La langue française

Chenailler

Sommaire

  • Définitions du mot chenailler
  • Étymologie de « chenailler »
  • Phonétique de « chenailler »
  • Images d'illustration du mot « chenailler »
  • Traductions du mot « chenailler »
  • Synonymes de « chenailler »

Définitions du mot « chenailler »

Wiktionnaire

Nom commun

chenailler \ʃə.na.je\ masculin

  1. (Chimie) Sorte d'appareil qui était utilisé pour évaporer l'eau de solutions ou de jus.
    • […] saturation avec de la chaux et du carbonate de chaux ; décantation et concentration de la liqueur neutre dans un appareil Chenailler, où se précipite le chlorure de sodium ; nouvelle concentration dans un second chenailler. — (Alfred Picard, Le Bilan d’un siècle (1801-1900), 1906)
    • Tout le monde reconnaissait, d’autre part, que le chenailler servait à provoquer l’évaporation de l’eau : or, d’où vient l’évaporation, si ce n’est de la chaleur ; le chenailler sert donc bien à chauffer l’eau ; c’est une chaudière. — (Recueil des décisions du Conseil d’État statuant au contentieux et du Tribunal des Conflits et des jugements des tribunaux administratifs, Conseil d’État, France, 1908)

Verbe

chenailler \ʃə.na.je\ intransitif ou transitif (voir la conjugaison)

  1. Mener une vie précaire et misérable ; littéralement, mener une vie de chien, se donner beaucoup de mal sans obtenir aucun résultat.
  2. (Argot) Gronder, engueuler, proprement crier comme un chien. — (Lazăr Șăineanu, Le Langage parisien au XIXe siècle, 1920)
  3. (Genève) Secouer, tracasser une porte ou une serrure pour l’ouvrir.
    • Qu’avez-vous tant à chenailler à cette porte ?
  4. (Suisse romande) Creuser une rigole, raviner, tailler une pièce de bois en chéneau, y faire une rainure.
  5. (Navigation) Suivre un chenal.
    • II est ouvert au seul vent de Nord-Est, dont il ne peut même recevoir aucun dommage, son entrée étant toute semée de récifs, qui rompent l impétuosité des vagues de la mer, & entre lesquels il faut chenailler avec beaucoup de précaution pour entrer sans toucher. — (Pierre-François-Xavier de Charlevoix, Histoire de l’Isle espagnole ou de S. Domingue, 1733)
    • Nous ne pensions déjà plus aux misères endurées dans les rapides et dans les petites rivières, où nous avions si souvent exercé notre patience, soit pour éviter les écueils, soit pour chenailler comme disent les canotiers, lorsque l’eau était peu profonde. — (Alphonse Leclaire, Revue canadienne, volume 27, 1891)
  6. (Transitif) Battre à coup de fouet ou de bâton, comme on fouette ou bat les chiens, donner une volée de coups.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chenailler »

Pour l'appareil: D'un certain sieur Chenailler, de Paris, qui prit brevet le 15 mars 1854, pour cette machine et la fabriqua pour l'industrie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chenailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chenailler ʃenaje

Images d'illustration du mot « chenailler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chenailler »

Langue Traduction
Anglais crawler
Espagnol tractor
Italien crawler
Allemand crawler
Chinois 履带式
Arabe الزاحف
Portugais rastejante
Russe гусеничный трактор
Japonais 昇降補助具
Basque crawler
Corse strisciante
Source : Google Translate API

Synonymes de « chenailler »

Source : synonymes de chenailler sur lebonsynonyme.fr
Partager