occupe des corps inorganiques. Chimie organique, celle qui s'occupe des substances organisées.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHIMIE. - ÉTYM. Ajoutez : Cham, Kem, Kemi est un nom qui se lit plusieurs fois sur les monuments hiéroglyphiques ; il signifie proprement la terre noire, et est le nom de l'Égypte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHIMIE, voyez Chymie

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chimie »

(1356) Chimie apparaît [1] avec un sens obscur, peut-être celui de « mélange » :
Pour V livres de cire pour faire chimie et a remplir les images de l'autel.
(1554) Chymie a le sens moderne de « science qui étudie la constitution des divers corps ». Il est souvent synonyme de alchimie (voir ce mot).
Du latin chemia ou chymia (« art de transformer les métaux, alchimie »), emprunté au grec médiéval χημεία, khêmeia.
Les formes chymia en latin et chymie en français sont dues à la confusion avec χυμεία, chymeia (« mélange de sucs »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. quemia ; ital. chimica ; du grec χυμία et χημεία ; lat. chymia et chemia ; avec l'orthographe par υ, on tire χυμία de χυμὸς, suc, et la chimie serait l'art relatif aux sucs ; avec l'orthographe par η, l'origine est plus obscure, et on tire conjecturalement χημεία de Cham, nom porté par l'Égypte, supposée la patrie première des arts chimiques. Tout porte à croire que la vraie orthographe est χημεία, qui aura été changé, par iotacisme et par assimilation avec un radical grec, en χυμία. En tout cas, les orthographes chimie et chymie sont toutes deux autorisées, la première par l'iotacisme de l'η prononcé i, la seconde par l'υ de χυμία (voy. ALCHIMIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chimie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chimie ʃimi

Évolution historique de l’usage du mot « chimie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chimie »

  • Nous suivre Info chimie info-chimie.fr, [Spécial RSE] : Le dialogue avec les parties prenantes au coeur de la résilience de la Chimie
  • La vérité est parfaite pour les mathématiques, la chimie, la philosophie, mais pas pour la vie. De Ernesto Sabato / Alejandra
  • En sentiment comme en chimie, rien ne se crée, rien ne se perd. De Alfred Capus / Les pensées
  • L'amour, c'est comme la chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction. De Anonyme
  • L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie. De Alexandre Dumas, fils / L’étrangère
  • L'Histoire est le produit le plus dangereux que la chimie de l'intellect ait élaboré. De Paul Valéry / De l'histoire
  • Il est bien difficile de croire que tant de merveilles, tant d'ingéniosité dans le monde soient l'effet du hasard et de la chimie seulement. De René Barjavel
  • L'intelligence ? Une question de chimie organique, rien de plus. On n'est pas plus responsable d'être intelligent que d'être bête. De Paul Léautaud / Théâtre de Maurice Boissard
  • Le désir ne naît pas seulement de la chimie des peaux ou des cellules mais de l'obsession de la répétition. De Paul Nizon / Entretien avec Catherine Argand - Juin 1997
  • Les merveilleuses découvertes de la chimie sont surpassées peut-être par la confiserie. Jadis toute drogue avait un goût particulier ; aujourd’hui, c’est le contraire. De Alexandre Pothey / Bonbons anglais
  • Un concert c’est une histoire de chimie entre deux entités : le public d’un côté et la scène de l’autre. De Jean-Michel Jarre / Magma Magazine du 2 septembre 2016
  • Il est maintenant presque autorisé pour une catholique de recourir aux mathématiques pour éviter d’être enceinte, mais il lui est encore interdit de se servir de la physique et de la chimie. De Henri Louis Mencken / Notebooks
  • Nous trouvons de tout dans notre mémoire. Elle est une espèce de pharmacie, de laboratoire de chimie, où on met au hasard la main tantôt sur une drogue calmante, tantôt sur un poison dangereux. De Marcel Proust / La Prisonnière
  • Cette boucle est composée de deux étapes. Au cours de la première étape, le méthane (pur dans nos expériences) est introduit dans le réacteur, en phase gazeuse, sous petite pression (3 bars). Le réacteur contient une poudre solide « nanocomposite », constitué de cristaux nanométriques d’oxyde de titane, qui absorbe la lumière du soleil. Les cristaux nanométriques sont couverts par une couche mince d’« hétéropolyacide », des acides bien connus en chimie dans lesquels nous avons remplacé les protons H⁺ par de l’argent sous forme de cations Ag⁺. The Conversation, Le méthane et le soleil : mariage pour une chimie plus verte
  • Vous voulez participer au développement de la recherche dans le domaine de la santé, des bioénergies, des énergies,de la physique, de la chimie, des sciences du vivant ? Vous souhaitez un parcours professionnel motivant dans une communauté scientifique pluridisciplinaire ? Rejoignez les équipes de la DRF, ouvertes à la fois sur la recherche internationale et le monde industriel. CEA/Fabrique de savoirs, Fabrique de savoirs - Une chimie radicalaire hautement contrôlée
  • C’est une question de culture. Dans la chimie fine, royaume des organiciens, les synthèses chimiques en batch ont toujours eu le dessus, de l’échelle du ballon de laboratoire à celle du réacteur industriel. La chimie en continu, ou « flow chemistry », était réservée à la chimie lourde, focalisée sur sa sécurité et ses coûts de production, et pilotée par des spécialistes du génie des procédés. Mais cette dichotomie n’est plus d’actualité. Le génie des procédés s’immisce de plus en plus dans la chimie fine, introduisant progressivement l’idée que la chimie en continu pourrait apporter un renouveau à la discipline. Parmi les adeptes de cette pensée, on peut citer la société Weylchem qui teste toutes sortes d’innovations procédé sur son site de Lamotte, dans l’Oise. Plus au sud, dans l’arrière-pays niçois, La Mesta a développé, il y a quelques années, le célèbre Raptor, qui est un réacteur capable de réaliser des synthèses industrielles en continu, notamment des phosgénations. D’ici à la fin de l’année, ce sera le tour du groupe lyonnais Seqens d’équiper son centre de recherche Seqens Lab, à Porcheville dans les Yvelines, d’une nouvelle unité pilote GMP fonctionnant en continu. Cette unité pourra accueillir des réactions de nitration, diazotation ou halogénation et produire des lots commerciaux jusqu’à l’échelle de la tonne. « Plus de 35 % des médicaments approuvés par la FDA[…] industriepharma.fr, [Édito] : La « flow chemistry », un tournant pour la chimie fine

Traductions du mot « chimie »

Langue Traduction
Anglais chemistry
Espagnol química
Italien chimica
Allemand chemie
Portugais química
Source : Google Translate API

Synonymes de « chimie »

Source : synonymes de chimie sur lebonsynonyme.fr

Chimie

Retour au sommaire ➦

Partager